lundi 12 mai 2014

Le Riche qui pleure, Millepied qui rit

Le 15 octobre prochain, Benjamin Millepied, 36 ans, entrera officiellement dans ses fonctions de Directeur de la danse de l'Opéra national de Paris. Un poste que Nicolas Le Riche, 42 ans — danseur étoile à la retraite à la fin de la saison —, convoitait. Outre le fait de n'avoir pas été choisi, s'ajoute la déception sinon la colère que le Ministère de la Culture et de la Communication ne lui propose aucun autre poste à l'extérieur de l'Opéra de Paris. Ainsi, on a pu lire le dans Le Figaro du 12 avril dernier (ici) ceci : 

Il quitte l'Opéra et il est en colère. Tout roi de la scène soit-il, le roi est nu. «J'aurai fait une haute école d'administration, je devrais trois ou sept années à l'État. Là, j'ai été formé pendant trente-cinq ans par l'École nationale de danse et le Ballet national de l'Opéra de Paris et le ministère [de la Culture] ne m'a rien proposé. Quand vous avez fait toute votre vie dans le ballet pourtant “national” de l'Opéra de Paris, le ministère vous catalogue comme le protégé d'une institution et un représentant de la danse bourgeoise. Or si vous y êtes admis, que la concurrence y est si rude et que les plus grands créateurs s'y pressent, c'est tout de même que vous avez été bon à un moment donné!», dit-il, s'avouant «stupéfait du peu qu'une étoile de l'Opéra représente en France».

De fait, la candidature de son comparse Benjamin Pech [40 ans] à la tête du Ballet de Marseille, seconde compagnie hexagonale grâce à Roland Petit, n'a même pas été considérée par le ministère qui lui a préféré celle d'Emio Greco, chorégraphe contemporain italien [installé à Amsterdam; son travail fut présenté pendant plusieurs années au Théâtre de la Ville - Paris; ancien interprète de Jan Fabre].

Cela n'empêche pas Nicolas Le Riche de tourner à travers la France depuis peu son programme Itinérances — dansé par trois étoiles de l'Opéra de Paris — composé de Critical Mass de Russell Maliphant (interprètes : Nicolas Le Riche et Russell Maliphant), Annonciation d'Angelin Preljocaj (Clairemarie Osta et Eleonora Abbagnato / Isabelle Ciaravola), Odyssée de Nicolas Le Riche (Clairemarie Osta et Russell Maliphant), Shift de Russell Maliphant (Russell Maliphant) et Le jeune homme et la mort de Roland Petit (Eleonora Abbagnato / Isabelle Ciaravola et Nicolas Le Riche). 

Un autre programme sera présenté au Théâtre des Champs-Elysées les 4 et 5 novembre 2014, Carte Blanche à Nicolas Le Riche (ici) dans le cadre du Festival Transcendanse : Suite of Dances de Jerome Robbins (danseur : Nicolas Le Riche), Annonciation d'Angelin Preljocaj (Eleonora Abbagnato et Clairemarie Osta), Critical Mass de Russell Maliphant (Nicolas Le Riche et Russell Maliphant), Aires Migratoires. septuor chorégraphique de vol dansé d'Hervé Diasnas et Odyssée de Nicolas Le Riche (Clairemarie Osta et Nicolas Le Riche).
Fabien Rivière
Nicolas Le Riche, Photo Anne Deniau

Aucun commentaire:

Publier un commentaire