dimanche 20 mars 2016

Paris - Trois jours de Danse contre le Racisme


Le Musée national de l’histoire de l’immigration est situé à Paris en bordure du Bois de Vincennes dans le 12°. Il s’engage, lors de la Semaine (nationale) d’éducation et d’actions contre le racisme et l’antisémitisme, — espérons qu'un jour proche elle intègre les dimensions misogynes et homophobes qui relèvent de la même haine de l'Autre — proposant une programmation de qualité du mardi 22 au dimanche 27 mars 2016. 

« Le 21 mars a été proclamé Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale en 1966 par l'Assemblée générale des Nations Unies. Alors que la loi du 8 juillet 2013 a réaffirmé avec force la mission de l’école de faire acquérir à tous les élèves le respect de l’égale dignité des êtres humains, de la liberté de conscience et de la laïcité, il apparaît nécessaire de redonner une impulsion nationale forte aux actions éducatives menées dans le champ de la prévention du racisme et de l’antisémitisme, de la défense et de la promotion des Droits de l’Homme et des principes fondamentaux de la République. »

Il faut des conditions sociales minimales en terme d'école, de santé, de travail, de vie publique pour assurer ce projet. Ce n'est pas le moindre des paradoxes pour un gouvernement qu'affirmer un principe d'un côté, et mettre en œuvre de l'autre une politique ultra libérale qui détruit ces conditions de vie, et dont on connaît la barbarie qu'elle engendre.

Au Musée national de l’histoire de l’immigration : 70 événements gratuits, performances, débats, séances de cinéma, ateliers, forum citoyen, feront de cette semaine un événement pluridisciplinaire pour mobiliser et sensibiliser le public, et notamment les jeunes, à la lutte contre toutes les formes de racisme. #TousUnisContreLaHaine 

Fabien Rivière
www.histoire-immigration.fr

Vendredi 25 mars 20h30 – 23h 
Asphalte de   Pierre Rigal  


Samedi 26 mars 20h30
Répertoire #1 de      Mourad MERZOUKI    
Autour des pièces chorégraphiques « classiques » du hip-hop, la poésie métissée de Mourad Merzouki s’enrichit des partitions d’Anthony EGEA, des chorégraphies de Bouba LANDRILLE TCHOUDA, des récits oniriques de Kader ATTOU et de la danse instinctive de Marion MOTIN.

Dimanche 27 mars 19h30
Heroes, prélude de      Radhouane EL MEDDEB   


–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Aucun commentaire:

Publier un commentaire