mardi 28 octobre 2014

Christian Rizzo nommé à la direction du Centre chorégraphique national de Montpellier

Christian Rizzo, Photo DR

C'est une excellente nouvelle qui conclut une longue période d'interrogations et d'inquiétudes : Le chorégraphe Christian Rizzo est nommé à la direction du Centre chorégraphique national de Montpellier Languedoc-Roussillon ce jour. 

À ce poste il s'inscrit dans une longue histoire débutée par le travail artistique et humain d'un Dominique Bagouet, qui fonda le Centre chorégraphique de Montpellier en 1980 —  il crée aussi le Festival Montpellier Danse en 1981 —  et le dirigea jusqu'à sa mort grise un 9 décembre 1992 à 41 ans du Sida, et d'une Mathilde Monnier, qui lui succéda de 1994 à 2013, pour partir pour la direction du Centre national de la Danse à Patin (93).

Les tutelles auront donc respectées l'histoire et la spécificité du lieu. C'est en leur honneur. 

Cinq projets figuraient en lice : les Français Boris Charmatz, Emmanuelle Huynh avec l'historienne d'art Yvanne Chapuis et Christian Rizzo, la Belge Michèle Anne De Mey et  l'Israélien installé à Londres Hofesh Shechter.

Hofesh Shechter et Michèle Anne De Mey s'étaient finalement retirés.
Fabien Rivière

PS. Christian Rizzo a déclaré au Midi Libre (29 octobre 2014 ICI) : 
Pour moi, confie-t-il, ce qu'on appelle le spectacle vivant est connecté à une dimension supérieure qui relève du sacré, en marge du religieux. Je n'ai rien à vendre, je n'ai pas de message politique à faire passer ni de croyance à inculquer aux autres : mon bénéfice, c'est le doute.
Communiqué de presse 
Ministère de la Culture et de la Communication 

Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, en plein accord avec Damien Alary, président du Conseil régional Languedoc-Roussillon, a donné son agrément, à la nomination de Christian Rizzo à la tête du Centre chorégraphique national de Montpellier – Languedoc- Roussillon, pour succéder à Mathilde Monnier.

Le projet du Centre chorégraphique national (CCN) de Montpellier – Languedoc-Roussillon, s’inscrit dans une histoire emblématique. Créé par Dominique Bagouet, comme centre chorégraphique régional à l’invitation de Georges Frêche en 1980, il sera labellisé en 1984, lors de la constitution du réseau des Centres chorégraphiques nationaux sous l’impulsion de Jack Lang, et ne cessera dès lors de prendre de l’ampleur.

Après le décès de son fondateur, en décembre 1992, Mathilde Monnier se voit confier la direction de ce centre qui poursuivra son déploiement, en investissant le Couvent de Ursulines en 1997 avec de nouveaux locaux adaptés à l’activité de création, puis en élaborant un projet de master (ex.e.r.ce) en lien avec l’Université Paul Valéry Montpellier III.

Christian Rizzo s’inscrit dans cette continuité avec son projet d’Institut chorégraphique international (ICI) qui allie création, transmission et formation. Conçu autour d’une « Académie expérimentale » et d’un « Caravansérail », ce projet met l’accent sur le rayonnement accru du CCN, en lien avec d’autres disciplines du champ de la création contemporaine, au plan régional et international, et sur l’accompagnement de jeunes artistes, le partage de l’outil et l’innovation, en imaginant un CCN 2.0, acteur du monde numérique.

Né en 1965, Christian Rizzo se tourne d’abord vers la musique et le stylisme, avant d’aborder la danse contemporaine, la performance et le théâtre dans les années 1990 avec sa compagnie l'Association Fragile. Prolifique, il mêle les arts et travaille notamment avec Mathilde Monnier, Jean-Michel Ribes, Mark Tomkins, Georges Appaix, Vera Mantero, Emmanuelle Huynh et Rachid Ouramdane. Ses collaborations sont nombreuses avec la Fondation Cartier, l’UCAD, Hermès ; il a été artiste associé à l'Opéra de Lille, de 2007 à 2012. Il prendra ses fonctions au 1er janvier 2015.

La ministre de la Culture et de la Communication salue l’engagement des autres candidats qui ont rédigé des projets d’une grande pertinence par rapport aux enjeux actuels et à venir du CCN de Montpellier Languedoc-Roussillon.

Paris, le 28 octobre 2014

Aucun commentaire:

Publier un commentaire