vendredi 4 décembre 2015

Le danseur et chorégraphe Mani Mungai agressé à Moscou

Mani Mungai après l'agression

Mani Mungai est un danseur et chorégraphe vivant en France, bien connu des professionnels de la danse contemporaine pour ses qualités d'interprète, son intelligence et sa gentillesse. Il danse pour Boris Charmatz et Rachid Ouramdane. II était justement à Moscou pour danser la dernière création de Boris Charmatz, manger, les 27 et 28 novembre. Nous publions ci-dessous le texte qu'il a fait paraître le 3 décembre sur sa page Facebook.  
Fabien Rivière 

Aggressé à Moscou mais sain et sauf

Chers artistes et amis et connaissances. J'ai été agressé physiquement pendant une tournée à Moscou le 27 novembre dernier. Dent cassée, blessures au visage et des traumatismes psychologiques. Je ne me rappelle plus de ce qui s'est passé après les coups et la perte de connaissance, je me rappelle juste que j'ai pris des coups puis je me rappelle du lendemain après-midi vers 13h. Ce qui s'est passé entre, c'est un total black-out. 

Apparemment j'ai eu de la chance parce que cela aurait pu être pire, comme la mort, on m'a dit. Ils étaient trois, ça je m'en souviens et ils m'ont volé de l'argent liquide et mes effets personnels (bague, bijoux, montre).

J'ai cette vision, de la manière dont on m'a élevé, où l'on doit toujours accueillir les conversations avec tout le monde et n'importe où et il y a toujours un terrain d'entente, on partage toujours quelque chose. Je sais que ça a l'air naïf mais c'est ainsi que le Kenya a pu accueillir autant de réfugiés les 30 dernières années, venant d'Éthiopie, du Soudan, d'Érythrée, de Somalie, d'Ouganda, du Burundi, du Rwanda, etc

J'y ai pensé : cela va faire à peu près 13 ans que je voyage et que je tourne dans plus de 40 pays. Jamais je n'ai été agressé. C'était la 1ère fois. Donc pourquoi j'écris ceci ? Faites vraiment attention les amis. Vous ne savez pas où et quand cela peut vous tomber dessus. La vie est courte mais, il ne faut pas non plus qu'on se prive des nouvelles rencontres. Mais surtout, si vous êtes à Moscou, ne marchez pas seul la nuit, maintenant je sais.

Soyez prudents 

Assaulted in Moscow but safe and sound

Fellow artists and friends and connaissance. I was physically assaulted during a tour in Moscow the 27nth of november. Broken tooth and facial bruises and trauma, psychological trauma. I cannot recall what happened after I was hit and blacked-out, till the next day at 1 p.m. I was lucky apparently, because it could have been worse, i mean dead worse, i was told. They were three, that I can remember and they took my money, watch and jewelry. 

I have this vision/idea, from my up-bringing that we should always welcome conversation with everyone anywhere and there is always a common ground, something we share. I know it sounds naive but that is how Kenya welcomed so many refugees over the last 30 years from Ethiopia, Sudan, Eritria, Somalia, Uganda, Burundi, Rwanda etc

I have thought about it, over 14 years i've been touring in more than 40 countries. Never have i ever been assaulted. This was the first time. So why am i writting this? Well, just be carefull friends. You never know when it can happen and where. Life's too short, but let this not be a hinderance to meet new people and/or open up. If you are in Moscow, do not walk alone at night. Now I know.

Be safe 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire