vendredi 3 juillet 2015

Région parisienne - La DRAC octroie 0 € au Générateur

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
3 juillet 2015

Pour l'année 2015, la Direction Régionale des Affaires Culturelles Île de France, 
vient d'accorder au Générateur 0 € de subvention. 
Comment accepter une telle décision alors que pour la saison 2014-2015 Le Générateur a : 
- accueilli 144 artistes
- accompagné 12 équipes artistiques dans leur création et production
- présenté 73 performances, 4 concerts, 1 exposition collective
- accueilli 22 résidences de création
- accueilli 4 festivals : Jerk Off - Faits d'Hiver - Sonic Protest - Festival Extension
- obtenu une 1ère subvention européenne : Erasmus + Aide à la mobilité
- obtenu un nouvel emploi-tremplin de la Région Île de France 
Le Générateur est soutenu par la Région Île de France, la ville de Gentilly et le Département du Val de Marne. 

Le Générateur est membre du réseau Actes if - Réseau solidaire de lieux artistiques et culturels franciliens. 
Le Générateur est une association reconnue d'utilité publique.

Face à cette décision-couperet de l'Etat, nous ne pouvons rester passifs.

Le Générateur est bien vivant et ne compte pas baisser la tête. 

Si vous souhaitez être informé de la suite ou nous soutenir, vous pouvez nous écrire à : soutien@legenerateur.com

Le Générateur
Lieu d'art et de performances
contact@legenerateur.com / 01 49 86 99 14

mardi 30 juin 2015

Le CDC - Les Hivernales bientôt expulsé ?

Vue de l'entrée du bâtiment que le Centre de Développement Chorégraphique (CDC) Les Hivernales occupe à Avignon, Photo DR

Communiqué de Presse

Centre de développement chorégraphique - Les Hivernales, Avignon le 29 juin 2015


«… Je compris que nous n’existions pas malgré tous nos efforts 
pour le développement de la danse contemporaine et surtout 
que nous n’avions aucun appui politique qui aurait pu nous aider. 
Nous restions une bande de francs-tireurs !... »

Amélie Grand – Fondatrice des Hivernales
In : « Voyage en Hivernales » (P. 71)


Il paraît que l’histoire est un éternel recommencement et le sort s'acharne sur le CDC - Les Hivernales car après avoir été délogé de la MJC La Croix des Oiseaux (1977), de la Manufacture de casseroles Laugier (1982 - 1986), de La Manutention (deux fois), le CDC risque de l’être de la rue Guillaume Puy… et si cette fois-ci nous disions : 
« STOP » !...

En effet, le théâtre loué depuis dix ans, jour pour jour, par le Centre de développement chorégraphique – CDC - LES HIVERNALES - rue Guillaume Puy est sur le point d’être vendu.

Aucune tutelle publique, seule ou ensemble, ne pouvant pas - ou ne voulant pas - l’acquérir (restrictions budgétaires…) et le CDC n’ayant pas seul les moyens de le faire, ce théâtre, dans lequel d’importants moyens publics ont été investis, va être vendu à un nouveau propriétaire privé qui entend mettre fin au bail du CDC dans les meilleurs délais…

Après 40 ans d’activité dans la ville d’Avignon, le CDC va donc se retrouver sans lieu pour accueillir les artistes en résidence, les actions en direction des publics, les scolaires, les étudiants, les stages et les spectacles en été comme en hiver… mais aussi toutes les actions de collaboration avec d’autres structures comme le Conservatoire à rayonnement régional du Grand Avignon, l’Orchestre de Région, le Parcours de l’Art, la Collection Lambert, la Garance - scène nationale de Cavaillon, les festivals tels qu’Emergence(s), Cité Nez Clown, Les Nuits Flamencas…

Si l’histoire semble se répéter, le public fidèle lui est là et bien là. La renommée des Hivernales et les résultats tant en nombre de spectateurs qu’en retombées économiques pour la ville et la communauté d’agglomération sont tangibles et en constante augmentation.

Oserions-nous dire qu'au vu des moyens consacrés par la ville d’Avignon depuis 40 ans à ce festival et au CDC qui l’organise, le solde est largement en faveur d’Avignon, de ses habitants, de ses commerçants qui manifestent leur intérêt pour ce festival de danse au cœur de l’hiver et pour toutes les activités que développe le CDC le reste de l’année… ?

Comme le disait Amélie Grand, nous sommes des « francs-tireurs ».
Dans cette expression s’il y a tireurs, il y a francs… nous pensons qu’un véritable choix doit être fait par les pouvoirs publics pour fixer définitivement le CDC à Avignon, dans un théâtre parfaitement adapté à ses missions comme c’est le cas aujourd’hui… Si ces mêmes tutelles, manquant maintenant de moyens, avaient doté le CDC d’un lieu dès ses débuts en 1979, comme cela avait été demandé, quelles économies seraient faites, et nous n’en serions pas là !

Pour que le « CDC – Les Hivernales » puisse se développer sans douter du lieu où il peut travailler, il faut impérativement lui garantir l’usage de ce théâtre.

Si comme nous, vous pensez qu'Avignon mérite un Centre de développement chorégraphique disposant d’un espace dans lequel il puisse envisager ses projets et développer ses missions sereinement, si comme nous, vous êtes POUR que les pouvoirs publics empêchent que le CDC perde ce théâtre rue Guillaume Puy, signez cette pétition, faites la suivre car le temps est compté : l’actuel propriétaire a un acheteur…

dimanche 28 juin 2015

Danse à Paris - Saison 2015/2016 : Que choisir ?

  LIEUX :       Théâtre de la Ville - Chaillot - Opéra de Paris      
   Festival d'Automne - Maison des Arts de Créteil  - Théâtre des Champs Élysées   

À la demande d'internautes qui souhaitent s'abonner à certains théâtres nous proposons notre sélection, où nous distinguons ConseilléPourquoi pas et Sans opinion. L'exercice est délicat car nous n'avons pas vu la majorité des créations, sauf exceptions. On peut seulement se référer aux travaux précédents des chorégraphes. Il ne s'agit donc pas d'une science exacte. Et tout dépend de jusqu'où le/la spectat/eur/rice est prêt/e à aller (artistiquement).

  Théâtre de la Ville   
> Site
Artistes associés Danse = Israel Galván & Rachid Ouramdane


34 Programmes :
      Au Théâtre de la Ville (sauf exception) - 1.000 places
— Eun-Me Ahn  Dancing Teen Teen   Année France-Corée  
— Eun-Me Ahn  Dancing Grand Mothers Année France-Corée  
 Eun-Me Ahn  Dancing Middle-Aged men  Année France-Corée  (À la MAC Créteil)
Dimitris Papaioannou (Grèce)  Still Life
Lucinda Childs - John Adams - Frank Gehry  Available Light 1983 re-création 20015 
— Tao Dance Theater (Chine)  6  et  7 
—  Jérôme Bel  Gala    création
—  Maguy Marin  Umwelt   reprise
— Israel Galván  Fla.co.men
— Rachid Ouramdane Tenir le temps 
Ballet de l'Opéra de Lyon - Lucy Guerin Black Box - Emanuel Gat Sunshine 
      Tânia Carvalho Xylographie - William Forsythe One Flat Thing, Reproduced 
— Sébastien Ramirez et Honji Wang  Borderline  
— Cloud Gate Dance Theatre de Taïwan - Lin Hwai-min  Rice
Tanztheater Wuppertal Pina Bausch Água   2001
Hofesh Shechter  barbarians 
Anne Teresa De Keersmaeker  La Nuit transfigurée
— Sankai Juku  Meguri
— Concours DANSE ÉLARGIE 4° éd. juin 2016 Séoul & Paris Gratuit Année France-Corée

      Théâtre de la Ville - salle des Abbesses - 420 places
— Lauréats Danse élargie  Paula Rosolen AEROBICS! Un ballet en trois Actes 
— Lauréats Danse élargie  Brice Bernier J'y arrive pas   
— Lauréats Danse élargie  Alina Bilokon & Léa Rault  Tyj   
Steve Paxton & Jurij Konjar  Bound 1982 
Andréya Ouamba (Congo Brazzaville) J'ai arrêté de croire au futur...
— María Muñoz (Espagne) Le cinquième hiver 
— Ju-Hyun Jo As time goes by et Fabrice Lambert Antipode Année France-Corée
Jan Martens The dog days are over 
Jean-Claude Gallotta  L'Étranger
Germaine Acogny et Mikaël Serre À un endroit du début

      Théâtre de la Ville au Théâtre du Châtelet (bonne visibilité : Catégories 1 et 2)
— Tanztheater Wuppertal Pina Bausch  Auf dem Gebirge hat man ein Geschrei gehört
[Sur la montagne, on entendit un hurlement] 1984

      Théâtre de la Ville à La Villette (19° ardt.)
DV8 - Lloyd Newson  John 

      Théâtre de la Ville à la Maison de la Musique (Nanterre) 
Akram Khan  Kaash 

      Théâtre de la Ville au Centre Pompidou (4° ardt.)
Daniel Linehan  dbddbb 

      Théâtre de la Ville à la Maison des Arts de Créteil (94)
— Marie Chouinard (Canada) Le sacre du printemps et Henri Michaux : Mouvements

     Théâtre de la Ville au Monfort (15° ardt.)
— Aurélien Bory  Questcequetudeviens ?    2008

      Théâtre de la Ville à la Patinoire de Bercy (12° ardt.)
— Le Patin Libre (Québec) Vertical Influences 

  Théâtre national de Chaillot    
> Site
Artiste permanent = José Montalvo

Artistes associés Danse = Carolyn Carlson, Rocío Molina [danseuse flamenca] 
et Anne Nguyen [hip hop]

      Salle Jean Vilar - 1.200 places 
— National Gugak Center Jongmyo jeryeak  danse - musique  Année France-Corée
— Angelin Preljocaj  Retour à Berratham
—  Trisha Brown Solo Olos + Son of Gone Fishin' +  Rogues + PRESENT TENSE 
— Les ballets C de la B Alain Platel - Fabrizio Cassol - Serge Kakudji - 
       Rodriguez Vangama  Coup Fatal  NOUS AVONS PUBLIÉ Bons Africains
— Les ballets C de la B Frank Van Laecke - Alain Platel - Steven Prengels
        En avant, marche ! 
Kader Attou OPUS 14 
— Kader Attou The Roots
Ballet de Lorraine - Petter Jacobsson Paris - New York - Paris 
         Relâche 1924 - reprise par Petter Jacobsson et Thomas Caley 
        + Corps de ballet 2014 Noé Soulier   + Sounddance 1978 Merce Cunningham
— Ballet de Lorraine - Petter Jacobsson Rose — Variation 2014 Mathilde Monnier 
        + HOK — solo pour ensemble 2015 Alban Richard 
        + Devoted 2015 Cecilia Bengolea et François Chaignaud
— Carolyn Carlson Density 21.5 + Dialogue with Rothko
— Carolyn Carlson Double Vision
— Carolyn Carlson - Ballet de l’Opéra national de Bordeaux  Pneuma
— Béatrice Massin  Mass b  danse baroque  
— Joëlle Bouvier - Ballet du Grand Théâtre de Genève Salut pour moi le monde ! (d’après Tristan et Isolde)
— Club Guy & Roni (Pays-Bas) Naked Lunch 
— La Veronal (Barcelone, Espagne) Voronia
— Thomas Lebrun Avant toutes disparitions  
— Aesoon Ahn - Korea National Contemporary Dance Company AlreadyNotYet focus
— José Montalvo - National Dance Company of Korea  Création  focus Corée 
Salia Sanou Du désir d’horizons 

      Salle Maurice Béjart - 80 places 
— Compagnia TPO Davide Venturini & Francesco Gandi  Pop Up Garden pour la jeunesse
— Paulo Ribeiro Sans toi, il ne peut y avoir de moi  solo
— Anne Nguyen  Autarcie (....)  pour la jeunesse
— Brigitte Seth et Roser Montlló Guberna  Coûte que coûte 
— Carolyn Carlson Seeds (retour à la terre) 
Philippe Saire (Lausanne, Suisse)  Vacuum + NEONS Never Ever, Oh ! Noisy Shadows
— Antony Hamilton et Alisdair Macindoe (Australie)  MEETING 
— Catherine Gaudet et Jérémie Niel (Québec) La très Excellente et Lamentable Tragédie de Roméo et Juliette
— José Montalvo  Asa Nisi Masa  pour la jeunesse 
Maud Le Pladec  Poetry 
— Insoo Lee  Modern Keeling + Pansum Kim OWN MHz  focus Corée 
— Sung-soo Ahn - Pick-up Group  Immixture  focus Corée

       Grand Foyer - Les Bals de Chaillot
Bal Sapeur    [en lien avec Coup Fatal - Les ballets C de la B]
Freedom Party   [en lien avec Club Guy & Roni (Pays-Bas) Naked Lunch]
Mini Bal masqué   [en lien avec José Montalvo  Asa Nisi Masa  pour la jeunesse]

    Opéra national de Paris    
Ballet de l’Opéra national de Paris
       Palais Garnier 
— Gala - Ouverture de la saison - Avec Défilé du Ballet de l’Opéra - Création de Benjamin Millepied - Thème et variations de George Balanchine   
— [Dans les espaces publics] Boris Charmatz 20 danseurs pour le XX° siècle 
— Jerome Robbins Opus 19/The Dreamer + Benjamin Millepied Création 
                     + George Balanchine Thème et variations
Anne Teresa De Keersmaeker. Bartok/Beethoven/Schönberg Quatuor n°4 + Die Grosse Fuge + Verklärte Nacht [La nuit transfigurée; musique composée par Arnold Schönberg en 1899]   [pièces créées de 1986 à 1995]
— [En l’honneur de Pierre Boulez] Christopher Wheeldon Polyphonia 
                        + Wayne McGregor Création  + Pina Bausch Le sacre du printemps
Batsheva Dance Company - Ohad Naharin Ohad Naharin Three 
Jérôme Bel Création + Jerome Robbins Les variations Goldberg
— Piotr Ilyitch Tchaikovski - Mise en scène Dmitri Tcherniakov  Iolanta [opéra] + Casse Noisette [ballet] chorégraphes : Sidi Larbi Cherkaoui, Edouard Lock, Benjamin Millepied, Arthur Pita (1), Liam Scarlett (Royaume-Uni).   (1) Portugais. Né en Afrique du Sud. Vit à Londres 
— Alexei Ratmansky Seven Sonatas + George Balanchine Duo concertant   
                        + Jerome Robbins Other Dances + Justin Peck (USA) In Creases
— École de danse - Démonstrations et spectacle 
Maguy Marin Les applaudissements ne se mangent pas
— Jean Coralli & Jules Perrot [1841] Giselle  adapté par Patrice Bart et Eugène Polyakov 
English National Ballet - Tamara Rojo  Anna-Marie Holmes Le corsaire - d’après Marius Petipa et Constantin Sergeyev
William Forsythe Approximate Sonata  1996 +  Création +  Of Any If And  1995 

       Centre Pompidou - Galerie Sud
Anne Teresa De Keersmaeker   Work/Travail/Arbeid Consulter > Deux expositions à Bruxelles : Anne Teresa De Keersmaeker, Work/Travail/Arbeid + Work on Paper

        Opéra Bastille
— Rudolf Noureev  La Bayadère 
— Rudolf Noureev  Roméo et Juliette 
— Justin Peck Création + George Balanchine Brahms-Schönberg Quartet


