jeudi 4 décembre 2014

Hommage à Isadora Duncan, Père Lachaise, Paris

De passage à Paris pour présenter (le fort bon) As It Empties Out au Centre national de la danse à Pantin ici, l'équipe du danseur et chorégraphe Suédois Jefta van Dinther (1) est allée déposer un bouquet de fleurs devant la plaque dédiée à la danseuse et chorégraphe Isadora Duncan (1877 - 1927) (2). Sur sa page Facebook il précise : « With our flowers received from Agnes Quackels after our shows at BUDA in Kortrijk [Courtrai, Belgique, à deux kilomètres de la frontière avec la France], we went to the grave of Isadora Duncan in the cemetary of Pere Lachaise in Paris. May they rest there with her forever. And let her dance and dance and dance wherever she is now. With Roger Sala Reyner, Eeva Muilu, Thiago Granato and David Kiers. » De son côté le danseur, performer et chorégraphe Brésilien installé à Berlin Thiago Granato complète : « She was in my dreams last night… by the way, Père Lachaise Cemetery is FABOLOUS! Why did I take so long time to go there?!?!. » 

Le geste de ces artistes est particulièrement beau, poétique, et manifeste, outre un rapport à l'histoire, une croyance en la puissance de la danse, sans cynisme. 
Fabien Rivière 
(1) Il est récemment nommé co-directeur du Master en Chorégraphie de l’Université de Danse et du Cirque de Stockholm (Suède), aux côtés du Français Frederic Gies. De même, il organise l'itinérant Living Room Festival.
(2) « Elle a été incinérée et ses cendres reposent au cimetière du Père-Lachaise à Paris auprès de celles de ses enfants. » (wikipedia)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire