vendredi 22 mai 2015

jeudi 21 mai 2015

mercredi 20 mai 2015

La photo - Les élèves de l'École de Danse de l'Opéra national de Paris par Benjamin Millepied


Ce pourrait être une photo d'un film de science-fiction. Le 14 mai, Benjamin Millepied postait sur sa page Facebook, la photo saisissante sinon hallucinante d'élèves de l'Ecole de Danse de l’Opéra national de Paris, située à Nanterre, à qui il enseignait, photo qui n'a pas manqué de faire réagir (négativement). Au premier rang, le buste, la tête, les jambes comme les bras et les mains sont positionnés de la même façon. Le contrôle des corps est impressionnant. 
Fabien Rivière

Jean Rochefort ft. BDBL, Madame Bovary

 Capture d'écran Espaces Magnétiques

Interview de Lil Buck au Petit Journal


Capture d'écran Espaces Magnétiques

Voir - Le ballet de Benjamin Millepied pour l'ouverture du Festival de Cannes

 Capture d'écran Espaces Magnétiques

Benjamin Millepied a donc présenté un ballet de 4 minutes lors de la cérémonie d'ouverture du Festival de films de Cannes, le 13 mai (Benjamin Millepied en ouverture du Festival de Cannes). 

À cette occasion le chorégraphe a déclaré qu'il ne s'agissait pas d'un divertissement. Et affirmait : « Je vais présenter une petite chorégraphie de quatre minutes sur le thème de 'Vertigo', une musique composée par Bernard Herrmann, l’une des grandes partitions écrites pour le cinéma, et pour un film que certains considèrent comme le plus grand. » (source ; ici)
Fabien Rivière

Alban Richard nommé la direction du Centre Chorégraphique National de Caen Basse Normandie

Alban Richard, Capture d'écran Espaces Magnétiques

Alban Richard, 41 ans, vient d'être nommé directeur du Centre chorégraphique national (CCN) de Caen / Basse-Normandie, succédant au duo Héla Fattoumi - Éric Lamoureux, partis pour le CCN de Franche-Comté à Belfort, qu'ils dirigent depuis le 1er mars 2015. Il entrera en fonction le 1er septembre. 

Selon le communiqué de presse du Ministère de la Culture et de la Communication (cf. ci-dessous), le projet du chorégraphe, Plates-Formes, affirme la volonté d'« un centre chorégraphique en réseau pour la création, la production et la diffusion d'œuvres chorégraphiques », et par exemple « envisage un axe fort de travail entre le CCN de Caen/Basse Normandie et celui du Havre Haute-Normandie [dirigé par Kader Attou, danse hip hop], dans la perspective de la constitution de la nouvelle région Normandie », comme, dans le cadre de l'accueil-studio des compagnies, « de s'entourer d'artistes "compagnons", chorégraphes, artistes-auteurs, compositeurs, avec lesquels il veut partager son projet pour son premier mandat »

Alban Richard veut aussi développer « un pôle ressource de formation et de recherche et en faire un espace ouvert à tous » .

Le projet « ouvre de multiples perspectives de dialogue avec les acteurs culturels régionaux ».

La compagnie d'Alban Richard, L'ensemble l'Abrupt, est actuellement en résidence de création au Théâtre Paul Eluard de Bezons (tpe) [nord-ouest de Paris], scène conventionnée, pour la saison 2014-2015.

La liste des chorégraphes pré-sélectionnés pour postuler à la direction du CCN de Caen / Basse-Normandie était constituée de Nacera BelazaHerman Diephuis, Fabrice RamalingomAlban Richard et Ex Nihilo [Anne Le Batard et Jean-Antoine Bigot; « fait le choix, depuis maintenant 20 ans, de travailler à l’extérieur » selon le site de cette compagnie]. 
Fabien Rivière


COMMUNIQUÉ DE PRESSE 18 mai 2015

Nomination d’Alban Richard à la direction du Centre Chorégraphique National (CCN) de Caen Basse Normandie

Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, en accord avec Joël Bruneau, Maire de Caen, Laurent Beauvais, Président de la Région Basse Normandie, et Jean-Léonce Dupont, Président du Conseil départemental du Calvados, Philippe Bas, Président du Conseil départemental de la Manche, Alain Lambert, Président du Conseil départemental de l’Orne, a donné son agrément à la nomination d’Alban Richard à la direction du Centre Chorégraphique national (CCN) de Caen Basse Normandie, à compter du 1er septembre 2015, pour succéder à Héla Fattoumi et Eric Lamoureux, récemment nommés à la direction du CCN Franche Comté à Belfort.

Avec son projet "Plates-Formes", Alban Richard propose un centre chorégraphique en réseau pour la création, la production et la diffusion d'œuvres chorégraphiques. Il veut en développer la dimension de pôle ressource de formation et de recherche et en faire un espace ouvert à tous. Au delà de l'accueil en résidence de compagnies, il envisage, dans le cadre de l'accueil-studio, de s'entourer d'artistes "compagnons", chorégraphes, artistes-auteurs, compositeurs, avec lesquels il veut partager son projet pour son premier mandat.

Ces compagnons pourront démultiplier les propositions artistiques sur le territoire et seront accompagnés par le CCN pour la réalisation de leurs créations.

Le projet d’Alban Richard ouvre de multiples perspectives de dialogue avec les acteurs culturels régionaux et envisage un axe fort de travail entre le CCN de Caen/Basse Normandie et celui du Havre Haute-Normandie [dirigé par Kader Attou], dans la perspective de la constitution de la nouvelle région Normandie.

Alban Richard développe au fil de ses pièces un dialogue étroit entre danse et musique. Engagé auprès des publics les plus divers, il est attaché à prendre en compte le besoin de partage d’expériences humaines et sensibles des citoyens par des projets collectifs.

Ce projet a été choisi parmi cinq propositions dont le jury a salué unanimement l’engagement et la qualité des dossiers présentés.
  ____________________________________

ALBAN RICHARD : « Je suis très heureux de pouvoir défendre le projet -plates-formes- à partir du 1er septembre au CCN Caen Basse-Normandie. Je serai accompagné de toute mon équipe d'interprètes et de collaborateurs fidèles mais aussi de cinq artistes-compagnons: Christine Gaigg, Phia Menard, Mélanie Perrier, Jerome Combier et Mickaël Phelippeau !
-plates-formes- est un espace de projets partagés qui interroge le monde dans lequel nous vivons, un lieu du sensible où la danse est au coeur d’une vision artistique, politique et citoyenne. 
-plates-formes- est un centre en réseau de création, d'accueil, de production et de diffusion de pièces chorégraphiques, un pôle ressource de formation et de recherche.
-plates-formes- favorise la création de projets chorégraphiques autour d’écritures travaillant les relations entre danse et musique. 
-plates-formes- éveille la curiosité, stimule les désirs de connaissance, s’ouvre à la différence, fait partager de véritables expériences artistiques, intellectuelles et humaines. C’est un endroit ouvert à tous, où l’on vient voir, faire et parler.
-plates-formes- développe notre émancipation afin de se permettre d’oser et d'élargir l'espace de la solidarité. C’est un lieu en partage avec les artistes, les habitants, les associations, les institutions culturelles, un lieu ouvert à la création artistique, au répertoire contemporain. »
  ____________________________________

Alban Richard parle des relations danse-musique (publié par l'Ircam, 2013)

Pléiades, d'Alban Richard, 2011, 
avec Les Percussions de Strasbourg, musique Iannis Xenakis

mardi 19 mai 2015

Exposition - Jan Fabre. Stigmates, Actions & Performances 1976–2013, au M HKA, Anvers

Vue de la façade du M HKA (Museum van Hedendaagse Kunst Antwerpen, en français Musée d'art contemporain d'Anvers), Photos Fabien Rivière ©

— Les ŒUVRES ci-dessous sont présentées 
dans un ordre chronologique croissant, de 1976 à 2006.

Jan Fabre, Red Lines Performance, 1976, Antwerp, Angelos bvba, collection M HKA
(ci-dessous) Jan Fabre, Delusion Of The Day, 1977, 
Antwerp Municipal Institute of Decorative Arts and Crafts, Angelos bvba
Jan Fabre, The Arabian Prince, 1978, performance Antwerp, 
Handelstraat, fruit and vegetable market, Angelos bvba, collection M HKA

Jan Fabre, Buried - Me in a Preserving Jar, 1979, Angelos bvba
(ci-dessous) Jan Fabre, It Is Kill Or Cure, 1982, performance Franklin Furnace, 
New York, photo Patrick Sellitto, Angelos bvba, collection Angelos bvba
Jan Fabre, Sanguis Mantis, 2001, Performance Musée d'Art Contemporain Lyon
 (France), photo Maarten Vanden Abeele, Angelos bvba, collection M HKA
Jan Fabre, Virgin Warrior, 2006, performance with Jan Fabre and Marina Abramović, Musée d'Art Contemporain Lyon, photo Attilio Maranzano, Angelos bvba, collection M HKA
Vue de la table n°7 Burglaries & Street Fights [Cambriolages et combats de rue], 1978, Objects to break in and to fight [Objets pour briser et pour combattre], 1978, collection Angelos bvba, et vue générale de l'exposition, Photos Fabien Rivière ©

Le Musée d'art contemporain d'Anvers (ou M HKA) consacre une vaste rétrospective aux performances que Jan Fabre a réalisé sur presque 40 ans, de 1976 à 2013, soit exactement 38 ans. Au travers d'un parcours de plus d'une centaine de tables en verre où sont déposées les traces des actions (800 objets) et les costumes, comme de vidéos et d'extraits retranscrits sur les murs de son passionnant journal intime dont le premier tome a été publié en France (chez L'Arche, Journal de nuit (1978 - 1984) ici).   

Selon le musée l'exposition s'organise en six parties : la première où Jan Fabre remet en question l'œuvre d'art en tant que marchandise, la suivante approfondit son Bic Art, de l'art réalisé au stylo à bille (bleu) comme substitut au caractère académique des œuvres de grands maîtres, la troisième met en lumière la fascination de Fabre pour l'expérience scientifique, la quatrième voit Fabre transpercer sinon lacérer son corps et utiliser son propre sang, la cinquième s'inspire de la vie de la rue et de la métamorphose, et enfin les collaborations avec d'autres artistes. 

Le tout donne la sensation d'une incroyable fourmilière que le visiteur aura bien du mal à saisir en une seule fois. Pour notre part, nous en sommes à la troisième exploration. En attendant la quatrième. 
Fabien Rivière 
     
Stigmata, Actions & Performances 1976–2013 [en français, Stigmates, Actions & Performances], au M HKA (Museum van Hedendaagse Kunst Antwerpen, en français Musée d'art contemporain d'Anvers), Belgique, du 24 avril au 26 juillet 2015. En savoir + 

L'EXPOSITION a d'abord été présentée à Rome, au MAXXI Museo Nazionale delle Arti del XXI secolo, 16 Octobre 2013 – 16 Février 2014. 

Une EXPOSITION Jan Fabre sera proposée à LYON (France), à l'automne 2016 au Musée d'art contemporain de Lyon: MAC Lyon, qui ne présente que des expositions originales. 

BROCHURE gratuite (en français, anglais ou néerlandais) 
Comprend un plan légendé des tables très utile. 

CATALOGUE d'EXPOSITION 
Jan Fabre. Stigmata, Actions & Performances 1976–2013. 
Auteur : Germano Celant
Éditeur : Skira, Langage : Anglais, 2014, Isbn : 885722124, Dimensions : 21 x 29.7 cm
648 pages, 755 illustrations en couleur. 75 €. En savoir + 
REMARQUE Il manque sans doute un DVD comprenant un certain nombre de performances. 

dimanche 17 mai 2015

Hommage à Jeanne Brabants, 1920-2014 - Anvers

Formée auprès de Lea Daan et plus tard de Kurt Jooss, Sigurd Leeder, ainsi qu'au Royal Ballet School de Londres, Jeanne Brabants commence à chorégraphier pour sa propre compagnie, Dance Ensemble Brabants, qu'elle fonde en 1941. Dix ans plus tard, elle enseigne au Ballet de l'Opéra des Flandres, dont elle devient la directrice en 1961.

En 1969, elle fonde le Ballet royal de Flandre à Anvers, qu'elle dirigera jusqu'en 1984.

Considérée comme une pionnière de la danse en Belgique, elle a créé de nombreux ballets, développé un enseignement de haut niveau et porté une réflexion théorique en profondeur sur la danse classique, moderne et contemporaine.

Elle a reçu le titre de baronne en 2000.

Jeanne Brabants est décédée le 2 janvier 2014 à l’âge de 93 ans. Pour lui rendre hommage, son spectacle intitulé Dialogue a été reproduit sur les planches de l’Opéra de Gand par le Ballet de Flandre. (source : wikipedia)

Rencontre avec Gesprek Fabián Barba & Jeanne Brabants, 2010
deSingel Internationale Kunstcampus, Anvers

vendredi 15 mai 2015

Film - Ice Dream, 2010 (extraits; avec Daniel Larrieu)




Ice Dream est une installation vidéo ou un film de 17 minutes. Les images, issues d’une expédition organisée par l’association Les Robinsons des glaces avec Daniel Larrieu, ont été tournées en Juin 2010 sur la banquise et dans les paysages de la côte Est du Groenland près de Tasiilaq et dans la baie d’Amitsivartik. Ce travail est un témoignage artistique de l’influence climatique sur la fonte des glaces. (En savoir +)
Film de Christian Merlhiot et Daniel Larrieu. 

Capture d'écran Espaces Magnétiques

Vidéo - Fous de danse, Rennes, 1° éd., 3 mai 2015

Fous de danse, en sa première édition, s'est déroulé à Rennes (France) le samedi 2 mai 2015 au Théâtre National de Bretagne (TNB) et le dimanche 3 mai sur l'Esplanade Charles de Gaulle, de midi à minuit. C'est une initiative du Musée de la Danse - Centre Chorégraphique National de Rennes et de Bretagne que dirige le danseur et chorégraphe Boris Charmatz (En savoir +). www.fousdedanse.com 
Fabien Rivière
Capture d'écran Espaces Magnétiques

Baltimore - Puissance de la danse et de Michael Jackson

 Les scènes que montrent la vidéo ci-dessus se déroulent lors des émeutes de Baltimore (ville de 2 millions d'habitants située au nord-est de Washington, USA), en réaction au décès de Freddie Gray, un Noir mort le 19 avril 2015 des suites d’une fracture des vertèbres cervicales après son interpellation par la police Blanche de Baltimore (situation sociale de la ville). Beat it, titre d'un morceau fameux de Michael Jackson (paroles) signifie en français Fiche le camp ! ou Barre-toi !

L'homme seul danse le moonwalk (de l'anglais Moon, qui désigne la Lune, et walk, la marche), appelé aussi back-slide. C'est un mouvement de danse consistant en un pas glissé de breakdance que l'on peut faire remonter à Cab Calloway (1907 - 1994), popularisé dans les années 1980 par Michael Jackson. 

Le moonwalk a également donné son titre à l'autobiographie de Michael Jackson, Moonwalk, et à son film Moonwalker, tous deux sortis en 1988, ainsi qu'au jeu vidéo adapté du film, Michael Jackson's Moonwalker, sorti en 1990.
Fabien Rivière

Michael Jackson interprétant un moonwalk

mardi 12 mai 2015

Vidéo - Benjamin Millepied inaugure Le Bosquet du Théâtre d'Eau du Château de Versailles


PRÉFÉRER le plein écran, et, dans les paramètres
 (en bas à droite après le départ de la vidéo) la qualité maximale

Le Château de Versailles a choisi pour l'inauguration du Bosquet du Théâtre d'Eau, — redessiné sinon reconstruit par Louis Benech avec des sculptures-fontaines de Jean-Michel Othoniel — Benjamin Millepied et son L. A. Dance Project accompagné par le danseur hip-hop US Lil Buck. 
ChorégraphieO'DE, de Julia Eichten. Durée 8 minutes. 
Interprètes : Stephanie Marie Amurao, Anthony Lee Bryant, Aaron Wyatt Carr, Julia Marion Eichten, Charlie Allan Hodges, Morgan Lugo, Nathan Ball Makolandra, Rachelle Ann Rafailedes et Lil Buck.
Présenté le lundi 11 mai 2015 à 12h. 
— Fabien Rivière pour Espaces Magnétiques ©

O'DE, de Julia Eichten, Capture d'écran Espaces Magnétiques

Vue des sculptures-fontaines de Jean-Michel Othoniel 
dans le Bosquet du Théâtre d'Eau, Photo Fabien Rivière ©

lundi 11 mai 2015

Photos - Brésil : elles apprennent le ballet dans les favelas (reportage de Sebastian Gil Miranda, Sur la pointe des pieds)


Tuany Nascimento, une danseuse de 20 ans, donne des cours gratuits aux fillettes des favelas de Rio de Janeiro, confrontées à la violence quotidienne de la guerre des gangs. Une échappatoire pour ces enfants défavorisées, que l'Obs vous fait découvrir à travers le reportage photo de Sebastian Gil Miranda site, intitulé Sur la pointe des pieds

Le vaudou au Bénin en photos


Le photographe belge Olivier Papegnies a trimbalé son objectif dans les principaux lieux de culte vaudou du Bénin. Il en a rapporté une série de clichés sur cette religion pratiquée par de nombreux habitants de ce pays d'Afrique occidentale. Pour Move With Africa, Olivier Papegnies partage son reportage photographique. (LaLibre.be, 10 mai 2015)
Carte du Bénin, Ministère des affaires étrangères de la France

Perpignan : 500 danseurs au premier concours de sardanes depuis 1977

500 danseurs ont concouru hier après-midi dans la salle du Grenat du palais des congrès, trop petite pour accueillir les nombreux spectateurs. (L'Indépendant, 19 avril 2015)

EXTRAIT : 42 colles (groupes de danseurs) venues essentiellement de Catalogne sud étaient effectivement en lice et se sont succédé sur la piste pour danser différentes sardanes : lluïment (style), revassa (revêche) et germanor (fraternité) au son de la cobla Mil.lenària. ICI

INTERVIEW de l'organisation (La Semaine du Roussillon, 13 avril 2015) ICI


Un exemple de sardane, Photo DR

samedi 9 mai 2015

Gratuit - Centre Pompidou - Vidéodanse, le corps en jeu, 20 mai - 14 juin (+ Focus Cunningham au CND)

     CENTRE POMPIDOU   Paris     

Une sélection de soixante-dix films est complétée par un programme de rencontres et de performances présenté dans l’Espace 315. Du mercredi 20 mai au dimanche 14 juin. 

Anna Halprin dans Out Of Boundaries (53 mn., 2004) de Jacqueline Caux, 
Capture d'écran Espaces Magnétiques

Chorégraphes : Yvonne Rainer, Deborah Hay, Lucinda Childs, Merce Cunningham, Simone Forti, Trisha Brown, Steve Paxton, Twyla Tharp, Alwin Nikolaïs, Anna Halprin, Anna Halprin - Anne Collod & Guests en dialogue avec Anna Halprin et Morton Subotnick, Forced Entertainment - Tim Etchells, Ulla von Brandenburg, Régine Chopinot, Alain Buffard (duo avec Régine Chopinot), Radhouane El Meddeb, Jean Babilée, Oskar Schlemmer, Oskar Schlemmer reconstituée par Margarete Hasting et Georg Verden, Mickaël Phelippeau, Olivia Grandville, Anne Teresa De Keersmaeker et Björn Schmelzer, Hélène Delprat, Thomas Hauert, Boris Van der Avoort et Thomas Hauert/ZOO, Herman Diephuis, Christian Rizzo, Jérôme Bel, Mathilde Monnier, Alessandro Sciarroni, Yasmin Rahmani & Loïc Touzé avec la collaboration artistique de Jocelyn Cottencin, Jocelyn Cottencin, Olafur Eliasson et Steen Koerner, Daniel Linehan, Andy Degroat, Valérie Belin & I COULD NEVER BE A DANCER, Gilles Jobin, Rachid Ouramdane, Laurent Pichaud, Daniel Larrieu. 

On notera les absences de William Forsythe (USA et Allemagne), Marco Berrettini (Suisse), Michael Clark (Royaume-Uni), Ali Fekih (France) et Foofwa d'Imobilité (Suisse), sans parler du hip hop. 
Fabien Rivière
> PROGRAMME COMPLET (format pdf)
Site du Centre Pompidou
Une brochure gratuite détaillant la programmation sera disponible sur place.

