mercredi 18 mai 2016

Danse - Ruines de la critique et des institutions

Lettre ouverte aux artistes de ceci ou de cela

par Jean-Marc Adolphe, Mediapart, 9 mai 2016.

Pourquoi je me mets en grève de spectacles que j’aurais aimé voir, mais non, pas dans ces conditions-là…

EXTRAIT
En 2016, sauf erreur de ma part, ne subsiste plus qu’un seul critique de danse permanent, proche de la retraite, ce qui explique sans doute qu’il n’ait pas encore été licencié (au Nouvel Observateur). J’ai été témoin de la lente érosion de la considération jadis portée à la critique : aujourd’hui, à travers des « partenariats », les théâtres et festivals cherchent avant tout à assurer la réclame de leurs événements, et les journalistes sont peu ou prou tenus d’en assurer le service après-vente (publicitaire).  > SUITE
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Publié le 17 mai 2016 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire