mercredi 17 décembre 2014

Ces «Petits bonheurs» qui colorent la vie des séropositifs


Presse - Mouvement reparaît

Couverture du nouveau numéro de Mouvement.

En mai dernier, la revue papier Mouvement (et son site internet) étaient mis en liquidation judiciaire (à lire ICI). Aujourd'hui la revue reparaît ce mercredi 17 décembre, numéro 75 (le site internet fonctionne de nouveau depuis quelques semaines). Son fondateur Jean-Marc Adolphe a confié la direction à une nouvelle équipe dirigée par un jeune homme de 26 ans, Jean-Roch de Logivière (cf. photo à droite), qui a une formation de Communication, Marketing et Management de Médias au CELSA (École des hautes études en sciences de l'information et de la communication). Jean-Marc Adolphe explique qu'il vit très bien cette situation qui lui laisse plus de temps pour l'écriture. Il demeure un collaborateur de la revue et est membre du Comité éditorial. 

La revue paraitra tous les deux mois, est disponible dans tous les kiosques de France et de Belgique, à un prix qui a baissé, de 5,90 €. www.mouvement.net 
Fabien Rivière

mardi 16 décembre 2014

Nomination d’Héla Fattoumi et Eric Lamoureux à la direction du Centre Chorégraphique national (CCN) de Franche-Comté, Anne Nguyen artiste associée

Éric Lamoureux et Héla Fattoumi, Photo DR

C'est officiel depuis vendredi dernier : les français Héla Fattoumi et Eric Lamoureux sont nommés à la direction du Centre chorégraphique national (CCN) de Franche-Comté à Belfort. Ils dirigent actuellement le Centre chorégraphique national de Caen / Basse Normandie depuis 2004. Ils succèderont à la belgo-australienne Joanne Leighton le 1er mars 2015. Cette dernière avait débutée son mandat en mai 2010. Elle souhaitait le poursuivre mais cela ne lui a pas été accordé. 

Figuraient aussi sur la liste des finalistes : Anne Le Batard (sans Jean Antoine Bigot) - compagnie Ex Nihilo, Herman Diephuis, Brahim Bouchelaghem - compagnie Zahrbat danse hip hop et Nathalie Pernette - compagnie Pernette. 

Anne Nguyen, Photo Philippe Gramard 

Le  communiqué de presse du Ministère de la Culture et de la Communication que nous publions ci-dessous indique que le duo Fattoumi - Lamoureux « inviteront [la danseuse et chorégraphe] Anne Nguyen à les rejoindre comme artiste associée à leur projet, en l’accompagnant dans son développement artistique. » 
Fabien Rivière
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

COMMUNIQUÉ DE PRESSE le 12 décembre 2014 Paris
Nomination d’Héla Fattoumi et Eric Lamoureux 
à la direction du Centre Chorégraphique national (CCN) de Franche-Comté

Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, en accord avec Marie-Guite Dufay, Présidente de la Région Franche-Comté, Yves Ackermann, Président du Conseil général du Territoire de Belfort et Damien Meslot, Député-Maire de Belfort, a donné son agrément à la nomination d’Héla Fattoumi et Eric Lamoureux à la direction du Centre Chorégraphique national (CCN) de Franche-Comté à Belfort, à compter du 1er mars 2015, pour succéder à Joanne Leighton.

Le projet d’Héla Fattoumi et Eric Lamoureux est construit dans la perspective d’un centre chorégraphique 3ème génération, autour d’un concept dynamique qui évoque la circulation des projets et la constitution de réseaux de la Franche-Comté à la Bourgogne, du Grand Est à la Suisse et à l’Europe : VIA. Ce projet trace des axes forts en matière de création et de diffusion, en diversifiant les propositions et réinventant le lien avec les publics, en particulier les jeunes, en travaillant à la constitution d’une plate-forme de production et d’accompagnement d’artistes à l’échelle du Grand Est et au plan international, en recherchant de nouvelles voies en matière d’éducation artistique et culturelle.

Héla Fattoumi et Eric Lamoureux inviteront Anne Nguyen à les rejoindre comme artiste associée à leur projet, en l’accompagnant dans son développement artistique.

Fondé en 1990 par Odile Duboc et dirigé par Joanne Leighton depuis 2010, le CCN de Franche-Comté à Belfort est doté d’un outil exceptionnel dans le réseau des dix-neuf CCN, permettant d’accueillir des équipes à différents stades de la création d’une pièce. Un travail exemplaire d’action culturelle et de diffusion de la culture chorégraphique a été réalisé de longue date par les équipes de ce CCN à l’échelle régionale. Enfin, grâce à sa situation géographique, il dispose d’un fort potentiel de partenariats ouverts sur l’Europe, la Suisse et l’Allemagne notamment.

Héla Fattoumi et Eric Lamoureux sont directeurs du Centre Chorégraphique national de Caen depuis 2004 et ont fondé leur compagnie en 1990 alors que la même année ils recevaient le prix de la 1ère œuvre au Concours international de Bagnolet. De pièce en pièce , ils travaillent la présence poétique des corps, creusant tout particulièrement le rapport de la danse à la musique jouée en direct et n’hésitant pas à aborder des thématiques sociétales qui questionnent le rapport à l’autre.

Leur projet a été choisi parmi cinq propositions de grande qualité qui se sont toutes attachées à revisiter le projet du CCN de Franche-Comté à Belfort avec une ambition et un engagement qui doivent être salués.

lundi 15 décembre 2014

Répression de la danse dans le métro New Yorkais - Scott Carthy, Litefeet (Pieds Légers)

ABSTRACT  RÉSUMÉ 
In March of 2014, NYPD police Commissioner Bill Bratton announced a crackdown on New York's renowned subway car performers.

By the end of the month arrests had trebled compared to those from the previous year in its entirety. Dancers were being charged with acts of misdemeanor and disorderly conduct.

En Mars 2014, le commissaire de police du NYPD [New York City Police Departement] Bill Bratton a annoncé une répression des performers de renom des rames du métro de New York.

À la fin du mois les arrestations avaient triplé par rapport à la même période de l'année précédente. Les danseurs étaient accusés de délit (criminalisation) et de conduite désordonnée (psychiatrisation). 

——————————————————

NOWNESS, Shorts: Litefeet

NYPD brings New York subway dancing to a standstill

Born in the mid-noughties, “litefeet” is a descendant of breaking, or b-boying, the dance culture that accompanied the early days of hip-hop in the Bronx in the 1970s. But where b-boys tended to keep to the streets, litefeet crews have taken their moves aboard New York’s subway trains – and, subsequently, run into the policing philosophy that has transformed the city over the past 15 to 20 years. “They’re trying to end something that’s beautiful, that’s positive,” laments dancer Goofy, founder of the respected W.A.F.F.L.E litefeet crew. “They’re trying to end an art.”
“They’re trying to end something that’s beautiful, that’s positive – they’re trying to end an art”

The NYPD’s line is that litefeet is very dangerous to the acrobats themselves, as well as the riding public – a view that resonates with those who believe that New York has metamorphosed from a world that was edgy-but-exciting to a safer place that feels distinctly sanitized. As singer James Murphy of LCD Soundsystem wrote in his 2007 hymn to the city, “New York, I Love You But You’re Bringing Me Down”:

New York, you're safer – 
And you're wasting my time.
Our records all show
You were filthy but fine.

In the opening of debutant director Scott Carthy’s film – soundtracked by Yung Gutted, Czarquan, JJ DOOM, Badbadnotgood, Tall Black Guy and Darkside – we see dancers performing for each other, and the sheer invention and joie de vivre is infectious. But for all the camaraderie and the purity of litefeet’s grace and athleticism, when the setting moves to the interior of the moving train there is a distinct shift in atmosphere. Now their audience has not chosen to be there. Who hasn’t been a passenger in an underground carriage and felt the claustrophobia and tension when performers jump aboard asking for money? You only have to look at the differing reactions of the passengers in the film to see it – one man’s extraordinary horizontal pirouette on a handrail is another man’s nearly getting kicked in the head.

Perhaps it is in the moment where the train dancers cram into a bag the dollar bills they have collected that we see what has really caused police to outlaw their onboard routines. Goofy observes that the initial crews who took to subway trains to make money were soon joined by “people from their neighborhoods with criminal mindsets, looking to make a quick buck,” causing people to “bad-name the dancing community.” It is easy to see why the train dancers might have come to the attention of what Murphy, later in his song, calls, “the cops who were bored once they'd run out of crime.”

But the banning of dancers from trains will hardly mark the end of litefeet, nor the music that drives it on, nor the kids who want to take it to the next iteration. Goofy describes how litefeet dancers “saw the pole on the train as an opportunity.” No doubt the W.A.F.F.L.E crew and their fellow innovators already have the next opportunity in their sights.

Tom Horan is Culture Editor-at-Large at NOWNESS.

samedi 13 décembre 2014

Appel des artistes et Lettre ouverte à la Ministre de la Culture et de la Communication

Le Syndicat National des Entreprises Artistiques et Culturelles (SYNDEAC), qui revendique représenter 380 entreprises adhérentes du spectacle vivant et des arts plastiques et graphiques,  a convié à une conférence de presse mercredi 10 décembre à 17h30 à la Colline - théâtre national, Paris 20° arrdt. 

Argument : « Devant l'urgence et la gravité de la situation politique et sociale, les artistes, les compagnies, les directrices et directeurs d'établissements culturels du secteur subventionné du spectacle vivant et des arts plastiques lancent un appel collectif et solennel pour engager une nouvelle ère d'espoir et de confiance dans l'art et la culture. »

La Colline, le 10 décembre 2014, Photo DR

Il en est sorti :
  Un   Appel des artistes  ICI (format Pdf) 
 &  La lettre ouverte à la ministre de la culture et de la communication  (que nous  publions ci-dessous) qui est en ligne et ouverte à signature ICI.
Nous publions aussi les interventions (vidéo) de la chorégraphe Maguy Marin et de Xavier Croci, directeur du Forum du Blanc-Mesnil (93) que ferme en fin d'année le nouveau maire UMP.




LETTRE OUVERTE - PÉTITION 
Cette pétition sera remise à:
Madame Fleur PELLERIN, Ministre de la Culture et de la Communication

Paris, le 10 décembre 2014 
Madame la Ministre,
Semaine après semaine, nous voyons grandir la menace de l’effondrement de tout ce qui a constitué la politique de décentralisation du spectacle vivant dans notre pays depuis plus de cinquante ans. C’est-à-dire depuis qu’elle fut rêvée par le Conseil National de la Résistance.
Les dangers s’accumulent : une compétition déchainée des haines et des racismes, une crise financière qui pousse nos dirigeants à juger chaque projet à son coût plutôt qu’à son sens, une lente mais efficace érosion de nos moyens, des réformes qui s’entassent sans que soit signifiée et respectée la place de la culture dans notre société.
L’écart entre les paroles et les actes ne cesse de grandir.
Lors de nos rencontres ou de vos déclarations, vous avez affirmé que l'action de votre ministère serait volontariste. Qu’elle allait, plus que jamais, soutenir la création d'œuvres anciennes et nouvelles et leur diffusion aux quatre coins de notre pays, que ce soit dans ses institutions publiques les mieux dotées ou dans ses régions les plus déshéritées.
Vous avez promis pour cela un engagement sans faille de l'Etat français qui est, disiez-vous, le garant de la liberté et des moyens d'expression en général et de ceux des artistes en particulier. A cet effet, vous disiez vouloir protéger les œuvres et donc leur diffusion contre les censures clientélistes et les pressions politicardes et claniques.
Nous avons aussi cru comprendre que vous aviez reconnu l’absurdité qu’il y a à vouloir réduire les arts vivants à des produits commerciaux façonnés par la demande.
Vous avez réaffirmé le souhait de la France de participer à une Europe de la Culture.
Bref, vous présentiez votre ministère comme un outil de modernisation éclairée et d'ambition renouvelée et généreuse.
Le 15 octobre dernier, vous et la ministre de l’Education nationale, proclamiez votre ambition de renforcer l’éducation artistique dans nos écoles. Comme nous avons espéré, ce jour là, et comme nous vous avons applaudies !
Mais ce que nous voyons et ce que nous subissons chaque jour, ce n’est pas du tout cela.
Ce que nous voyons, c’est une baisse constante de toutes les aides accordées à la création et à la diffusion artistiques, ce que nous voyons, c’est que les méthodes d'évaluation de nos subventions sont décidément ordonnées par une idéologie du profit commercial. On exige de nous des performances financières, comme si nous étions une industrie ou la grande distribution. 
L’Etat laisse imposer à la culture des critères qui lui sont non seulement totalement étrangers, mais néfastes.
Les établissements publics voient partout leur indépendance mise à mal. Cet admirable système, cet appareil circulatoire de sens, tissé pendant plus d’un demi-siècle par l’Etat, les régions, les villes, le voilà, ici fragilisé, là amputé, partout menacé. Parce que rudement, brutalement parfois, les artistes, les administrateurs, les techniciens qui l’animent sont poussés à concourir sur des terrains qui ne sont pas les leurs.
Eux qui, en vérité, ont comme mission de faire fructifier le sens du beau, le sens de l’humain, se voient demander une rentabilité strictement matérielle. Rentabilité inatteignable, sauf à trahir l’objectif initial pour lequel ils ont été nommés.
Abandonnés aux caprices de certains élus, des scènes ou des centres d’art, au service de la création contemporaine depuis tant d’années, ferment leur porte. 
Et ce n’est pas la confusion dans laquelle se font la ‘’réforme territoriale’’ et la ‘’modernisation de l'Etat ‘’ qui peut nous rassurer. Bien au contraire.
Et que dire de la nomination de M. Tibor Navracsics ? Et par dessus le marché, voilà notre pays représenté au sein de la commission culture européenne par trois députés issus du Front National. 
Alors oui, madame la Ministre, nous sommes inquiets, et nous sommes en colère. 
Et pourtant, malgré tout, sachez qu’à travers vous, nous attendons encore et toujours de ce gouvernement, un discours refondateur, une ligne, un horizon véritable. 
Des réformes, bien sûr, mais des réformes fertiles, libératrices, exigeantes pourquoi pas. Mais pas cette paralysie, pas cette accumulation de règles froides, inopérantes, inefficaces, tétanisantes, incompréhensibles. 
Nous attendons de vous bien autre chose qu’un agenda de concertations caduques où ne nous est servi qu’un argumentaire résigné et n’usant que de la seule rhétorique économique.
Nous espérons, non, nous voulons des actes. Votre ministère est grand, il doit être intelligent et audacieux, il doit être ouvert à la jeunesse, car il est responsable des arts vivants, des artistes, et de leur force de transformation du monde.
Vite, prenez part au débat public !

