dimanche 5 juin 2016

Joël Pommerat : Grenoble, la déception de l’écologie culturelle

Par Joel Pommerat, Dramaturge, metteur en scène. 
Libération, 2 juin 2016.  

Le metteur en scène Joël Pommerat exprime sa stupeur au sujet de la politique «libérale et populiste» menée par Eric Piolle et la municipalité.

De passage une semaine à Grenoble à la maison de la culture (MC2) pour jouer notre spectacle Ça ira (1) Fin de Louis, j’ai eu la stupeur de découvrir le rapport à la culture de personnes que je pensais les plus attachées à défendre sans réserve une politique ambitieuse : les hommes et les femmes du parti écologiste les Verts (alliés à ceux du Parti de gauche).
Le maire, Eric Piolle, et son adjointe à la culture, Corinne Bernard, tous deux en place depuis deux ans, m’ont fait désespérer un peu plus encore de la situation politique de notre pays par leurs actions, et leurs propos, à peu près équivalents dans la teneur et dans le fond à ce qui se passe partout ailleurs en France.
Ma déprime et ma sidération sont à la hauteur de mes espoirs déçus… Mon cri du cœur aujourd’hui c’est : «Oh non ! Pas eux aussi !»   > SUITE

Aucun commentaire:

Publier un commentaire