lundi 30 novembre 2015

Exposition - "Merce Cunningham: Temps commun"

Une exposition particulièrement ambitieuse, consacrée au danseur et chorégraphe Merce Cunningham (1919 - 2009) aura lieu dans deux institutions muséales aux Etats-Unis début 2017, au Walker Art Center (Minneapolis, Minnesota), en collaboration avec le Museum of Contemporary Art (MCA) Chicago (Illinois).   

Intitulée Merce Cunningham: Common Time (en français, Merce Cunningham: Temps commun), l'exposition, sur deux sites distants de 570 kilomètres, étudiera « la pratique révolutionnaire de Merce Cunningham et ses collaborations multidisciplinaires qui a révolutionné la chorégraphie au 20ème siècle et continue à influencer des générations d'artistes, compositeurs et chorégraphes. » Affirmation intéressante du point de vue français, car on a plutôt l'impression qu'il s'agit ici d'oublier le génie new-yorkais. Et d'ailleurs, un musée présentera-t-il l'exposition en France (le Centre Pompidou par exemple) ?

Merce Cunningham (pull rouge) et John Cage lors d'une interview en 1981 lors d'une résidence au Walker Art Center ICI, Capture d'écran Espaces Magnétiques

Le cœur de l'exposition sera tiré de la collection acquise en 2011 par le Walker Art Center comprenant plus de 4.500 pièces, constituée de décors, accessoires sculpturaux et costumes signés Jasper Johns, Rei Kawakubo, Robert Morris, Bruce Nauman, Ernesto Neto, Robert Rauschenberg, Frank Stella, Andy Warhol, et beaucoup d'autres. 

L'exposition sera organisée en sections thématiques clés qui exploreront les influences significatives du début de la carrière de Cunningham, comme les Ballets Russes de Serge de Diaghilev et le symbolisme Indien-Américain de la côte nord-ouest ; l'utilisation par Cunningham des procédures de hasard dans son processus chorégraphique; l'évolution du rôle de la technologie dans son travail; son exploration de la mimesis dans la nature; ainsi que l'impact du voyage mondial de son entreprise et l'échange culturel véritablement international, qui comprend au début de 1964 la tournée de la compagnie dans 30 villes de 13 pays, dont l'Inde, le Japon et la Suède. En outre, l'exposition examinera l'influence, le rôle et le dialogue avec les mouvements historiques pivots comme Fluxus, le Judson Dance Theater et Experiments in Art and Technology (EAT). 

Espérons qu'il sera question de l'importance des universités dans le soutien à la compagnie. 

Tout au long de l'exposition, des salles d'écoute présenteront certaines des nombreuses compositions musicales importantes commandées par Cunningham à Cage, son partenaire dans l'art et la vie, et des compositeurs tels que David Behrman, Morton Feldman, Takehisa Kosugi, Pauline Oliveros, et David Tudor.

Blue studio : five segments, 1976, Charles Atlas en collaboration avec Merce Cunnin-gham, Video, silent, 16 minutes, Courtesy of the artist and Luhring Augustine, New York.

Common Time comprendra également de grandes installations de films et de vidéos de Charles Atlas, Nam Juin Paik, Stan Vanderbeek et Tacita Dean, entre autres.

Un programme de performances est aussi prévu.

Le catalogue de l'exposition comprendra onze nouveaux essais rédigés par des historiens, des critiques, des conservateurs, et des théoriciens, ainsi que des entretiens avec des collaborateurs artistiques et d'anciens membres de la Merce Cunningham Dance Company (MCDC). 
Fabien Rivière
Merce Cunningham: Common Time. 
— Communiqué de presse du Walker Art CenterICI
Walker Art Center (Minneapolis, Minnesota), Première les 8 & 9 février 2017 - 29 mai 2017. 
Museum of Contemporary Art Chicago (Illinois), Première les 11 et 12 février 2017.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire