mardi 2 février 2016

La Cinémathèque française maltraite ses employés


Le jour de la passation de pouvoir entre l'ancien directeur de la Cinémathèque française depuis 2003, Serge Toubiana, et le nouveau, Frédéric Bonnaud, ce 1er février, est mis en ligne la lettre filmée d'une étudiante et ex-employée qui dénonce les conditions de travail des personnels d'accueil de l'institution.

Outre les effets de la sous-traitance d'emplois d'une institution publique à une boite privée, ce qui frappe c'est aussi le règne de la loi du silence et l'indifférence cynique du directeur "de gauche" comme de la direction. Est-ce aussi révélateur d'un certain état du monde du travail dans la Culture ?    
Fabien Rivière 
LIRE Libération - NEXT  (avec la vidéo)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire