mercredi 5 juin 2024

Human Koala (Pantin, France), Dance to Forget

Extrait de l'album The Big Decay, paru le 5 juin 2020.
L'ALBUM  > bandcamp 

vendredi 31 mai 2024

Low (Duluth, Minnesota), Whitetail

Extrait de l'album Things We Lost In The Fire, publié le 22 janvier 2001, auquel a participé Steve Albini. 
L'ALBUM (Écoute et achat)  >  bandcamp

mardi 28 mai 2024

Merveille : Fat White Family (UK), Touch The Leather

Le morceau Touch The Leather est sorti à l'origine en mars 2014 en EP, mais cette vidéo date d'il y a trois jours.
NOUS AVONS DÉJÀ PUBLIÉ : 

dimanche 26 mai 2024

Fat White Family (UK), live at Glastonbury Festival

2015.
 « This was quite a mad show and the band went on at 4am when it was still dark and finished at around 5am when it was daylight. The energy was super high and the crowd stayed till the very end, which was a challenge in itself. There was even a marriage proposal at the end of their set... Something you wouldn't expect at a Fat White Family show!  »

mercredi 22 mai 2024

Hommage - Le juge Van Ruymbeke pour les services publics : « lI y a énormément d’argent à nos portes »

Renaud Van Ruymbeke en 2021

L’ancien juge anticorruption Renaud Van Ruymbeke est décédé le 10 mai dernier. Le célèbre magistrat, qui avait pris sa retraite en 2019, s’est éteint à l’âge de 71 ans. Affaire après affaire, il était devenu le symbole du juge indépendant. Sa carrière avait tôt rencontré le scandale Boulin, durant le septennat de Valéry Giscard d’Estaing (1974-1981).

«Il y a énormément d’argent à nos portes et personne ne fait rien», regrettait encore le magistrat retraité en novembre 2022, dénonçant l'affaiblissement corrélatif des services publics, et notamment la Culture. Il avait appelé à «la nécessité de prise de conscience», «au moment où les Etats ont des déficits importants, de gros besoins pour les hôpitaux, pour la transition énergétique» (source : Libération).

Dans notre article Quels choix politiques pour la danse à Montpellier ?, nous écrivions :  « (...) on rappellera que les estimations quant à la fraude fiscale en France, par an, varient de 50 à 120 milliards (Rapport, Assemblée nationale, Jean-René Cazeneuve, 2022, n°292, annexe n°26, p. 7, ICI). Qui précise : « Les effectifs du contrôle fiscal ont diminué de plus de 4.000 personnes depuis 2010, dont 1.600 depuis 2017. » »

On mesure ainsi le caractère profondément mensonger des discours sur "les déficits" d'un libéralisme autoritaire, et de la nécessité de coupes budgétaires dans les services publics et les budgets sociaux, et l'on ne peut que constater l'ensemble des dégâts sociaux qu'ils provoquent, comme la montée en puissance du Front National devenu Rassemblement National. 
Fabien Rivière

jeudi 16 mai 2024

Hommage à Fred Dewilde - Rescapé du Bataclan

HUMANITÉ 
Le 13 novembre 2015, Fred Dewilde, auteur et illustrateur bédéiste, fait partie des 1.500 personnes environ présentes au Bataclan (Paris, 11° arrondissement) lors d'une attaque terroriste qui tue 90 personnes et fait des dizaines de blessés graves. Il survit sans blessures physiques, mais est psychiquement gravement traumatisé. Ce 5 mai 2024, il s'est suicidé à l'issue de 9 ans de résistance. Il avait 58 ans. 
Cette interview date de 2019. 
Fabien Rivière

jeudi 9 mai 2024

Hommage à Steve Albini - Shellac, album « The Futurist »

Steve Albini est une figure importante et respectée du rock indépendant anglo-saxon, ayant travaillé notamment avec Nirvana, PJ Harvey, et Pixies. Il a notamment co-fondé le groupe de Chicago Shellac en 1992. Il est mort le 7 mai d'une crise cardiaque à 61 ans, dix jours avant la sortie du nouvel album du groupe suivi d'une tournée. 
SHELLAC sur Bandcamp  > ICI 

 The Futurist est un album de Shellac sorti en 1997, en dix morceaux ou mouvements. La musique de l'album fut à l'origine composée pour la troupe de danse canadienne La La La Human Steps dirigée par Édouard Lock et basée à Montréal, mais fut finalement éditée en 33 tours, en seulement 779 exemplaires, qui furent offerts à des amis du groupe. La pochette du vinyle présente une liste des amis en question, avec le nom du destinataire entouré sur chaque exemplaire particulier. (source : wikipedia)
SHELLAC (à gauche, Steve Albini)

dimanche 5 mai 2024

Maladie de Charcot : Témoignage d'Olivier Goy

Mis en ligne le 30 septembre 2022. 
« Le combat continue 👊 Pour une meilleure place des malades et du handicap dans notre société. Pour un meilleur financement de la recherche. 

Envie de nous aider ? Allez sur https://www.invincible-ete.com faire un don defiscalisé à l’Institut du cerveau (et je vous offre une photo), précommander une place de cinéma… »

ET AUSSI : 
FILM Invincible été, réalisatrice Stéphanie Pillonca, sorti le 31 mai 2023. 

mercredi 1 mai 2024

Idles (Bristol, UK), POP POP POP

Quatrième extrait vidéo issu du nouvel album de IdlesTangk (après Dancer ICI, Gift Horse ICI et Grace ICI).

samedi 27 avril 2024

The Soft Moon (Los Angeles), Become The Lies + Stupid Child

The Soft Moon : « The only thing I could do was dance against the darkness of this song and shake off the bad stuff. » (« La seule chose que je pouvais faire était de danser contre la noirceur de cette chanson et de me débarrasser des mauvaises choses. »)

— New single "Become The Lies", taken from my new album 'Exister', out September 23rd 2022 on Sacred Bones.

L'ALBUM (écoute et achat)  >  bandcamp  

REMARQUE :  
Le corps sans vie de Luis Vasquez, 44 ans, leader de The Soft Moon, a été trouvé avec ceux du musicien Silent Servant, pseudonyme de John Juan Mendez, 46 ans (notre hommage), et sa compagne, le 18 janvier dernier, avant une tournée européenne prévue en février. Les autorités soupçonnent une overdose de Fentanyl. 

dimanche 21 avril 2024

vendredi 19 avril 2024

mercredi 17 avril 2024

Heavy Lungs (Bristol, UK), Dancing Man + All Gas No Brakes + Head Tilter + Plagiarism

Dancing Man : First single from the debut album 'All Gas No Brakes'. Out 29th September 2023 via Alcopop! Records.
LYRICS : « Some sort of dancing man who dances in my hand » (x16) 
— All Gas No Brakes2nd single from the debut album 'All Gas No Brakes'. 
— Head Tilter3rd single from the debut album 'All Gas No Brakes'.
ALBUM All Gas No Brakes (écoute et achat)  > bandcamp     

samedi 13 avril 2024

vendredi 12 avril 2024

jeudi 11 avril 2024

Lenny Kravitz (USA), TK421

Extrait de l'album Blue Electric Light, publié le 24 mai prochain. 
— Choreographer - Maryna Kushchova
Lenny Kravitz a 59 ans. 

mercredi 10 avril 2024

Boris Charmatz, à l'attaque (« Liberté Cathédrale »)

Liberté Cathédrale, de Boris Charmatz, au Théâtre du Châtelet, Photo Fabien Rivière

La grande salle à l'italienne du théâtre du Châtelet avec ses sièges rouges vifs et ses ors, est méconnaissable, impressionnante, qui accueille Liberté Cathédrale, de Boris Chamatz. Le plateau a été avancé très profondément, jusqu'au balcon. La plus grande partie du public est assise sur des chaises en plastique noir tout autour de l'espace de jeu. Le tout suggère une très vieille salle des fêtes tout en bois, patinée par le temps, profonde, immense, ou un vieil entrepôt. 

Les interprètes pénètrent d'un coup, comme un verre d'eau qui se renverserait et se déverserait brutalement. Ils-elles sont 26, habillé-e-s plutôt élégamment dans des noirs sobres et déstructurés. Ils portent des baskets. Certain-e-s sont aussi un peu déshabillés : des mollets, cuisses, épaules et torses sont nus. Ils marchent à vive allure, stoppent un temps puis reprennent, et ainsi de suite. Ils évoluent plus ou moins en groupe, comme un choeur. Ils chantent un air très simple et répétitif, la-la-la-la, fort bien. Ils-elles suggèrent la ferveur, l'espoir, la vie. Mais on peut se demander si ce n'est pas un sursaut bravache, avant qu'ils ne soient abattus, comme des chiens. Est-on aujourd'hui, hier ou demain ? On ne sait pas exactement. Liberté ? On comprend. Cathédrale ? Liberté Cathédrale ? On ne sait pas trop. Sans doute dans le programme de salle le chorégraphe explicite-t-il le titre. Mais il est possible de ne rien y voir de religieux, ce qui n'est pas bien grave au demeurant. Car il s'agit plutôt d'une grande pièce agnostique, ou athée. D'un côté, c'est bien sûr la liberté du créateur de se poser des questions religieuses, mais de l'autre on peut se dire que la réponse ne peut pas de toute façon venir de ce côté-ci. La cathédrale comme bâtiment historique (et sprirituel). La danse a la capacité à entrer en dialogue avec l'Histoire. On peut songer, comme en écho, à la grande exposition consacrée au plasticien américain David Wojnarowicz, History Keeps Me Awake at Night, en français L'Histoire m'empêche de dormir la nuit, ou L'Histoire me tient éveillé la nuit, présentée successivement au Whitney Museum of American Art, New York, au Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía, Madrid, et au Musée d'Art Moderne Grand-Duc Jean (Mudam), Luxembourg. 

Quoiqu'il en soit, c'est la puissance du souffle de la vie et incidemment de la mort, que l'on reçoit en pleine face, en plein corps. Le chorégraphe indiquait, quelques jours plus tôt à Paris lors de la conférence de presse du Festival d'Avignon devant des professionnels, son âge, 51 ans. Mais ce soir, c'est la vitalité d'un jeune homme, d'un jeune adulte qui s'exprime. Après avoir dirigé le Musée de la Danse - Centre chorégraphique national de Rennes pendant 10 ans (2009 - 2019), puis le Tanztheater Wuppertal Pina Bausch depuis 2 ans, lourde structure, c'est assez remarquable, quand on sait que la plupart de celles et de ceux qui ont été à la tête de ces institutions en sont sortis durablement exsangues (à l'exception de Maguy Marin, Bernardo Montet et Dominique Bagouet).   

Le chorégraphe semble sorti d'un cycle où les corps (et les âmes) étaient perturbés, traversés de tensions, d'agitations non contrôlées, de spasmes, de rictus, perdus en eux-mêmes, incapables de véritables échanges les uns avec les autres. Qui portait de fait un regard politique assez sombre sinon désespéré sur la société, où aucune mobilisation collective n'est ainsi possible. A contrario, ce soir, comme me le confiait une personnalité de la danse, la pièce est « organique ». Pas (plus ?) de psychologie, mais une mobilisation des forces. Le travail a retrouvé une fluidité, une puissance d'agir pour parler comme Deleuze, qui secoue sérieusement et durablement, et bouleverse. Mais, à vrai dire, il n'envisage (toujours) pas un aboutissement politique, présent, concret, réaliste, réalisable. Mais pas d'abattement ou de cynisme à la mode, pour autant. Il a bien conscience cependant des menaces qui planent, comme ces corps allongés, soudain, qui viennent d'être abattus ? 

On se dit aussi que la pièce devrait être montrée (gratuitement) aux Ukrainiens, et plus largement aux peuples d'Europe centrale ; grace à une aide spécifique de l'Union européenne, car c'est une grande pièce européenne, sinon mondiale. Pièce qui renvoie incidemment à l'état de grande faiblesse des forces progressistes incapables de convaincre et de remporter les élections, ni de contrer la montée du fascisme et donc de la répression féroce qui l'accompagne, en Europe, et ailleurs. 
Fabien Rivière 
Liberté Cathédrale, de Boris Charmatz - Tanztheater Wuppertal Pina Bausch + Terrain, Théâtre de la Ville au Théâtre du Châtelet (Paris), du 7 au 18 avril 2024. Vue le 7 avril. En savoir + 
Liberté Cathédrale, de Boris Charmatz, au Théâtre du Châtelet, Photo Fabien Rivière

jeudi 21 mars 2024

Viagra Boys (Stockholm, Sweden), Troglodyte

Extrait de l'album Cave World paru en août 2022. 
L'ALBUM (écoute) > youtube   
NOUS AVONS DÉJÀ PUBLIÉ :  ICI 

samedi 16 mars 2024

Metz (Toronto, Ontario), Acetate + Live on KEXP

— Premier morceau du deuxième album du groupe Metz, II, publié le 4 mai 2015.
Après une tournée aux États-Unis en avril, direction l'Europe en novembre prochain, et notamment la France avec Rennes (Antipode, le 2), La Rochelle (La Sirène, le 3), Paris (La Maroquinerie, le 4), Clermont-Ferrand (La Coopérative De Mai - Grande Coopé, le 5) et Villeurbanne (Le Transbordeur, le 6).  
— L'ALBUM II (achat) >  bandcamp 

vendredi 15 mars 2024

Nouvel album de Pissed Jeans - extrait : « Moving On » + Live in Studio


Sept ans après l'excellent album Why Love Now en février 2017, voici enfin des nouvelles de Pissed Jeans, en français Jeans Pissés, ou, si l'on veut, Jeans dans lesquels on a pissé, rien de bien grave en quelque sorte n'est-ce pas ?, un groupe de rock américain originaire de Allentown, Pennsylvanie, situé à 140 km à l'ouest de New York. La formation a d'ailleurs failli s'appeler Unrequited Hard On, soit Érection indésirable. 

Nouvel album, le 6°, ce 1er mars 2024, Half Divorced, tout un programme. Après presque vingt ans de musique, après être devenu père, après des mariages et des divorces, passer ainsi de l'optimisme de la jeunesse aux réalités de la vie d'adulte dans une énergie intacte et explosive mais noire. 
Fabien Rivière 
L'ALBUM Half Divorced sur Bandcamp (écoute et achat)  >  ICI     
Pissed Jeans sur Espaces Magnétiques (VIDÉOS) >  ICI 
Pissed Jeans
Pochette de l'album Half Divorced de Pissed Jeans (ci-dessous)
Pochette de l'album Why Love Now de Pissed Jeans (ci-dessous)

mercredi 13 mars 2024

Stuck (Chicago, Illinois) : Deux nouveaux morceaux avant la tournée européenne

 
Ils sont brefs mais percutants : les deux nouveaux morceaux d'un mini-album, Deep Tunnel b/w AITA?, sorti hier, de l'un des meilleurs groupes de la scène rock mondiale, STUCK, de Chicago. 

Au sujet du premier morceau, Deep Tunnel, le parolier, compositeur et chanteur du groupe Greg Obis explique : « La chanson a été inspirée par un article sur le projet Deep Tunnel de Chicago, un système de réservoirs conçu dans les années 1960 pour atténuer les inondations. Après tout, la ville est construite sur un marécage. Les pluies des derniers étés ont débordé le système, entraînant l'inondation de maisons dans tout Chicagoland et le déversement d'eaux usées dans le lac Michigan ». À ce regard global et sombre mais sans pathos, le second morceau, AITA?, se veut un contrepoint ludique et auto-centré d'esprit punk.  

L'album est publié trois semaines avant leur première tournée européenne, 21 dates du 4 au 27 avril, qui passe notamment en France dans deux villes : le mardi 16 à Paris (au Supersonic, métro Bastille, gratuit, en savoir +) et le mercredi 17 à Lyon (Le Trokson, en savoir +). 

Soit, chronologiquement : Hollande (3 dates), Belgique (1 date), Royaume-Uni (6 dates), France (Paris et Lyon), Suisse (2 dates), Italie (2 dates), Slovénie (1 date), Slovaquie (1 date), Autriche (1 date) et enfin Allemagne (2 dates : Halle [nord-ouest de Leipzig] et Berlin).  
Fabien Rivière 
— ALBUM Deep Tunnel b/w AITA? sur Bandcamp  >  ICI 
— STUCK sur ESPACES MAGNÉTIQUES (vidéos)  >  ICI   
Pochette du nouvel album 2 titres de Stuck : Deep Tunnel b​/​w AITA?

mardi 12 mars 2024

« Good Vibrations », by The Beach Boys (Black Market Dub, Los Angeles, California)

Extrait de l'album de remixes > bandcamp.

jeudi 7 mars 2024

Conan Gray (USA), Lonely Dancers

Mis en ligne le 8 février dernier. 
Movement Coach - Max Pham. 
Extrait du nouvel album, Found Heaven, qui est publié le 5 avril prochain. 

dimanche 3 mars 2024

Les étoiles montantes du breakdance au "Battle KIDS Rally of Culture" (Le Kids Club, Quotidien)

Dans son Kids Club, Angèle Imbert nous amène à Lyon, où se tenait en ce début d'année le Battle KIDS Rally of Culture (R.O.C.) (Site, Chaine YouTube), une compétition de hip-hop réservée aux enfants. (9 février 2024, sur TMC)
Fabien Rivière

TOMMY CASH (Estonie) x bbno$ (Canada) : TANGO

Mis en ligne le 14 janvier 2024. 
DANCERS : 
Alina Potapova 
Ronald Kogan
— Tommy Cash sur Espaces Magnétiques :

lundi 26 février 2024

Saïdo Lehlouh, un "Je" sans "Nous" ? (« Témoin »)

Saluts à l'issue de la première à Paris de Témoin, de Saïdo Lehlouh, Photo Fabien Rivière
.
La scène est vide et suggère un terrain vague qui va demeurer constamment plongé dans une nuit profonde, éclairée à minima et brutalement. En ouverture, à droite, un homme seul danse, devant, à gauche, un groupe de 19 personnes debout face à lui, qui l'observent, immobiles. Pendant la première moitié de la pièce d'un peu moins d'une heure, 58 minutes pour être précis, un individu va se détacher successivement du groupe ou plutôt de la foule, et se mouvoir devant les autres, qui regardent sans intervenir, dans différents points de l'espace. Dans la seconde partie, on pourra observer des sous-ensembles où les individus dansent dans des regroupements provisoires. La distribution est métissée, ce qui est banal en danse hip-hop, et n'arrive jamais en danse contemporaine. Mais justement, s'agit-il de danse hip-hop ou de danse contemporaine ? Ou les deux ? 

Nous sommes dans la grande salle historique qui vient de réouvrir après 7 ans de travaux, du Théâtre de la Ville - Paris. Il s'agit de Témoin, la nouvelle création de Saïdo Lehlouh, co-directeur du Collectif Fair-e - Centre chorégraphique national de Rennes et de Bretagne. Il est artiste associé au Théâtre de la Ville - Paris et au Cratère, scène nationale d'Alès.
 
Le chorégraphe explique dans la feuille de salle qu'il s'agit d'« une pièce pour et avec une réunion d'artistes autodidactes d'esthétiques diverses, engagés dans des démarches authentiques. » Leurs âges sont précisés : « de 19 à 48 ans (...) ». Il s'intéresse à « leurs façons de penser, leurs esthétiques et le vocabulaire personnel de leurs danses, à savoir break, top-rock, waacking, voguing, hip hop freestyle, krump, électro ou autres. »    

La feuille de salle ne permet pas cependant de nommer les uns et les autres. Comment s'appellent ce jeune homme et cette jeune femme par exemple ? Une photo, un nom et un prénom et une biographie détaillée pour chacun s'imposent. Et il s'agit plutôt d'extraits de danses, qui ne permet pas de faire vraiment connaissance, même si le tout manifeste une maturation certaine du travail. 

Nommons les interprètes, de façon plus claire :
«    Avec 20 danseur·ses 
Ndoho Ange,
                                              Mehdi Baki, 
Audric Chauvin
                                                              Marina de Remedios, 
Jerson Diasonama,
                                                    Johanna Faye, 
Evan Greenaway
                                                                     Théodora Guermonprez, 
Linda Hayford
                                                                                Karim Khouader aka Karim KH, 
Odile Lacides
                                           Timotkn, 
Mattéo Raoelison aka Rao
                                                                           Mathieu Rassin aka Thieu, 
Émilie Spencer aka Wounded
                                                       Raphaël Stora, 
Clarisse Tognella
                                                                             Lorenzo «Sweet» Vayssière

& en alternance
                                                                        Ilyess Benali aka Pocket, 
Sofiane « Double So » El Boukhari, 
                                                        Chris Fargeot, 
Aliashka Hilsum,
                                                                                Timothée Lejolivet aka Timo, 
       Yonas Perou aka Cosmos
                                                                                Mulunesh aka Wrestler X    »

La musique industrielle est omniprésente. Assumer un peu de silence parfois aurait été bienvenu.

Première page de la feuille de salle

Le proposition entend affirmer avec force, à juste titre, l'existence, la puissance, la créativité et la légitimité de ces danses hip-hop maintenues à la marge. Mais si c'est un unique chorégraphe qui risque de ramasser la mise, son nom est en énorme sur la première page de la feuille de salle (cf. photo ci-dessus), les noms des interprètes en minuscule à l'intérieur, il n'en demeure pas moins que les forces vives de la créativité en danse hip-hop sont bien les interprètes dans le cadre du studio où ils expérimentent seuls leurs gestes, et des fameux battles, bien plus que du côté des chorégraphes dans les théâtres où ils présentent des spectacles. De ce point de vue, on peut parler de politique ce soir : nous sommes là, et nous sommes à notre place (au centre du pouvoir, peut-on ajouter). 

Mais, à contrario, il n'y aura aucun projet de mobilisation collective de nature politique, en un autre sens. En ces temps de menaces multiples, cela peut étonner. Même les rares duos n'aboutissent pas. On peut toujours affirmer que c'est un constat de l'état de dépolitisation de la société. Mais les gilets jaunes et les manifestations contre la réforme des retraites demeurent dans les esprits, sans même parler des luttes présentes des agriculteurs. Travailler à une politisation pourrait être un but. Mais, remarquerait le sociologue français Pierre Bourdieu, il l'a fait dans le documentaire de Pierre Carles La sociologie est un sport de combat (ICI, bande-annonce), il faudrait se mettre à la tâche, travailler, mobiliser les savoirs constitués par les sciences sociales et humaines. Mais les milieux culturels les considèrent au mieux avec condescendance, au pire avec mépris. À la fin de la représentation, le public applaudit. Tout va bien. 

La logique du projet implique une suite. À l'équipe de la réfléchir. Mais d'ores et déjà il serait souhaitable de reconnaître enfin la valeur artistique du battle en en programmant un chaque année dans les salles de spectacles traditionnelles. Et pourquoi pas réaliser un livre, donnant la place nécessaire à la parole des quarante artistes, puisqu'il y a deux distributions, à travers par exemple autant d'interviews. 
Fabien Rivière 
Saïdo Lehlouh, Témoin, Théâtre de la Ville (Paris), du 24 au 27 février 2024. En savoir +  

vendredi 23 février 2024

Expo : « La Danse et ses révolutions au 20° siècle »

Coiffe pour Les Danses polovtsiennes du prince Igor, 1945, Lamé, satin, laine,
tissu métallique, paillettes et feutrines, Dpt. Arts du spectacle
, Photo Fabien Rivière
Natalia Gontcharova (1881-1962), Costume du Boyard pour Le Coq d'or,
1937, Soie, satin, velours. Dpt. Arts du spectacle, Photo Fabien Rivière
Natalia Gontcharova (1881-1962), Costume du Boyard pour Le Coq d'or,
1937, Soie, satin, velours. Dpt. Arts du spectacle, Photo Fabien Rivière

La Danse et ses révolutions au 20° siècle est une exposition au titre ambitieux, mais en réalité plus modeste, et sympathique, située en une salle unique, gratuite aussi, à voir à la Bibliothèque nationale de France (BnF), en son site Richelieu, pas très loin du Ministère de la Culture et du Louvre à Paris. Elle s'organise en cinq parties : Les Ballets russes, Loïe Fuller et Isadora Duncan, Les Ballets suédois, Les Modernes en France, et Quelques figures de la danse contemporaine. C'est aussi l'occasion de visiter deux autres expositions, et les bâtiments qui ont été rénovés superbement.
Fabien Rivière
  • La Danse et ses révolutions au 20° siècle (jusqu'au dimanche 24 mars 2024),  La Rotonde (1er étage), Bibliothèque nationale de France (BnF), Site Richelieu (En savoir +), accès par le 58 rue de Richelieu, Paris. En savoir +
  • L’invention de la Renaissance - L’humaniste, le prince et l'artisteBibliothèque nationale de France (BnF), 1er étage, Site Richelieu (En savoir +), accès par le 58 rue de Richelieu, Paris. En savoir +  
  • Le musée de la BnF (900 pièces), 1er étage, Site Richelieu (En savoir +), accès par le 58 rue de Richelieu, Paris. 

lundi 19 février 2024

Idles (Bristol), Grace

Troisième vidéo extraite du nouvel album du groupe britannique de Bristol Idles, Tangk (précédentes vidéos > Dancer ICI et Gift Horse ICI). Elle utilise la technique du deepfake (et l'IA), l'expression est déjà tout un programme, qui jusqu'à présent oscille entre le nul et l'odieux. Mais ici, surprise, le résultat est une merveille, qui plus est, hantée. Il utilise un clip de Coldplay. Le chanteur du groupe, Chris Martin, a donné son accord. L'idée vient d'un rêve du leader de Idles, Joe Talbot.  
Fabien Rivière
— Ci-dessous : vidéo originale de Coldplay, Yellow, de l'album Parachute, publié en 2000. 
Réalisation : James Frost et Alex Smith. 
1.027.511.500 vues. 

vendredi 2 février 2024

Pour Marco Berrettini, olé ! (« El Adaptador »)

Visuel proposé par la compagnie

Le public entre tranquillement dans la salle. À droite, se trouvent les gradins, où il va s'installer. À gauche, le plateau, vaste étendue vide plongée dans la nuit. On est à Micadanses (Paris) lors du festival de danse Faits d'hiver, à la première française d'une création récente de l'Italien installé à Genève (Suisse) Marco BerrettiniEl Adaptador. C'est d'ores et déjà l'un des moments forts de la manifestation qui vient d'atteindre sa 26° édition. 

On distingue au sol quelques cercles concentriques qui peuvent suggérer l'emprise d'un circuit automobile pour enfants. Quand la lumière se fait, il est possible d'y voir plutôt un désert, peut-être une steppe, où deux indiens évoluent. À vrai dire ils sont habillés en toreros, dans leurs habits (moulants) de lumière comme l'on dit, d'un puissant violet avec ses broderies blanches très travaillées. Chaussettes roses intenses du plus bel effet. Le tout est très élégant. 

Un homme et une femme. L'homme, masculin certes, ne correspond pas exactement à la définition du mâle alpha classique prêt à tuer la bête sans trop se poser de question-s. Il ne cherche pas non plus à séduire la femme, ou à s'imposer à elle. Bonne nouvelle. 

Mais où sont le ou les taureaux demanderont peut-être certain-e-s ? Bonne question. On ne sait pas. 

Les deux humains se croisent, s'arrêtent un temps, basculent doucement du bassin de façon sobre, mais aussi assez sexuelle et sensuelle. Nouvelle façon dans l'avenir de faire l'amour sans se toucher, mais avec intensité cependant ? Brièvement. 

L'homme lâche quelques jeux de mots légers. 

On est à l'air libre. Il n'y a pas de maison. La maison comme métaphore du repli. Peut-être s'agit-il de deux nomades, exposés. 

Pendant que dans la dernière création du Ballet national de Marseille - (La)Horde, Age of Content, on se castagne violemment dans la scène d'ouverture, on met ses mains dans la bouche de l'autre pour le tuer dans la scène qui suit, et on baise mécaniquement et pauvrement après, pour clore dans une comédie musicale qui affiche des rictus, ce soir on ne maltraite personne, ni un animal ni un humain. On fait des jeux de mots tranquilles donc, qui ne blessent personne. On fait part de ses perplexités. On énonce la prolifération de nouvelles catégories d'ordres sexuelles (dont polysexuels, etc.), ne sachant qu'en penser (ou n'osant qu'en penser ?).

Soudain, le chorégraphe nous apparait comme un gentil nounours, un gros bébé qui veut que sa maman vienne lui faire des câlins. 

La proposition suit son chemin tranquillement et sans temps mort, superbe road movie qui traverse différents paysages. Le public d'une salle pleine semble un peu décontenancé, mais après discussions avec les uns et les autres manifeste un respect du travail. 

Il ne s'agit pas de faire le malin ou d'épater la galerie, mais d'essayer d'exister ici et maintenant. C'est peut-être la pièce la plus tendre et émouvante du chorégraphe. 
Fabien Rivière
Marco Berrettini, El Adaptador, Micadanses, Paris, Festival Faits d'Hiver, jeudi 1er et vendredi 2 février 2024. En savoir plus    
En partenariat avec le Centre Culturel Suisse On Tour. 

EXTRAITS de la pièce
Tu es gentil et on te jette des pierres.
Tu es méchant et on te jette des pierres.
Peu importe ce que tu feras, peu importe où tu iras, 
Dans la figure pleins de pierres tu t’en prendras (...)

Tu travailles et on te jette des pierres
Tu fous rien et on te jette des pierres
Peu importe ce que tu feras, 
tu ne comprendras pas si ce que tu fais est bon ou mauvais

mardi 30 janvier 2024

Soulwax (Ghent, Belgium), Empty Dancefloor

Publié le 8 décembre 2020.

dimanche 28 janvier 2024

Vidéo - Little Big : Euro Tour 2023 - Vlog #1

Épatant vlog — soit un blog qui utilise la vidéo — d'IIyukha Prusikin, le leader du groupe Russe de Saint-Pétersbourg Little Big dorénavant réfugié à Los Angeles, qui rend compte d'une tournée européenne du groupe en 2023 qui est passée par Barcelone, Madrid, Helsinski, Tallinn (capitale de l'Estonie) et Riga (capitale de la Lettonie). Avec comme invité spécial Tommy Cash
Little Big sur Espaces Magnétiques  >  ICI  —  ICI 
Tommy Cash sur Espaces Magnétiques  >  ICI  
TOURNÉE 2024 de Little Big : 
(Grande-Bretagne - Turquie - États-Unis - Canada)
🏴󠁧󠁢󠁳󠁣󠁴󠁿 May 12 - Glasgow @ Classic Grand 🇬🇧 May 13 - Manchester @ O2 Ritz 🇬🇧 May 15 - London @ The Clapham Grand 🇹🇷 May 17 - Istanbul (TR) @ TBA 🇹🇷 May 18 - Istanbul (TR) @ TBA 🇺🇸 May 23 - Washington, DC @ Atlantis 🇺🇸 May 24 - Philadelphia, PA @ Brooklyn Bowl 🇺🇸 May 25 - Brooklyn, NY @ Brooklyn Steel 🇺🇸 May 26 - Boston, MA @ The Sinclair 🇨🇦 May 28 - Montreal, QC @ Club Soda 🇨🇦 May 29 - Toronto, ON @ The Opera House 🇺🇸 May 30 - Detroit, MI @ St. Andrew's 🇺🇸 May 31 - Chicago, IL @ Concord Music Hall 🇺🇸 June 1 - Minneapolis, MN @ Lyric at Skyway 🇨🇦 June 4 - Edmonton, AB @ Union Hall 🇨🇦 June 5 - Calgary, AB @ Palace Theater 🇨🇦 June 7 - Vancouver, BC @ Vogue 🇺🇸 June 8 - Seattle, WA @ Showbox Market 🇺🇸 June 10 - Portland, OR @ Wonder Ballroom 🇺🇸 June 14 - Berkeley, CA @ UC Theatre 🇺🇸 June 15 - Los Angeles, CA @ Belasco
  

dimanche 21 janvier 2024

Foofwa d'Imobilité se lance dans une Dancewalk "Paris - Versailles - Mantes"

Foofwa d'Imobilité

Dans la nuit du samedi 27 au dimanche 28 janvier 2024, à partir de minuit, le danseur et chorégraphe genevois Foofwa d'Imobilté se lance dans un pari costaud mais qu'il connait parfaitement : une Dancewalk, ou marche dansée (et non une course ou un marathon), au départ de Versailles devant le château, qui aboutit au petit matin au complexe sportif Félicien Dantan à Mantes-la-Jolie. Soit 54 kilomètres en une traite

L'artiste ne sera pas seul puisque cette performance s'inscrit dans la 87° édition de la manifestation "Paris-Versailles-Mantes à la marche". On peut préciser que la Protection Civile des Yvelines est présente tout au long de la manifestation ainsi qu'à l'arrivée. De plus, des podologues et des ostéopathes accueillent les participants à l'arrivée pour aider à mieux récupérer.

De la cinquantaine de Dancewalks performées depuis 2015, c’est la première qui ne sera pas filmée mais où l’attention se portera sur le son uniquement. La température prévue est de 5 degrés. 
Fabien Rivière 
Pour en savoir plus :  Le parcours  —   Le projet  —  La Dancewalk 

Hommage à John Juan Mendez - Sandwell District : Live In Berlin

Pilier du collectif Sandwell District, le Californien John Juan Mendez est mort le 18 janvier, à 46 ans, de causes pour le moment inconnues.
La piste sur Bandcamp >  ICI 


mercredi 17 janvier 2024

Killing Joke (London), Wardance + Song and Dance

Le 26 novembre dernier le guitariste du groupe britannique Killing JokeGeordie Walker, est mort d'un AVC à 64 ans. Il a été « le cofondateur de Killing Joke, à la fin des années 70, Killing Joke, la blague qui tue, bien un nom d’époque, avec le chanteur charismatique Jaz Coleman, un musicien aux multiples talents qui, sur scène, semblait entrer dans une sorte de transe hallucinée », selon Michka Assayas (France Inter).

Wardance (2005 Digital Remaster) + Song and Dance (2007 Digital Remaster)

Wardance est extrait du premier album (studio), Killing Joke, publié en 1980. 
Song & Dance est extrait du 4° album studio, Fire Dances, sorti en 1983. 

— « Wardance - 2005 Digital Remaster » album « Killing Joke (1980) » 
Par ailleurs, Live dans l'album de Killing Joke 25th Gathering Let Us Prey bandcamp 
Et dans Killing Joke 40th Anniversary Glasgow (2020) > bandcamp

— Wardance - Released on: 1980-10-05
Drums: Paul Ferguson
Guitar: Geordie Walker
Keyboards: Jaz Coleman
Producer: Killing Joke - Composer: Walker, Coleman, Ferguson, Glover

LYRICS >  War dance
The atmosphere's strange
Out on the town
Music for pleasure
It's not music no more
Music to dance to
Music to move
This is music to march to
Do a war dance

A war dance
A war dance
A war dance
A war dance

Look at graffiti
Scrawled on the wall
You know the the reason
Outside the door
You got something
Nasty in your mind
Trying to get out
Do a war dance

A war dance
A war dance
A war dance
A war dance

You've opened the pit
Honesty is sick
You try to be honest
Look what you get
The foods run short
And then the money talks
One way out
Your premonition is correct

A war dance
A war dance
A war dance
A war dance
A war dance
A war dance
A war dance
A war dance
Pochette de l'album Killing Joke 40th Anniversary Glasgow, avec Geordie Walker