    Festival d'Automne à Paris    
— Bouchra Ouizguen OTTOF
Jérôme Bel Gala  
        (et Ballet [extrait de Gala], Diaporama [extrait de Gala], et 1000 [conçu uniquement 
         pour des espaces non théâtraux]) 
— Eun-Me Ahn (Corée) Dancing Teen Teen  
— Eun-Me Ahn (Corée) Dancing Grandmothers
— Eun-Me Ahn (Corée) Dancing Middle-Aged Men
— Nadia Beugré Legacy
— Nadia Beugré Quartiers libres
Maguy Marin Umwelt
Noé Soulier Removing
— Trajal Harrell (USA) The Ghost of Montpellier Meets the Samurai    Pièce ratée
Steve Paxton & Jurij Konjar (USA)  Bound
Lucinda Childs - John Adams - Frank Gehry  Available Light 
Trisha Brown Solo Olos + Son of Gone + Fishin’ Rogues + PRESENT TENSE  
— SCÈNES DU GESTE - Chapitre 1 - Christophe Wavelet. conception et commissariat
— Mette Ingvartsen (Danemark)  7 pleasures
Alessandro Sciarroni (Italie) Aurora 
— Miguel Gutierrez (USA) - The Age of Beauty Series  Age & Beauty Part 3
— Miguel Gutierrez (USA) - The Age of Beauty Series  Age & Beauty Part 2
— Miguel Gutierrez (USA) - The Age of Beauty Series  Age & Beauty Part 1
Anne Teresa De Keersmaeker Die Weise von Liebe und Tod des Cornets Christoph Rilke 
— Faye Driscoll (USA)  Thank You For Coming: Attendance
DV8 (Royaume-Uni)  JOHN
— Jennifer Lacey  Lieu Historique
— Olivier Saillard  Models Never Talk performance
John Giorno (USA) John Giorno Live performance            John Giorno


   Maison des Arts de Créteil    
— Les Plateaux de la Briqueterie danse
— Eun‐Me Ahn Company (Corée) Dancing Middle‐aged Men 
— Maguy Marin  Umwelt
— Bill T. Jones Arnie Zane Dance Company (USA)
— Festival Kalypso - Édition 3 # (avec, notamment Mourad Merzouki) hip hop 
— Philippe Decouflé   Contact 
— José Montalvo  Y Olé !   création 
— Kubilaï Khan Investigations (France) Bien sûr les choses tournent mal
— Marie Chouinard (Canada) Le Sacre du printemps + Henri Michaux : Mouvement 
— Compagnie Adrien M/Claire B  Air 
— Andres Marin (Espagne)  Yatra     flamenco


   Théâtre des Champs-Élysées   
Le Théâtre des Champs-Elysées accompagne la  création du LAAC, l’Atelier Chorégraphique de Nicolas Le Riche et Clairemarie Osta (Ouverture septembre 2015).

— Sylvie Guillem  Life in Progress
— Saburo Teshigawara - Karas  Mirror and Music
— Blanca Li & Marie-Agnès Gillot  Déesses et Démones
— Mats Ek From black to blue She was black (1994) avec le Semperoper Ballet Dresden 
          + Solo for 2  (1996) avec Dorothée Delabie et Oscar Salomonsson  
          + Hâche (2015) avec  Ana Laguna et Yvan Auzely
— Irina Kolesnikova - Saint-Pétersbourg Ballet Théâtre  Le Lac des cygnes
— Irina Kolesnikova - Saint-Pétersbourg Ballet Théâtre  Don Quichotte
— Irina Kolesnikova - Saint-Pétersbourg Ballet Théâtre Le Casse-Noisette de Saint-Pétersbourg
— Nicolas Le Riche & Clairemarie Osta Para-ll-èles
— Studio 3 - Cia de dança (Brésil) José Possi Neto scénario et mise en scène - Anselmo Zolla chorégraphie Orphée

samedi 27 juin 2015

Voir "Mont Olympe" de Jan Fabre en streaming


L'homme de danse et de théâtre belge Jan Fabre crée Mount Olympus - to glorify the cult of tragedy - a 24 hour performance, en français Mont Olympe - pour glorifier le culte de la tragédie - une performance de 24 heures, le samedi 27 Juin à 16 heures au Berliner Festspiele (en français, Festival de Berlin) dans le cadre de Foreign Affairs.

C'est un projet monumental comprenant 27 performers sur scène de 4 générations.  

Les personnes qui vivent en Allemagne peuvent assister pendant 24 heures au spectacle en live en suivant le lien www.berlinerfestspiele.de/mo24-germany 

Dans le monde entier un fragment de 2,5 heures sera diffusé le dimanche matin du 28 Juin, de 6 heures 30 à 9 heures via ce lien: www.berlinerfestspiele.de/mo24-worldwide 

Par ailleurs, le spectacle sera présenté le 3 juillet 2015 à 20h30 au Stadsschouwburg d'Amsterdam aux Pays-Bas (www.julidans.nl)le 17 octobre à Rome en Italie (romaeuropa.net), le 5 décembre à Brugges en Belgique (www.concertgebouw.be), et le 30 janvier à Anvers (toneelhuis.be) .

www.mountolympus.be

vendredi 26 juin 2015

Butô - Disparition de Ko Murobushi, à 68 ans

Ko Murobushi, Photo du profil de sa page Facebook

Le danseur et chorégraphe japonais Ko Murobushi, grande figure du butô, est décédé le 18 juin d’un infarctus du myocarde, à 68 ans. Il venait de danser à São Paulo, était en transit à Mexico City, partant pour un stage en Allemagne. 

Le Monde      Photos ci-dessous DR

www.ko-murobushi.com - Facebook de Ko Murobushi



Contemporary dance festival TIME TO DANCE, Riga, Latvia, 13.06.2014. 
Dancer - Ko Murobushi (Japan), assistant - Kimiko Watanabe (Japan). 
Video & editing - Raitis Vulfs (Latvia)

Article d'Alain Foix au sujet de la création du Zarathoustra de Ko Murobushi 
en février 1984, revue Pour la Danse.

Philippe Garrel, La Cicatrice Intérieure, 1972

Avec Philippe Garrel, Nico, Pierre Clémenti, Ari Boulogne, Daniel Pommereulle, Balthazar Clémenti et Jean-Pierre Kalfon.

Janis Joplin, Summertime (Live, 1969)

La Danse au Festival d'Avignon 2015 - In

— Ordre de présentation chronologique.  www.festival-avignon.com

  Emmanuelle Vo-Dinh    Tombouctou déjà-vu 
Du 4 au 8 juillet - Théâtre Benoît XII - 1h50
Photo Laurent Philippe
Emmanuelle Vo-Dinh : Tombouctou déjà-vu (...) résume trois cycles de mon travail : un premier qui s’intéressait à la neurologie et aux émotions ; un deuxième centré sur la répétition du mouvement, sur des structures très hypnotiques ; un troisième qui creusait une recherche sur le corps et la voix. (...) Ce titre est piégeur. Il fait référence à un moment fort de mon enfance: le jour où j’ai appris que Tombouctou existait véritablement. Cette ville était pour moi l’objet d’un fantasme (...)
+ TERRITOIRES CINÉMATOGRAPHIQUES à l’Utopia-Manutention
Film Inside Rainbow-LH de Nicolas Simon — et Rencontre avec Emmanuelle Vo-Dinh - 7 juillet à 11h

LES ATELIERS DE LA PENSÉE Site Louis Pasteur de l’Université
Corps en présence, avec l’ANR [Agence nationale de la recherche], 10 juillet à 10h 

  Sujets à Vif       
proposition de la SACD Du 5 au 11 juillet - Jardin de la Vierge du lycée Saint-Joseph 
PRÉCISION : La SACD ne fournissant aucun visuel à la Presse ... nous avons décidé de piocher dans les profils Facebook des intéressé/e/s.  
— Programme A - 11h - durée : 1h15
Broyage - Jessica Batut et Latifa Laâbissi (danse) - Interprétation Jessica Batut (danse)
Connais-moi toi-même - Par Dominique Boivin (danse) et Claire Diterzi (musique)
Jessica Batut - photo de son profil Facebook / (noir et blanc) Dominique Boivin, Photo Denis Rion 

— Programme B - 18h - durée : 1h15
Rave - Matej Kejžar (Slovénie; danse) et Niño de Elche (musique)
Est - Justine Berthillot et Pauline Peyrade 
Cremation ritual, Bali, Facebook de Matej Kejžar

  Hofesh Shechter    Barbarians 
Du 12 au 15 juillet - La Fabrica - 1h30
Photo Jake Walters 
Hofesh Shechter :  Je conçois toujours des plans mais les respecte rarement. Chacune des trois pièces [de cette trilogie] développe un monde singulier; une énergie, des sentiments, une musique spécifiques. La première joue avec les codes de la musique et de la danse baroques mais s’avère assez grave. L’atmosphère de la deuxième sera beaucoup plus physique, groove, peut- être aussi plus simple et concrète. La troisième pièce est un duo, dont j’ignore à ce stade quelle sera la couleur. Les interprètes sont également très différents d’une pièce à l’autre, dans la première, ils sont assez jeunes, glabres, frais. Les danseurs de la deuxième sont plus physiques, voire plus bestiaux. Pour le dernier volet, j’ai choisi deux danseurs qui m’accompagnent depuis de très nombreuses années. (...)
Poser sur le plateau ce que j’ai dans la tête n’est pas ma priorité. J’essaie plutôt de faire circuler des énergies, de la puissance, des émotions. 
  Fabrice Lambert   Jamais assez 
Du 13 au 17 juillet - Gymnase du Lycée Aubanel - 1h 
Photo Bruno Moinard
Fabrice Lambert : J’ai vu le film Into Eternity [cf. bande-annonce ci-dessous] à un moment où je m’intéressais à la notion de mythologie, en tâchant de l’interroger dans son actualité. Qu’est-ce qui fait mythe aujourd’hui? Ce concept opère-t-il au présent ou bien ne vaut-il qu’en référence à une histoire, à une mémoire ? Into Eternity parle d’Onkalo, en Finlande, qui est le site d’un chantier prévu pour durer cent ans. Ce chantier a pour but d’enfouir à cinq cents mètres sous terre des déchets nucléaires pour les cent mille prochaines années, le temps que leur radioactivité ait disparu. Cette projection insensée dans le futur procède de réflexions scientifiques, philosophiques et politiques et en génère tout autant. Le projet d’Onkalo me semble à la démesure de notre présent. Sa durée et son intensité permettent de concevoir aujourd’hui le foyer d’une mythologie. 

+ TERRITOIRES CINÉMATOGRAPHIQUES à l’Utopia-Manutention
Film Into Eternity de Michael Madsen — Rencontre avec Fabrice Lambert - 15 juillet 11h) 

  Gaëlle Bourges    À mon seul désir 
Du 14 au 20 juillet - Gymnase du Lycée Saint-Joseph - 55 minutes 
Photos Danielle Voirin
Gaëlle Bourges : C’est le nom [le titre de la pièce] de la sixième tapisserie de La Dame à la Licorne [XV° siècle], qui porte la mention « A. MON SEUL DÉSIR. I » (...) 
Je joue sur cette possible représentation de la virginité : Ève dans le jardin d’Eden. Au Moyen Âge néanmoins, on ne représente que très peu la nudité. À part dans les figures d’Adam et Ève justement, les images de corps nus, dans la peinture et la sculpture, sont ceux de la débauche. (...)

+ LES ATELIERS DE LA PENSÉE Site Louis Pasteur de l’Université
Dialogue artistes-spectateurs avec Gaëlle Bourges et l’équipe de A mon seul désir - 17 juillet 17h30 
TERRITOIRES CINÉMATOGRAPHIQUES à l’Utopia-Manutention
Hors Satan de Bruno Dumont - Rencontre avec Gaëlle Bourges - 17 juillet 14h  

  Sujets à Vif       
  proposition de la SACD Du 15 au 21 juillet - Jardin de la Vierge du lycée Saint-Joseph
PRÉCISION : La SACD ne fournissant aucun visuel à la Presse ... nous avons décidé d'aller piocher sur internet.  
— Programme C - 11h - durée : 1h15 
Allonger les toits — Frédéric Ferrer et Simon Tanguy (danse)
Et quand le soleil était au zénith, une voix transperçait le ciel… — Katia Guedes (Brésil, musique) et Pedro Kadivar (Iran, écrivain)
Visuel proposé pour Allonger les toits - Simon Tanguy, Capture d'écran Espaces Magnétiques







— Programme D - 18h - durée : 1h15 
a v i g n o n sen s  — Eleanor Bauer (danse) et Veli Lehtovaara (Finlande, danse)
Contrechamp — Kate Moran (performance) et Rebecca Zlotowski (cinéma); Interprétation Kate Moran
Veli Lehtovaara dans LIGHT AS A FEATHER, GREEN AS AN APPLE, Photo Bart Grietens


  Eszter Salamon    MONUMENT 0 : Hanté par la guerre (1913-2013)     Très bon travail 
Du 15 au 22 juillet - Cour du Lycée Saint-Joseph - 22h - 1h15
Photos Ursula Kaufmann
 
Eszter Salamon : J’ai travaillé, entre autres, à partir de danses africaines, du Moyen-Orient, d’Irak et d’Iran, du Tibet, du Bali, des Philippines et de danses vaudoues des Caraïbes. (...) 
Il ne s’agit pas seulement d’une histoire au passé. C’est une histoire très actuelle. Je donne l’année 2013 comme indication finale, mais l’Histoire, elle, ne s’arrête pas là. Les guerres continuent en même temps que le néocolonialisme économique, culturel et artistique. Les normes imposées par l’Occident continuent en grande partie de prévaloir dans l’art, en désignant toujours l’autre comme autre. 
    Fatou Cissé    Le bal du cercle
Du 16 au 23 juillet -  Cloître des Carmes - 22h -  1h05 
Photo Elise Fitte-Duval
Fatou Cissé : Le Bal du Cercle parle en effet d’un bal réservé aux femmes, le Tanebeer. En woloff, ce mot signifie « bal de nuit ». Il y a une autre étymologie plus rurale du mot : « la danse sous l’arbre ». Il s’agit d’une pratique ancestrale, organisée exclusivement par des femmes, en l’honneur du roi ou d’autres personnalités. 
Au tamis de la modernité, le sens et les formes de cette pratique ont connu une bascule : elle est désormais le fait de femmes des quartiers et s’inscrit dans un cadre domestique. Ce bal regroupe aujourd’hui des rivales qui, à travers lui, se livrent à des règlements de comptes, à des batailles qui ne sont pas corporelles, mais vestimentaires et esthétiques. C’est cette dimension et ce glissement qui m’intéressent. Le Tanebeer n’est donc plus simplement une fête, mais c’est surtout un endroit, une occasion pour montrer sa valeur. Les femmes s’y présentent bien habillées, bien pouponnées, pour montrer à leurs pairs ce qu’elles sont, ce qu’elles peuvent devenir au-delà de leur condition. Elles se libèrent de leur quotidien, généralement rythmé par les tâches domestiques, par le soin à la famille ou à la belle-famille. Pendant le Tanebeer, la plus humble des femmes peut être Miss Monde. Ce jeu de rôles est bien entendu façonné par les influences de la société de consommation : plus on brille, plus on exhibe de bijoux, et plus on a de valeur.
+ LES ATELIERS DE LA PENSÉE Site Louis Pasteur de l’Université
Dialogue artistes-spectateurs avec Fatou Cissé et l’équipe du Bal du Cercle - 21 juillet 17h30 

  Angelin Preljocaj   Retour à Berratham [de Laurent Mauvignier] 
Du 17 au 25 juillet - Cour d’honneur du Palais des Papes - 22h - 1h45  
Couverture de l'ouvrage de Laurent Mauvignier, Photo (de répétition) Jean-Claude Carbonne 
Angelin Preljocaj : Cela reprend le sujet de la pièce, à savoir comment la guerre, même terminée, contamine les consciences, et aussi le thème de la relation amoureuse. 
+ LES ATELIERS DE LA PENSÉE Site Louis Pasteur de l’Université

Dialogue artistes-spectateurs avec Angelin Preljocaj et l’équipe de Retour à Berratham - 20 juillet 17h30 
FICTIONS FRANCE CULTURE
Laurent Mauvignier, Pages arrachées - 15 juillet  20h
_____________________________

NOUS AVONS PUBLIÉ Danse - Les débats du Festival d'Avignon 2015