Steve Paxton, 1984, Photo Peggy Jarrell Kaplan

Alessandro Sciarroni, FOLK-S_will you still love me tomorrow ?, Photo Andrea Macchia

———————————————
 À l'ESPACE 315 : RENCONTRES et PERFORMANCES

Mercredi 20 mai - 18h
Rencontre avec Christian Rizzo

Jeudi 21 mai - 18h
Rencontre avec Mickaël Phelippeau

Vendredi 22 mai - 18h
Rencontre avec Alessandro Sciarroni
Samedi 23 mai - 17h
Performance : Joseph d’Alessandro Sciarroni 
Dimanche 24 mai - 15h
Performance : Joseph d’Alessandro Sciarroni

Mercredi 27 mai - 18h
Rencontre avec Valérie Belin & I COULD NEVER BE A DANCER

Jeudi 28 mai - 18h
Rencontre avec Jocelyn Cottencin

Vendredi 29 mai - 18h
Rencontre avec Régine Chopinot

Samedi 30 mai - 17h
Performance : Tour du monde des danses urbaines en 10 villes de
François Chaignaud et Cecilia Bengolea avec Ana Pi (sur réservation)
Dimanche 31 mai - 15h
Performance : Tour du monde des danses urbaines en 10 villes de 
François Chaignaud et Cecilia Bengolea avec Ana Pi (sur réservation)

Mercredi 3 juin - 18h
Rencontre avec Mathilde Monnier

Jeudi 4 juin - 18h
Rencontre avec Olivia Grandville

Vendredi 5 juin - 18h
Rencontre avec Ulla von Brandenburg

Samedi 6 juin - 17h
Performance : Jeux chorégraphiques de Laurent Pichaud et Rémy Héritier
(sur réservation)
Dimanche 7 juin - 15h
Performance : Jeux chorégraphiques de Laurent Pichaud et Rémy Héritier 
(sur réservation)

Mercredi 10 juin - 18h
Rencontre avec Hélène Delprat

Jeudi 11 Juin - 18h
Rencontre avec Laurent Pichaud

Vendredi 12 Juin - 18h
Rencontre avec Gilles Jobin

Dimanche 14 Juin - 15h
Performance: Cédric Andrieux de Jérôme Bel (sur réservation)

     Centre National de la Danse (CND)   Pantin     

CUNNINGHAM PAR HASARD Les films de Charles Atlas 
Merce Cunningham, choreographer, New York, February 17, 1993. Auteur

Du mercredi 20 au jeudi 28 mai de 12h à 20h30 - Entrée libre En savoir +
(hors week-ends et jours fériés)
Vernissage le mercredi 20 mai 19h
Ouverture exceptionnelle le samedi 23 mai de 12h à 20h30

«  CUNNINGHAM PAR HASARD propose un ensemble monographique composé de films et de vidéos réalisés par le cinéaste emblématique de l’oeuvre de Merce Cunningham, Charles Atlas. Il collabora avec le chorégraphe de 1974 à 2008 et qualifiait lui-même leur relation de « gold standard ».

Leur collaboration verra naître des chefs-d’œuvre comme Blue studio (1975), Ocean (2008) ou encore Torse (1977), œuvre-clé du cinéma élargi sur deux écrans. Charles Atlas précise qu’il restitue par ce procédé « une grande part de cette liberté du spectateur tout en permettant à la totalité de la chorégraphie d’être filmée ». Il vient ainsi bouleverser le monde de la vidéo et inscrit la « vidéo-danse » comme un art en soi.

La programmation au CND s’articule autour de films montrés en installation, de documentaires et de captations de spectacles qui mettent en scène l’écriture de l’aléatoire propre aux différents systèmes de composition et de jeu chez Cunningham.  »

Films et extraits présentés : 
BLUE STUDIO 1975  15 minutes
SQUAREGAME VIDEO 1976  25 minutes
LOCALE 1977  29 minutes
TORSE 1977  55 minutes
ROAMIN'I  1978  15 minutes
FRACTION I  1978   32 minutes
CHANNELS INSERTS  1982   31 minutes
COAST ZONE  1983   26 minutes
OCEAN   2010  100 minutes

Rencontre avec Charles Atlas - Mardi 26 mai 19h30
Rencontre animée par Mathilde Monnier, directrice générale du CND et Valérie Da Costa co-commissaire de Vidéodanse. À l’issue de cette soirée, sera projeté un film inédit de Charles Atlas, With Merce.


lundi 4 mai 2015

L'Amphithéâtre de Pont-de-Claix repris en main par la municipalité

Manifestation de soutien à l''Amphithéâtre de Pont-de-Claix le 3 avril 2015, Photo DR

L'Amphithéâtre de Pont-de-Claix [à 2 km au sud de Grenoble], scène labellisée Rhône-Alpes, perd son indépendance de programmation artistique [et ses 400.000 € annuels versés par la municipalité, notamment] avec la reprise en main par la ville socialiste. Un pique-nique de désobéissance le 3 avril soutenait l'équipe des 8 salariés dont le travail accompli est rayé d'un trait de plume. Mouvement.net  > LIRE

France 3 Alpes (avec photos)  > LIRE

Communiqué - Le rideau tombe à l’Amphithéâtre du Pont-de-Claix (Isère).  > LIRE
  Extrait : Cette décision unilatérale remet ainsi en cause le label scène Rhône-Alpes de L’Amphithéâtre, la convention de résidence autour du cirque et de la danse du ministère de la Culture et la reconnaissance en tant que lieu ressource du conseil général de l’Isère.

L'amphithéâtre de Pont-de-Claix :  Facebook  - Site

dimanche 3 mai 2015

MJC de Colombes : 300 000 euros de subventions en moins pour 2015 (soit 1/3 du total)

Nicole Goueta, 77 ans, maire UMP de Colombes, Photo DR
Bondy Blog, en partenariat avec Libération, 21 avril 2015.  
Dans cette commune des Hauts-de-Seine, la mairie a décidé de baisser d’un tiers la subvention dédiée à la MJC de Colombes. Révoltés, des parents se sont déplacés au conseil municipal pour exprimer leur désaccord.
« C’est en période de crise qu’il faut doubler le budget de la culture » peut-on lire sur une pancarte portée par une mère de famille devant la mairie de Colombes (92).
Cette citation de Victor Hugo illustre bien l’état d’esprit des Colombiens présents vendredi 10 avril. À partir de 18h30, près de 200 d’entre eux se sont rassemblés devant la mairie de Colombes (92) avant le début du conseil municipal, pour marquer leur désaccord contre la réduction d’un tiers de la subvention publique allouée à la MJC de Colombes. De 965 000 euros annuel, celle-ci va être abaissée à 650 000 soit 315 000 euros de moins. Déjà, la semaine dernière, une pétition a été lancée et recueille pour l’instant 2380 signatures. > SUITE
————————————————

La MJC organise chaque année les Rencontres de danse de la Toussaint, en octobre. La 44° édition a eu lieu du 25 au 27 octobre 2014. (En savoir)

samedi 2 mai 2015

Décès de la danseuse Maya Plisetskaya à 89 ans


(ci-dessus) Maya Plisetskaya en 2011. (ci-dessous, grande photo) 26 novembre 1962
À LIRE RT [ex-Russia Today ; chaîne gouvernementale] a consacré à la disparition de Maya Plisetskaya un article détaillé en anglais ICI, et plus bref en français ICI.  AFP



Arcade Fire (USA & Canada), We Exist


Benjamin Millepied en ouverture du Festival de Cannes

Benjamin Millepied sera présent lors de l'ouverture du prochain Festival de film de Cannes, qui se déroule cette année du mercredi 13 au dimanche 24 mai. Il va chorégraphier pour la cérémonie d'ouverture la scène d'amour de Vertigo (ou Sueurs froides selon son titre français), le film d'Alfred Hitchcock, sorti en 1958. 

La proposition va durer cinq minutes, sur la musique de Bernard Hermann. Le projet réunit dix-sept danseurs, et met notamment à contribution sa compagnie États-Unisienne du L.A. Dance Project (pour Los Angeles Dance Project) qui en comprend huit. Les autres éléments viendront du Ballet de l'Opéra national de Paris qu'il dirige et du New York City Ballet d'où il vient. Morgan Lugo pour la première troupe, Leonore Beaulac pour la seconde et Janie Taylor pour la troisième constitueront un trio, les quatorze autres interprètes formant le corps de ballet. 

Pour voir cette chorégraphie il faudra suivre la cérémonie d'ouverture présidée par Lambert Wilson et retransmise le mercredi 13 mai à 19h sur Canal + en clair (ou sur le site internet de la chaîne). 

L'actrice Natalie Portman, épouse de Benjamin Millepied, présentera de son côté son propre film, A Tale of Love and Darkness (Une histoire d'amour et de ténèbres), dans le cadre de Séances Spéciales.  
Fabien Rivière
(ci-dessus à droite) Affiche de l'édition 2015 du Festival de film de Cannes. 

ON NOUS ÉCRIT
(sur la page Facebook d'Espaces Magnétiques, le 2 mai)

Photo accompagnant l'annonce de l'événement sur l'instagram de Benjamin Millepied