lundi 8 septembre 2014

Exposition : "Ballets Russes: The Art of Costume"



Les Japonais ont eu la chance de voir l'exposition Ballets Russes: The Art of Costume, que présentait The National Art Center à Tokyo du 18 juin au 1er septembre 2014 (ici), en provenance de la National Gallery of Australia à Canberra qui l'a proposée en 2010 (ici). Ce qui a donné aussi un catalogue (ici, couverture ci-dessous) distribué par Thames & Hudson Australia, Thames & Hudson UK et University of Washington Press, USA. 


L'exposition était constituée de 144 costumes et accessoires provenant de 33 productions des Ballets Russes (1909-1929), ainsi que des dessins ayant servis à leur conception, de photographies et de programmes originaux. Les costumes sont l'œuvre de Léon Bakst, Alexandre Benois, Nicholas Roerich, Aleksandr Golovin, Henri Matisse, Georges Braque, Natalia Gontcharova, André Derain, Giorgio de Chirico et Pavel Tchelitchew.

Comme l'explique Jean Couturier dans un article publié par Théâtre du blog (ici) : 
Après le décès de Diaghilev en 1929, Léonide Massine «hérita» de la plupart de ses biens mais dès 1934, se sépara d’une partie de sa collection; les costumes dispersés lors de ces premières ventes seront mis aux enchères entre 1967 et 1973; l’Albert Museum de Londres, le Danse Museum de Stockholm, le Theatre Museum d’Amsterdam et enfin la National Gallery of Australia (à l’origine de cette exposition) acquièrent alors ces collections.
Aucune structure culturelle française n’était, bien sûr, présente (l’Opéra de Paris a déjà ses propres archives, mais est-ce suffisant !). Ce qui explique que les plus grandes expositions dédiées aux Ballets russes sont organisées hors de France… 
Fabien Rivière
LÉGENDES
Léon BAKST costume pour Shah Zeman, extrait de Schéhérazade (1910-1930s)
— Léon BAKST Grodno, Belarus (Russia) 1866 – France 1924
designer; M. LANDOFF costumier; Marie MUELLE France costumier
Costume for the Blue God, c.1912
— Extrait de l'affiche de l'exposition.
ET AUSSI - TRÈS BELLE VIDÉO > ICI

Aucun commentaire:

Publier un commentaire