lundi 24 avril 2017

Exposition - Zurich - « Sigurd Leeder − Sur les traces de la danse »

Sigurd Leeder fait vibrer le paysage d’Ascona (sud de la Suisse) par un élan dynamique de mouvement, vers 1925, photo : Rudolf Opitz, Collection suisse de la danse
Sigurd Leeder et Kurt Jooss dans le duo masculin de force et de tension Bizarrer Zweitanz, vers 1925, photo : Rudolf Opitz, Collection suisse de la danse
Danse d’expression d’intense concentration : Sigurd Leeder dans un de ses premiers solos, Nachtstück, 1926, photo : Kurt Jooss, Jooss Estate
 Pose fortement expressive : Sigurd Leeder dans son solo Der Gläubige Landmann, 1933, Collection suisse de la danse

La chorégraphie de Danse Macabre : notation de Sigurd Leeder dans la kinétographie Laban, publication de 1980, Collection suisse de la danse
Cours de notation : Sigurd Leeder avec des élèves devant un tableau de kinétographie Laban, Sigurd Leeder School of Dance, Londres, vers 1950, Collection suisse de la danse
Ecole Folkwang à Essen : Sigurd Leeder enseigne une inclinaison sur scène
dans l’icosaèdre, 1930, Collection suisse de la danse

 Sigurd Leeder avec le gong en plein enseignement à la Sigurd Leeder School of Dance,
Londres, vers 1950, Collection suisse de la danse


Energie du mouvement : Sigurd Leeder avec des danseuses lors du cours
international d’été à Stockholm, 1952, photo : Bill Dagens, Dagens Nyheter


Danse Macabre de Sigurd Leeder : répétition avec les élèves du cours d’été
à Dartington Hall, Angleterre, 1935, Collection suisse de la danse

Expressivité et clarté dans la recherche de la forme : Ueli Kohler interprète la chorégraphie
de Sigurd Leeder, Mobile, 1975, photo : Sigurd Leeder, Collection suisse de la danse

.
Le Museum für Gestaltung, en français, Musée du design, de Zurich (Suisse) présente une grande exposition consacrée au danseur, chorégraphe et pédagogue Sigurd Leeder, qui se tiendra du 5 mai au 30 juillet 2017. Sigurd Leeder est né Carl Eduard Wilhelm Leder à Hambourg (Allemagne) le 14 août 1902. Il meurt à Herisau (Suisse) le 20 juin 1981.

« En 2010, la Collection suisse de la danse a enregistré une croissance spectaculaire : le legs de Sigurd Leeder comprend 12 000 documents et objets qui confèrent à cette institution une place parmi les archives de danse les plus importantes au monde. Leeder a vécu et travaillé à Herisau (est de la Suisse) de 1964 à sa mort et son héritage a été conservé par Grete Müller avant d’être remis à la Collection suisse de la danse. Il appartenait au mouvement réformateur de la danse expressive et acquit seul, en autodidacte, la connaissance du mouvement expressif. Leeder entretint un vif échange avec Rudolf von Laban (1879 - 1958) et, avec Kurt Jooss (1901 - 1979), il créa une méthode d’enseignement basée sur des études uniques en leur genre.

En coopération avec le Museum für Gestaltung de Zurich, le travail de Sigurd Leeder sera présenté pour la première fois au grand public. Pour le 70° anniversaire de la création de la Sigurd Leeder School of Dance à Londres, transférée plus tard à Herisau, l’exposition, composée de photos, de films, de notations de danse, de masques et de costumes, montre la vivacité de l’art et de la pédagogie de Leeder. Des interprétations actuelles dans plusieurs pays démontrent que cette pédagogie n’a rien perdu de son actualité.

Une publication richement illustrée paraîtra à l’occasion de cette exposition et viendra compléter, aux côtés du catalogue dédié à l’Espace Maurice Béjart, la série de publications produites par la Collection suisse de la danse.

Dès 2018, l’exposition sera présentée dans l’espace d’exposition de la Collection suisse de la danse à Lausanne. »

Site du musée

Aucun commentaire:

Publier un commentaire