vendredi 20 novembre 2015

Le Moovement contre le diplôme national supérieur professionnel (DNSP) de danseur hip hop (suite)


LE CONTEXTE
En novembre 2013, une pétition « Non au diplôme d'État en hip-hop » ICI était initiée par Le Moovement Hip-Hop Facebook, qui vient de publier une nouvelle vidéo (cf. ci-dessus) où il explique pourquoi il refuse de rencontrer ce samedi 21 novembre Mourad Merzouki, directeur du Centre chorégraphique national (CCN) de Créteil et du Val-de-Marne - Cie Käfig. Une discussion est organisée par Mourad Merzouki ce jour-là à 14h au sujet du diplôme national supérieur professionnel (DNSP) de danseur hip hop. Une soirée H.I.P. H.O.P., 30 ans après... est programmée à la Maison des Arts de Créteil ICI, dans le cadre du festival de danse Kalypso fondé par Mourad Merzouki, le même jour, à 20h30.

Le 12 février 2014, Mme Françoise Cartron ICI, sénatrice de Gironde, vice-présidente du Sénat où elle est membre du groupe socialiste et républicains, et membre de la commission de la culture, de l'éducation et de la communication, interrogeait la ministre de la culture et de la communication pour savoir si un diplôme national supérieur professionnel de danseur hip hop était actuellement à l'étude ICI. Voici la réponse de la ministre de la culture :   
Afin de répondre aux besoins de qualification de l'ensemble des professionnels de la danse, il a été envisagé d'habiliter une formation supérieure à destination des danseurs hip-hop. Ce projet devrait permettre de reconnaître les compétences professionnelles de cette population de danseurs, au même titre que les danseurs en danse classique, contemporaine ou jazz. 

Un projet de formation menant au diplôme national supérieur professionnel (DNSP) de danseur hip-hop est actuellement porté par le conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon (CNSMDL) et pourrait s'appuyer sur les ressources existantes dans la région lyonnaise (notamment le Pôle Pik de Bron, dirigé par Mourad Merzouki), en lien avec des centres chorégraphiques nationaux (CCN La Rochelle [dirigé par Kader Attou] et CCN Créteil [dirigé par Mourad Merzouki]) et des compagnies portant cette esthétique. 

Cette formation, inscrite dans un des bassins historiques de ces danses, aurait vocation à compléter et achever l'offre de formation nationale. Sur la base d'une formation au DNSP dispensée en trois ans, l'hypothèse envisagée à l'heure actuelle est celle d'une ouverture de promotion tous les deux ans. Le ministère de la culture et de la communication étudie actuellement les possibilités de financement de cette formation, sachant que par ailleurs des travaux au CNSMDL démarreront en juin 2014 pour permettre la création d'un studio de danse supplémentaire dès 2016 qui pourrait accueillir le déploiement de la formation au DNSP hip-hop.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire