jeudi 6 juin 2013

June Events censure la presse

Le Festival de danse June Events est organisé par l'Atelier de Paris - Carolyn Carlson et se déroule actuellement du 4 au 19 juin. Si la direction artistique est bien assurée par Carolyn Carlson, qui dirige aussi le Centre chorégraphique national de Roubaix, la direction pratique dite générale est du domaine d'Anne Sauvage. 

On regrettera que cette dernière ait une attitude pour le moins condescendante sinon méprisante à l'égard de la presse internet (en 2013 !), ne tenant compte ni du contenu éditorial ni de la diffusion de celle-ci sans même parler de l'intérêt des compagnies présentées. C'est que l'indé-pendance de la presse web n'est pas bien vue. Le fait qu'elle ne joue pas le jeu d'une certaine connivence si ce n'est d'une connivence certaine est sanctionné. Il est aussi intéressant de noter que notre annonce du Festival, affirmant des choix et ne célébrant pas tout de façon dithy-rambique n'a pas été jugée digne de figurer sur la page Facebook de la manifestation, car pas assez publicitaire (elle est consultable en fin d'article). Le 5 juin, cette page renvoyait vers trois articles d'organes de presse, dont deux sont partenaires de June Events. Les accréditations presse, contrôlées par Anne Sauvage, se font clairement à la tête du client selon des modalités plus féodales que démocratiques. Le souci de la nécessaire diversité de la presse ne se manifeste donc pas. Nous sommes bien loin de ce que nous croyons être l'esprit de Carolyn Carlson. Qu'en pensent les tutelles publiques qui subventionnent le Festival ? Mais il est vrai que cet article, qui sera classé (à tort) dans la catégorie honnie des "blogs" dits "personnels", ne figurera pas dans la revue de presse finale. La censure va jusqu'au bout. Photo Espaces Magnétiques ⓒ    
Fabien Rivière

Aucun commentaire:

Publier un commentaire