Les premiers signataires : Didier Abadie, Christophe ADRIANI, Julien ALEXANDRE, Mathieu Amalric, Patrick AMAR, Didier André, Jean-Paul ANGOT, Michèle ANTIPHON, John ARNOLD, Pierre Ascaride, Olivier AUGROND, Pierre Badaroux, Fériel BAKOURI, Thierry Balasse, Jeanne Balibar, Valérie BARAN, Fabien Barontini, Mathieu BAUER, Emmanuelle Béart, Jean Bellorini, FrançoisBEN AIM, E. BENICCIO, Géraldine BENICHOU, Jean-Louis BENOIT, Mylène BENOIT, Philippe Berling, Laure BERLIOZ, Johanny Bert, Céline BERTIN, Olivier Bertrand , Charles – Eric  BESNIER, Juliette BINOCHE, Jean-Benoit Blandin, Dominique Bluzet, Jean Boillot, Jean-Christophe BOISSONNADE, Jacques Bonnaffé, Audrey Bonnet, Catherine BOSKOWITZ, Ornella BOULÉ, Dominique BOURDE, Julien BOURGUIGNON, Benoît Bradel, Stéphane Braunschweig, Philippe BUQUET, Marie-Pia Bureau, Rodolphe Burger, Marc CAILLARD, Grégoire  Callies, Hélène  Cancel, Jeanne Candel, Jean-Gabriel Carasso, Clyde Chabot, Fanny de Chaillé, Elisabeth CHAILLOUX, Anne-James Chaton, Michel Chialvo, Florian CHOQUART, Sophy CLAIR DAVID, Hubert Colas, Pascal COLLIN, Françoise COLOMBANI, Cristine COMBE, Guy-Pierre COULEAU, Xavier Croci,  Licilio DA COSTA, Emma Dante, David Daurier, Romaric Daurier, Jenny DE ALMEIDA, Laurence DE MAGALAHAES, Alexandra DELAGE, Estelle DELORME, Emmanuel Demarcy-Mota, Judith Depaule, Nadia DERRAR, Sophie Descamps, Didier Deschamps, Marcial Di Fonzo Bo, Eric Didry, Michel Didym, Catherine Diverrès, Christine DORMOY, Faustine DOUCHIN, Jean-François Driant, Jean-Charles DUMAY, Nathalie DUPONT, Vincent Dupont, Martine DUVERGER , André Engel, Aurélien ESGONNIERE DU THIBEUF, Jean-Claude FALL, Héla FATTOUMI, Daniel FAVIER, Marie-Lise Fayet, Roland Fichet, Bruno FORGET, Philippe FOURCHON, Alain FRANÇON, Raphaële GASSER, Armand GATTI, Céline Gaudier, Victor Gauthier-Martin , Céleste GERME, Virginie Girard, Claudine Gironès, Gérard  Giroudon, Marie Christine Giust, Julien GOSSELIN, Sylvie GOUTTEBARON, Jean-Michel GREMILLET, Sylvain Groud, Adel HAKIM, Maxime Hanssen, Laurent HATAT, Judith Henri, Agathe Herry, Dominique Hervieu, Clotilde Hesme, Laura Heurteloup, Jean-Jacques Hocquard, Dominique Hollier, Jean-Michel HOSSENLOPP, Cyrille Hrouda, Emmanuelle Huynh, David JISSE, Emmanuelle JOUAN, Jean Lacornerie, Ludovic Lagarde, Benoît Lambert, Philippe LANTON, Emmanuel Latreille, Anne-Marie LAZARINI, Laureline LE BRIS CAP, Jean-Joël Le Chapelain, Thierry LE DUFF , Alain Lenglet, Magali Léris,  Anne-Laure LIEGEOIS, Madeleine Louarn, René Loyon, Philippe Luciat-Labry, Vincent Macaigne, Jean-Daniel MAGNIN, Cécile MAISONHAUTE, Marie-José Malis, Antoine MANOLOGLOU, Olivier Manteï, Caroline Marcilhac, Gérard MARCON, Maguy Marin, André Markowicz, Catherine Marnas, Seb Martel, Nicole MARTIN, Jean-Louis MARTINELLI, Delphine MARTY, Joris Mathieu, Sylvain Maurice, Gilles MEGRET, Maryse MEICHE, Anne Meillon, Phia Ménard, Arnaud Meunier, Pierre Meunier, Stéphane Meyer, Patrick Michaëlis, Philippe MINYANA, Miglen MIRICHEU, Ariane Mnouchkine, Chloé Moglia, Adrian Mohr, Anne MONFORT, Laurence MOREAU, Géraldine Morier Genoud, Françoise Morvan, Stanislas Nordey, Malika Pascale OUADAH, Marie-Julie PAGÈS, Arnaud PAIN, Gloria Paris, Célie Pauthe, Farid PAYA, Frédérique PAYN, Jean Paul Perez, Jean-François Peyret, Claude-Alice Peyrottes, Carine Piazzi, Christophe PIEDERRIERE, Hervé Pierre, Patrick  Pineau, Denis Podalydès, Laurent Poitrenaux, Pierre-François POMMIER, Olivier Poubelle, Martine PRIOLET, Caroline Proust, Sylvain Prunenec, Olivier Py, Philippe Quesne, Victor QUEZADA, Anne Rabaron, Pascal Rambert, François Rancillac, Christophe Rauck, Jacques REBOTIER, Domènec Reixach, Jean-Michel Ribes, Maëlys RICORDEAU, Aurélie Romanacce, Jean-François ROUSSILLON, Eric Ruf, Pauline Sales, Benoit SAUER, Pierre Sauvageot, Géraldine SCHMITT, Jean-François Sivadier, Marlène SOREDA, Anne Tanguy, Eugénie TESSON, Catherine Texier, Anne Théron, Carole Thibault, Benoît THIBERGHIEN, Charles Tordjman, Gilberte Tsaï, Gabriel TUR, Pascaline Vallée, Martine VANDEUILLE, Bérangère Vantusso, Nadine Varoutsikos-Perez, Thierry Vautherot, Karine Viard, Maya VIGNANDO, Mathilde VILLENEUVE, Michel Vinaver, Jean-Pierre Vincent, Jacques VINCEY, Emmanuelle Vo-Dinh, Isabelle WALTER, Frédérique WOLF-MICHAUD. 

vendredi 12 décembre 2014

Photos - La Gessnerallee, à Zurich, Suisse


PHOTOS Fabien Rivivière pour Espaces Magnétiques ©, le 11 décembre 2014. 

La magnifique Gessnerallee (1) — en français Allée Gessner, qui réfère à Salomon Gessner, un poète Suisse du 18° siècle — à Zurich (Suisse) est un lieu consacré au théâtre (non conventionnel), à la danse et la performance. Il est idéalement situé en centre ville, à deux pas de la gare internationale. C'est une ancienne installation militaire constituée d'écuries (accueil du public à travers un bar-restaurant), et d'un manège (la salle de spectacle).
Fabien Rivère
(1) Plus précisément, Verein Theaterhaus Gessnerallee, soit association Maison-du-Théâtre allée-Gessner
www.gessnerallee.ch 
NOUS AVONS PUBLIÉ 
Simon Mayer (Autriche), SunBengSitting, 2014, Bandes-annonces / Teasers (11 décembre 2014)

jeudi 11 décembre 2014

Simon Mayer (Autriche), SunBengSitting, 2014, Bandes-annonces / Teasers



Après brut wien en avril dernier, Simon Mayer (Autriche), qui travaille entre l'Autriche et la Belgique (à Bruxelles), présente SunBengSitting (2014) à Zurich (Suisse), les jeudi 11 et vendredi 12 décembre à 21h au Gessnerallee En savoir +.

mercredi 10 décembre 2014

Auditions - master "exerce", études chorégraphiques "recherche et représentation" (à Montpellier)



prochaine promotion octobre 2015 – juin 2017

Le master exerce pour sa 3ème édition, qui se déroulera de septembre 2015 à juin 2017, s'engagera sous la direction de Christian Rizzo, nouveau directeur du Centre chorégraphique national de Montpellier Languedoc-Roussillon.

profil des étudiants et admissibilité
Le master est ouvert à une promotion de 13 à 16 étudiants de toutes nationalités avec des profils à dominante “danse”.

Il s’adresse à des candidats âgés de 22 ans minimum, déjà engagés dans un parcours professionnel d’artiste chorégraphique ou issus d’autres champs artistiques (arts plastiques, musique, théâtre, cinéma et numérique) et dont la préoccupation est liée à la question du corps et du mouvement. Les candidats doivent disposer d’une formation artistique supérieure (titulaires d’une licence ou niveau équivalent) ou d’une expérience professionnelle ouvrant la possibilité d’une validation d’acquis d’expérience / d’acquis professionnels.

La disponibilité du candidat est demandée pendant les deux années.

Les étudiants doivent avoir un usage courant du français et de l’anglais à leur entrée dans le master.

conditions d’entrée 
Sélection en deux étapes :
1 - pré-sélection sur dossier - cliquer ici pour remplir le dossier de candidature en ligne
Date limite d'envoi : le 22 janvier 2015
2 - sélection finale lors d’une audition à Montpellier, les 25, 26, 27 et 28 février 2015, devant une commission pédagogique associant les responsables pédagogiques d’exerce et le Département Arts du spectacle de l’UPV [Université Paul-Valéry Montpellier 3].

présentation master exerce 2015-2017

Appel à soutien - La collection Lise B., Le catalogue

Fabrice Dugied
Fabrice Dugied : 
« La création du projet LA COLLECTION LISE B, Une installation performative des archives de la journaliste de danse Lise Brunel [1922 - 2011; sa maman] est pour dans 3 mois [dans le cadre de la Biennale de danse du Val-de-Marne site] mais il manque de l'argent pour éditer le catalogue alors allez y faites tourner, aidez nous et grand merci. » (source : son Facebook)

KissKissBankBank > ICI


Photo & texte - Les indiennes transgenres de Sahar Fadaian : une communauté maudite ?


ActuPhoto, 4 décembre 2014  > ICI

Universal Everything, Presence (avec Benjamin Millepied)

Mis en ligne le 11 septembre 2013. En savoir +

ON PEUT VOIR AUSSI LES DEUX BANDES-ANNONCES de l'installation Universal Everything & You de Universal Everything pour le Media Space du Science Museum à Londres — fondé en 1857 — du 21 septembre 2013 au 7 février 2014.  www.universaleverything.com 

​Benjamin Millepied - L.A. Dance Project: Reflections

Mis en ligne le 7 décembre 2014. En savoir +

mardi 9 décembre 2014

Vidéo - Iran : une femme brave l'interdit et danse dans le métro de Téhéran

Alors que la loi défend de danser en public, une femme se lâche en musique dans les transports en commun. La vidéo a été diffusée, mardi 25 novembre, sur Facebook. Elle est depuis largement reprise. 
LIRE Francetv Info - Huffingtonpost.fr

Strasbourg veut son "conservatoire mondial du slow"

AFP, 3 décembre 2014
La capitale alsacienne autopro-clamée "capitale des coeurs" veut créer un "conservatoire mondial du slow" pour répertorier les incontournables gestes et pas de cette danse de couple qui se perd, a-t-on appris mercredi auprès de l'Office du tourisme.

