lundi 27 octobre 2014

Yvonne Rainer à Paris (suite)

Une CONFÉRENCE d’Yvonne RAINER

Le département danse de l'université Paris 8 Saint-Denis 
accueille l'artiste américaine Yvonne Rainer :
elle donnera une conférence intitulée
Rainer Dance : Better late than never
le vendredi 7 novembre 2014 à 16h, amphi 4 (bâtiment A). Accès 

Yvonne Rainer est à Paris à l'occasion du Yvonne Rainer Project conçu par Chantal Pontbriand qui se décline en quatre lieux :
- Entretien Yvonne Rainer/Chantal Pontbriand à l’École nationale supérieure des Beaux-arts de Paris,  le jeudi 6 novembre 18h, Amphi des Loges I. Accès  
- De la Chorégraphie au cinéma (projections et conférences) au Jeu de Paume. 
- Lives of Performers, une exposition au Centre d’art de la Ferme du Buisson
- Nexus Rainer, un colloque international le 12 décembre 2014. 
———————————————————————

   Yvonne Rainer    est née à San Francisco en 1934. 

À partir de 1957, elle étudie et fréquente les classes de danse moderne à New York et commence à chorégraphier son propre travail en 1960. Elle est membre fondatrice du Judson Dance Theatre en 1962. Ses pièces les plus connues sont Terrain (1963), The Mind Is a Muscle (1968), Continuous Project-Altered Daily (1971), and This is the story of a woman who… (1973).

Entre 1972 et 1996, Yvonne Rainer réalise sept longs-métrages, à commencer par Lives of Performers et plus récemment Privilege (1990), Prix du meilleur réalisateur au Festival de Sundance en 1991, et Prix Geyer Werke au festival International du Documentaire à Munich la même année. MURDER and murder (1996) obtient le Prix Teddy au Festival de Berlin en 1997 et Prix Spécial du jury du Lesbian and Gay Film Festival de Miami en 1999. 

Ses films traitent de questions esthétiques et sociales, comme le mélodrame, la ménopause, le racisme, la violence politique, l’identité sexuelle et la maladie.


En 2000, Rainer revient à la danse avec After Many a Summer Dies the Swan, produit par la Baryshnikov Dance Foundation. Depuis, elle a réalisé cinq nouvelles chorégraphies, dont RoS Indexical, Spiraling Down et Assisted Living: Do you have any money?. Elle présente régulièrement ses performances sous l’égide de Performa. 

Les publications d’Yvonne Rainer comprennent Work: 1961-73 (1974) ; The Films of Yvonne Rainer (1989) ; A Woman Who…: Essays, Interviews, Scripts (1999) ; Feelings Are Facts: a Life (2006) et Poems (2011).

Yvonne Rainer a reçu de nombreux prix, dont deux bourses Guggenheim, une bourse MacArthur, plusieurs prix National Endowment, et un prix Yoko Ono. Ses archives sont conservées au Getty Research Institute de Los Angeles.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire