mardi 12 juillet 2016

Exposition Photo à Arles - « Pas de deux » : Kazuo Ōno par Eikoh Hosoe et William Klein

(ci-dessus) Dance Happening, par William Klein (Tatsumi Hijikata, Kazuo Ono [premier plan], Yoshito Ono), Tokyo 1961. Avec l’aimable autorisation de l’artiste.
(ci-dessous) William Klein, Dance Happening (Tatsumi Hijikata, Kazuo Ōno [à gauche], Yoshito Ōno), Tokyo, 1961.

Eikoh Hosoe, Sans titre, The Butterfly Dream, 1959-2005. Avec l’aimable autorisation de l’artiste, Akio Nagasawa (Tokyo) et Jean-Kenta Gauthier (Paris).

L'exposition Pas de deux souhaite confronter les photographies réalisées par deux figures importantes de cet art, Eikoh Hosoe, né en 1933 au Japon, et William Klein, né en 1928 aux États-Unis, avec Kazuo Ōno (1906-2010), cofondateur du mouvement de danse japonais butō. 

Elle fait partie du Programme associé de Arles 2016, 47° édition des Rencontres de la photographies, qui propose cette année environ 40 expositions du 4 juillet au 25 septembre 2016. Mais cette exposition s'achève le 28 août. 

Couverture de la première édition de l'ouvrage d'Eikoh Hosoe en 2006, 
The Butterfly Dream, et visuel extrait du livre

Revenons à Pas de deux : en 2006 est publié The Butterfly Dream, — Kazuo Ōno a alors 100 ans — ouvrage magistral qui retrace l’intense collaboration d’Eikoh Hosoe et Kazuo Ōno entre 1960 et 2005. 

(haut) Couverture de Man and Woman, de Eikoh Hosoi, 1961 (En savoir +)
(bas) Couverture de Kamaitachi, de Eikoh Hosoi, 1969 

En 1961, Eikoh Hosoi avait publié son premier livre, Man and Woman, où l'homme est l'autre fondateur du butoh, Tatsumi Hijikata qu'Eikoh Hosoe mettra en scène en 1969 dans l'ouvrage Kamaitachi

Dans le texte qui accompagne l'exposition, il est indiqué ceci : « Au-delà de l’idée d’un photographe enregistrant une performance éphémère, il s’agit d’une œuvre dans laquelle Kazuo Ōno danse pour l’objectif d’Eikoh Hosoe qui, en retour, le met en scène par la photographie, de sorte qu’il devient impossible de savoir qui dirige l’autre. »

Couverture de l'ouvrage de William Klein, Tokyo 1961

En 1961, William Klein se rend à Tokyo et réalise un travail photographique qui sera publié en 1964 sous le titre Tokyo, où seules quatre photographies de la série danse sont présentes. Le programme ajoute : « Fasciné par les mutations d’une ville qui bascule dans la modernité en prévision des Jeux olympiques de 1964, il arpente les quartiers et se voit aidé sur place par Eikoh Hosoe et les membres du collectif VIVO que celui-ci a co-fondé. »
Fabien Rivière

Pas de deux, Kazuo Ōno par Eikoh Hosoe et William Klein, Chapelle Saint-Martin du Méjean, entrée par la librairie Actes Sud au 47 rue du Docteur Fanton, Arles, du 4 juillet au 28 août 2016, Arles 2016, 47° édition des Rencontres de la photographies, 8 € ou forfait. En savoir +
Exposition présentée par l’association du Méjan en collaboration avec les galeries Akio Nagasawa et Jean-Kenta Gauthier pour Eikoh Hosoe et avec la participation de William Klein.

PAR AILLEURS NOUS AVONS PUBLIÉ : 
L'Amour admirable de Takao Kawaguchi pour le butoh de Kazuo Ohno

VUE DE L'EXPOSITION PAS DE DEUX  
Avec Kazuo Ōno, Yoshito Ōno [fils de Kazuo Ōno
et Tatsumi Hijikata [seul sur certaines photos] - Photos Fabien Rivière

Aucun commentaire:

Publier un commentaire