Ce "conservatoire mondial du slow" - une plate-forme virtuelle - sera créé dans le cadre de la prochaine édition de l'opération "Strasbourg, mon amour", organisée à la Saint-Valentin 2015. > SUITE

Tegan, Crave

Tegan, deux ans, danse sur Crave you de Flight Facilities. Son papa est danseur de hip hop. AUTRES VIDÉOS ICI
« For some reason teg didn't want to dance to any other song. »

Fabrice Dugied - Hommage à Dominique Bagouet (1951 - 9 décembre 1992)

Dominique Bagouet dans Suites pour violes [création en 1977, en savoir +]
Photo de Gérard Ansellem

Remerciements à Anne Abeille

lundi 8 décembre 2014

USA - Le Marine Cpl. William "Kyle" Carpenter blessé en 2010 en Afghanistan reçoit en 2014 la Médaille d'Honneur du Président Obama


Lance Cpl. Kyle Carpenter takes part of the first corporals course for wounded warriors at the Walter Reed National Military Medical Center Bethesda, Maryland.

Carpenter will receive the medal from President Barack Obama for conspicuous gallantry for his courageous actions while serving as an Automatic Rifleman with Company F, 2d Battalion, 9th Marines, Regimental Combat Team 1, 1st Marine Division (Forward), I Marine Expeditionary Force (Forward), in Helmand Province, Afghanistan., June 19, 2014.

He will receive the medal for injuries he sustained on Nov. 21, 2010, while attempting to shield a Marine from an enemy hand grenade. Carpenter's body absorbed the brunt of the blast, severely injuring him, but saving the life of his fellow Marine.

He will be the eighth living recipient of the Medal of Honor for actions in Iraq or Afghanistan. (source : cbsnews.com dont SÉRIE DE 37 PHOTOS)
PUBLICITÉ AVANT LA VIDÉO  L'homme à droite est un prisonnier dont le physique a enflammé les réseaux sociaux

jeudi 4 décembre 2014

Hommage à Isadora Duncan, Père Lachaise, Paris

De passage à Paris pour présenter (le fort bon) As It Empties Out au Centre national de la danse à Pantin ici, l'équipe du danseur et chorégraphe Suédois Jefta van Dinther (1) est allée déposer un bouquet de fleurs devant la plaque dédiée à la danseuse et chorégraphe Isadora Duncan (1877 - 1927) (2). Sur sa page Facebook il précise : « With our flowers received from Agnes Quackels after our shows at BUDA in Kortrijk [Courtrai, Belgique, à deux kilomètres de la frontière avec la France], we went to the grave of Isadora Duncan in the cemetary of Pere Lachaise in Paris. May they rest there with her forever. And let her dance and dance and dance wherever she is now. With Roger Sala Reyner, Eeva Muilu, Thiago Granato and David Kiers. » De son côté le danseur, performer et chorégraphe Brésilien installé à Berlin Thiago Granato complète : « She was in my dreams last night… by the way, Père Lachaise Cemetery is FABOLOUS! Why did I take so long time to go there?!?!. » 

Le geste de ces artistes est particulièrement beau, poétique, et manifeste, outre un rapport à l'histoire, une croyance en la puissance de la danse, sans cynisme. 
Fabien Rivière 
(1) Il est récemment nommé co-directeur du Master en Chorégraphie de l’Université de Danse et du Cirque de Stockholm (Suède), aux côtés du Français Frederic Gies. De même, il organise l'itinérant Living Room Festival.
(2) « Elle a été incinérée et ses cendres reposent au cimetière du Père-Lachaise à Paris auprès de celles de ses enfants. » (wikipedia)

mercredi 3 décembre 2014

Pékin envoie ses artistes se rééduquer à la campagne

Sébastien Falletti - Correspondant en Asie, Le Point, 3 décembre 2014.

Le Président Xi Jinping veut remettre les artistes chinois dans le droit chemin révolutionnaire. Des méthodes dignes de l'époque des gardes rouges maoïstes.

Le président Chinois Xi Jinping

Un parfum de révolution culturelle embaume la Chine de Xi Jinping. Plus de quatre décennies après la vague de terreur maoïste, Pékin remet au goût du jour certaines méthodes de "rééducation" datant de l'époque des gardes rouges. Objectif : remettre ses artistes dans le droit chemin révolutionnaire. Les scénaristes et les réalisateurs de cinéma et télévision vont être envoyés à la campagne pour "acquérir un point de vue correct sur l'art" au contact des "masses" rurales, a annoncé mardi l'agence officielle Chine nouvelle. 

Des stages obligatoires de trente jours au minimum dans des villages ou des mines, qui se dérouleront chaque trimestre, a décrété l'Administration générale d'État pour la presse, la télévision, les films, la radio et la publication. Cette puissante agence enverra également 100 producteurs, présentateurs ou réalisateurs parmi les "minorités ethniques" ou dans des régions "ayant apporté une contribution majeure à la guerre révolutionnaire". Des pratiques qui vont s'installer dans la durée, ont promis les autorités. > SUITE

Séminaire 2014-2015 - Renouveau des formes scéniques 1 : qu’est-ce qu’une scène ?

Depuis une dizaine d’années, les scènes contemporaines subissent de nombreuses mutations. Les arts et les genres se mêlent, les techniques et les technologies se diversifient et se précisent, les collaborations se multiplient – à tel point qu’il n’est pas toujours simple de décrire les spectacles, et parfois même d’en parler. Par exemple, la critique qualifie souvent de performance des créations sans texte ou sans récit évident – mais qui ne relèvent pourtant en rien de ce que ce terme a servi à décrire il y a 40 ans ; et le mot occulte même une dimension importante de ces œuvres liée au jeu, à la scène, à l’artificialité, à certaines formes de théâtralités. Ou encore parle-t-on de théâtre "post-dramatique", comme si les conflits ou les contradictions avaient définitivement quitté les scènes, ce qui peut interroger.

En vue d’un réexamen des outils critiques, il est sans doute nécessaire de revenir à des descriptions attentives des conditions de composition et de présentation d’une œuvre.

Les spécificités de ce séminaire seront d’une part l’étude de cas, d’autre part la participation de chercheurs et d’artistes invités à réfléchir ensemble ces questions. Chacun sera invité à reprendre la définition de la scène depuis leur champ disciplinaire et leurs présupposés méthodologiques. > SUITE

Les séances ont lieu de 16h à 19h au Théâtre Nanterre-Amandiers
(7 avenue Pablo-Picasso, 92022 Nanterre › accès)

2014-2015 : Renouveau des formes scéniques 1 :
qu’est-ce qu’une scène ?

Calendrier susceptible de modifications. Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des éventuelles changements.
vendredi 28 novembre 2014 :Séance d’introduction suivie d’une conférence de Frédéric Pouillaude (Philosophie, Paris1)
jeudi 11 décembre :attention changement de jour
∙ Eric Vautrin (Etudes théâtrales, Unicaen)
∙ Roméo Castellucci (metteur en scène)
samedi 24 janvier 2015 :∙ Anyssa Kapelusz (Etudes théâtrales, Aix-Marseille)
∙ Philippe Quesne (metteur en scène)
∙ Stefan Kaegi (metteur en scène, Rimini Protokoll)
vendredi 27 février :∙ Bénédicte Boisson (Etudes théâtrales, Rennes2)
∙ Latifa Laâbissi (chorégraphe)
vendredi 13 mars(séance double) :∙ Janig Bégoc (Histoire de l’art, Strasbourg)
∙ Cyrille Bret (Histoire de l’art, Haute Ecole des Arts du Rhin)
∙ Jérôme Bel (chorégraphe)
∙ Milo Rau (metteur en scène)
vendredi 3 avril :∙ Laure Fernandez (Etudes théâtrales, Roehampton)
∙ Gisèle Vienne (metteur en scène et chorégraphe)
vendredi 5 juin :∙ Vincent Broqua (Lettres et arts, Paris8)
∙ Abigail Lang (Etudes anglophones, Paris7)
∙ Jérôme Game (écrivain, dramaturge)
samedi 20 juin, 10h-18hjournée d’étude conclusive, synthèse des travaux de l’année et problématisation de l’année suivante.

Les mots - le monde du Front National

lundi 1 décembre 2014

Agenda Danse et performance - Paris et sa région - Décembre 2014

1  Théâtre national de Chaillot
2  Théâtre de Sartrouville 
3  Théâtre de la Ville 
4  Théâtre de la Ville - Les Abbesses 
5  Ménagerie de Verre
6  Centre Pompidou
7  Salle de la Merise - Trappes
8  Théâtre du Rond-Point 
9  Grande halle - La Villette
10  Opéra de Paris
11  Théâtre des Champs-Élysées
12  Centre National de la Danse
13  La Briqueterie 
14  Théâtre Jean Vilar - Vitry-sur-Seine 
15  Théâtre de Châtillon 
16  Aulnay-sous-Bois - festival H2
17  Théâtre de la Cité internationale  
18   Théâtre Louis Aragon - Tremblay-en-France 
19  Carreau du Temple 
20  Nanterre Amandiers Centre dramatique national 
21  Centre culturel Suisse 
22  École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris-Belleville 
23  Institut du Monde Arabe 
24  Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines 
25  Théâtre Gérard Philipe - Centre dramatique national de Saint-Denis 
26  La Commune - Aubervilliers - Centre dramatique national  
27  Fondation Cartier pour l'art contemporain 




1 - Théâtre national de Chaillot (16°) 

  William Forsythe - The Forsythe Company  Study # 3   Complet depuis juin
Du vendredi 5 au vendredi 12 novembre (6 représentations). En savoir + 
+ Rencontre William Forsythe - Noé Soulier (jeune chorégraphe français). 
    Samedi 6 décembre 15h30. 
     Réservation fortement conseillée au 01 53 65 30 00. En savoir +
Ultime venue à Paris de la Forsythe Company sous sa forme actuelle, qui disparaitra à la fin de la saison 2014/2015, avec le départ de William Forsythe de la direction (et tous les danseurs étant licenciés), pour être remplacé par Jacopo Godani, un ancien danseur — de 1991 à 1999 — de Forsythe, et ses propres danseurs.  
Capture d'écran Espaces Magnétiques


.
Batsheva Dance Company 
— Ohad Naharin Naharin's Virus
        Du mercredi 17 au dimanche 21 décembre. En savoir +
— Ohad Naharin Decadance Paris  reprise
        Du mercredi 24 au dimanche 28 décembre. En savoir +  

2 - Théâtre de Sartrouville (78)  
CIRQUE -  ACROBATES  
Olivier Meyrou dramaturgie et images, Stéphane Ricordel mise en scène  
Avec les épatants Alexandre Fournier & Matias Pilet.
Jeudi 4 19h30 et vendredi 5 20h30 décembre. Y aller  En savoir +  

3 - Théâtre de la Ville (4°) 
Akram Khan & Israel Galván Torobaka   création
Du mardi 16 décembre au lundi 5 janvier (16 représentations). En savoir + 
DOCUMENTAIRE consacré au processus de création ICI
Capture d'écran Espaces Magnétiques

4 - Théâtre de la Ville - Les Abbesses (18°) 
Aurélien Bory Plexus  reprise
Du vendredi 26 décembre au dimanche 4 janvier 2015. Photo Aglaé Bory  En savoir +  

5 - Ménagerie de Verre (10°) 
Les Inaccoutumés
Du mardi 18 novembre au samedi 13 décembre. En savoir + 

Gaëlle Bourges À mon seul désir
Du mardi 2 & mercredi 3 décembre

Volmir Cordeiro Inês
Du jeudi 4 au samedi 6 décembre.

Raymund Hoghe An evening with Judy Très doux. Bercé pendant deux heures par la voix de Judy Garland (1922 - 1969; disparue à 47 ans). On aurait aimé un sous-titrage des paroles. 
Du mardi 9 & mercredi 10 décembre.

  Claudia Triozzi    Avanti tutta – 30 ans dans un an et tant pis pour ceux qui sont fatigués
Du jeudi 11 au samedi 13 décembre




6 - Centre Pompidou (4°)
La Ribot, Juan Dominguez et Juan Loriente El Triunfo De La Libertad 
Du mercredi 10 au samedi 13 décembre 20h30, 14 décembre 17h. Durée 1h30
En savoir +
NOUS AVONS PUBLIÉ  Spectacles sans personne sur scène, un scandale ?
Photo Gregory Batardon



.
Mette Ingvartsen (Danemark) 69 positions 
Lundi 15, mercredi 17 et jeudi 18 décembre 21h30, vendredi 19h. Durée 1h45. 
Photo Virginie Mira

7 - Salle de la Merise, Trappes (78)
    BLACK BLANC BEUR, LES 30 ANS      SUITE
Autour de Travelling, une soirée spéciale B3 est organisée le mercredi 17 décembre en savoir +. À cette occasion, la version intégrale de Paradoxe, la création partagée avec LES B3 JUNIORS sera présentée pour la première fois, suivie d’un AFTER commémoratif réunissant les 3 générations de B3, des institutionnels et des habitants de St.-Quentin-en-Yvelines et autres compagnons de route... 
(Photo couleur) Elian Bachini - (Photo N & B) BBB, Bordeaux, Janvier 1985, Cie Black Blanc Beur

8 - Théâtre du Rond-Point (8°)
Dada Masilo Carmen 
DÉCONSEILLÉ aux moins de 12 ans.
Du mercredi 10 décembre au samedi 10 janvier. Photos John Hogg  En savoir + 

Yves-Noël Genod Rester vivant (Tableaux parisiens)
Un spectacle d’après les poèmes des Fleurs du mal et du Spleen de Paris de Charles Baudelaire.
Salle Roland Topor (jauge exceptionnellement limitée à 50 places)
LE SPECTACLE SE JOUE DANS LE NOIR TOTAL sans qu'aucune sortie ne soit possible. Durée envisagée : 2h30 (avec entracte)
Du mardi 16 au mercredi 31 décembre. En savoir +
ANNULATIONS Les représentations des 19, 20, 26 et 27 décembre à 18h30 et du 28 décembre à 15h30 sont annulées. Dessin de Stéphane Trapier

9 - Grande Halle, La Villette (19°) 
Sidi Larbi Cherkaoui et Yabin Wang [danseuse chinoise]  生长 Genesis
Du lundi 1 au vendredi 5 décembre. En savoir + 


Hofesh Shechter Shechter Political Mother : The Choreographer's Cut
Avec le Théâtre de la Ville - Paris 
Du jeudi 18 au samedi 20 décembre. En savoir + 


Romeo Castellucci  Le Sacre du Printemps
Du mardi 9 au dimanche 14 décembre. En savoir +
Deux séances par jour du mardi au samedi 13h & 20h.
Deux séances le dimanche 13h & 19h. Durée : 55 minutes 
Photo Wong Bergmann pour la Ruhrtriennale (Allemagne)

10 - Opéra de Paris 
—  Rudolf Noureev Casse-Noisette 
Du vendredi 28 novembre au lundi 29 décembre, Opéra Bastille. En savoir +
TARIFS : 5€, 15€, 20€, 35€, 50€, 65€, 85€, 105€, 130€  
Photo Sébastien Mathé OnP - recadrée, Capture d'écran Espaces Magnétiques

— Jean-Guillaume Bart La Source
Du samedi 29 novembre au mardi 30 décembre, Opéra Garnier. En savoir +
TARIFS : prix entre parenthèses > mauvaise visibilité
 (10€, 12€, 25€, 50€, 80€,) 110€, 130€
29 nov, 5, 6, 12, 13, 19, 20, 26, 27 déc (10€, 12€, 27€, 55€, 88€,) 121€, 143€
8, 15, 22, 29 déc (10€, 12€, 22€, 45€, 72€,) 99€, 117€

11 - Théâtre des Champs-Élysées (8°) 

Sara Baras Ballet Flamenco Voces, suite flamenca  Création 2014
Du lundi 22 décembre au dimanche 11 janvier 2015 (18 représentations). En savoir + 
Sara Baras direction artistique et chorégraphie
José Luis Alegre, Sara Baras lumières

Sara Baras danseuse

José Serrano danseur invité

Sara Baras Grupo Flamenco

Keko Baldomero directeur musical
Keko Baldomero, Andrés Martínez guitares
Antonio Suarez Salazar, Manuel Muñoz percussions
Saúl Quirós, Emilio Florido, Miguel Rosendo chanteurs
— Danseurs
Cristina Aldón, Carmen Camacho, Maria Del Rosario Pedraja, MariaJesus Garcia Oviedo, Tamara Macías, Raul Fernandez, David Martín, Alejandro Rodriguez, Daniel Saltares

12 - Centre National de la Danse (CND), Pantin (93)
— Exposition Reflets de la danse dans les années 14-18
      Médiathéque - Gratuit - Jusqu'au 23 décembre. en savoir +

— José Vidal (Chili) Loop.3
     Jeudi 4 au samedi 6 décembre, 19h et 21h. en savoir +

— Rencontre professionnelle 
Artiste et créateur aujourd'hui : développer son métier en contexte d'incertitude 
Rencontre avec Daniel Migairou (photo à droite), 
coach professionnel, membre praticien de PREMiS-CNAM. 
Mardi 9 décembre 17h30-19h Gratuit en savoir +

— Rencontre - À l'écoute des danses  Claude Sorin
Mardi 9 décembre 19h (et aussi les mardis 3 février et 19 mai 19h). en savoir +  
« Trois soirées d’écoute d’archives orales issues des fonds du CND (notamment du fonds de l’Institut de pédagogie musicale et chorégraphique) : une occasion rare d’entendre la parole d’artistes et d’acteurs du milieu chorégraphique, au travers de montages sonores d’entretiens, de débats, de conférences, de cours ou de répétitions, connus et créés par Claude Sorin, assistée d’Hélène Cœur. »

   La Cinémathèque de la Danse à la Cinémathèque Française   
 Chanson française
 Dimanche 14 décembre, 11h30. 
Flashes Rouges de Marc'O, 1979, avec Catherine Ringer (sous réserve) 
« Réalisé en 1979 par Marc'O à partir de son opéra-rock du même nom, Flashes Rouges est une explosion de musique, de danse, de couleurs et d'énergie. Cri de rage porté par une jeunesse (déjà) sacrifiée, brûlot politique, manifeste hédoniste, œuvre pionnière qui sublime la palette plastique de la vidéo, Flashes Rouges est tout entier porté par une interprète sidérante alors inconnue, moderne Valeska Gert que Marc'O transforme en allégorie de la révolte et de la liberté, Catherine Ringer. »


— LANCEMENT DU LIVRE
    Entre cours et jardins d'illusion : le ballet en Europe (1515 - 1715)     
de Nathalie Lecomte
Mardi 16 décembre 19h Gratuit. en savoir + 
Collection Histoires   Environ 100 illustrations in-texte - noir, 
EAN13: 9782914124515  Format : 14 x 20,5  480 pages  29,50 €

—  Fabrice Lambert  Gravité    Solo poétique
     Mercredi 17 et jeudi 18 décembre 19h. en savoir + 

 Fabrice Lambert  Im-posture   duo  Très bon travail
     Mercredi 17 et jeudi 18 décembre 20h30. Photo raphael Pierre www.afael.com en savoir + 

13 - La Briqueterie, Vitry-sur-Seine (94) 
Atelier Kaléidoscope #12 avec Béatrice Massin,
      Jeudi 4 décembre de 19h30 à 22h. En savoir +
En participant à l’atelier, profitez d’une place à 7,50€  pour voir La Belle au bois dormant de Béatrice Massin, pièce familiale, jeune public (cf. Lieu n°14)

— Soirée composée GRATUIT 
     Jeudi 18 décembre à partir de 17h
17h - Fenêtre sur création avec Daouda Keïta  Je suis qui ?    En savoir +
19h - Sortie de résidence du projet Migrant Bodies     En savoir +
Danseurs - chorégraphes : Su-Feh Lee, Cécile Proust, Manuel Roque, Alessandro Sciarroni et Jasna Layes-Vinovrški Vidéaste : Jacques Hoepffner Ecrivaine : Sonia Chiambretto
www.migrantbodies.eu

Ces présentations seront suivies du lancement dernier numéro de
Repères, cahier de danse :
Entre - danses de l’écart et de la traversée, en présence de l’équipe de rédaction.

14 - Théâtre Jean Vilar, Vitry-sur-Seine (94)
Béatrice Massin La Belle au bois dormant    pièce familiale, jeune public
Vendredi 19 décembre 19h (voir aussi Lieu n°13). En savoir +

15 - Théâtre de Chatillon (92) 
Nicole Mossoux et Patrick Bonté Histoire de l'imposture 
Vendredi 12 décembre 20h, 1h. Photo DR    En savoir +
Christian et Ben Aïm La forêt ébouriffée
Vendredi 19 décembre 20h30, 45 mn. En savoir + 

16 - Aulnay-sous-Bois (94) 
Pour cette 18° édition du festival H2O, la féminité est à l’honneur. Facebook

17 - Théâtre de la Cité internationale (14°) 
Xavier Le Roy Sans titre (2014)   création - Conférence, concert et pièce de danse
Du lundi 8 au samedi 13 décembre. En savoir +
+ Bord de plateau (entrée libre) Rencontre avec Xavier Le Roy à l’issue de la représentation du jeudi 11 décembre. 

18 - Théâtre Louis Aragon, Tremblay-en-France (93) 
NOCTURNE DANSE #1
Alessandro Sciarroni (Italie) FOLKS_will you still love me tomorrow ?  Magnifique
Samedi 6 décembre, 19h. Photo Andrea Macchia En savoir +





Ambra Senatore Aringa Rossa   création 
Samedi 6 décembre, 19h. En savoir + 

Alessandro Sciarroni (Italie) JOSEPH_kids   30mn.  Sensible. Pour petits et grands
Lundi 8 et mardi 9 décembre. Représentations pour les scolaires. En savoir +

19 - Carreau du Temple (3°) 
Mathieu Desseigne Ravel, Sylvain Bouillet et Lucien Reynes-Lafaurie 
[de droite à gauche, sur la photo ci-dessous, Photo DR] Je suis fait du bruit des autres
samedi 20 à 17h et dimanche 21 à 11h décembre, 30 mn. En savoir +
Dans le cadre du Week-end Cirque, samedi 20 et dimanche 21 décembre, 10h-00h. SITE 

20 - Nanterre Amandiers Centre dramatique national (CDN), Nanterre (92), 
Boris Charmatz  enfant   Très beau travail
Du jeudi 18 au mardi 23 décembre.   www.nanterre-amandiers.com

21 - Centre culturel Suisse (3°)
Nicole Seiler  Small Explosion With Glass And Repeat Echo  2012, 70mn.
Mercredi 10 et jeudi 11 décembre, 20h. Photo Nicole Seiler  En savoir +

22 - École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris-Belleville (19°)
Françoise Tartinville  Cadavre exquis, Crème anglaise 
Projet intergénérationnel de danse contemporain à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris-Belleville 60, boulevard de la Villette. 
Vendredi 12 décembre, 19h. Entrée libre. En savoir +
Merci de réserver à cette adresse : contact@atmen.org          Photo DR

23 - Institut du Monde Arabe (5°)
Bouchra Ouizgen (Maroc)  Ha !
Vendredi 19 décembre 20h. En savoir +
Photo Hervé Véronèse - Centre Pompidou

24 - Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines (78) 
Mark Tompkins et Mathieu Grenier  Opening Night
Jeudi 11 19h30, vendredi 12 et samedi 13 décembre 20h30. En savoir +  
Photo Rodolphe Martin

25 - Théâtre Gérard Philipe, Centre dramatique national de Saint-Denis (93)
Aurélien Bory avec le Groupe acrobatique de Tanger   Taoub 
Samedi 20 20h et dimanche 21 décembre 15h30. Photo Richard Haughton  En savoir +

26 - La Commune - Aubervilliers - Centre dramatique national (93) 
HORS LES MURS au Théâtre de La Casa de España 10 Rue Cristino Garcia, Saint-Denis
RER B La Plaine Stade de France,  
Pièce d’actualité nº2     Maguy Marin     La Petite Espagne à Aubervilliers
Du mardi 2 au dimanche 14 décembre. En savoir + 
Mardi et mercredi 19h30, Jeudi et ve 20h30, Sa 6 déc. 16h, Sa 13 déc 18h, di 16h

27 - Fondation Cartier pour l'art contemporain (14°)
François Chaignaud   Думи мої – Dumy Moyi   Danse et chant
Lundi 8 décembre, 19h et 21h. Séance supplémentaire à 22h. Durée : 35 minutes. 
En savoir +                             Photo Odile Bernard Schröder