samedi 26 mars 2016

Soirée Ratmansky / Robbins / Balanchine / Peck : Justin Peck évite le naufrage




Au Palais Garnier (de gauche à droite) : Benjamin Millepied, Justin Peck, Christopher Wheeldon, Alexeï Ratmansky, source Twitter de Benjamin Millepied, publié le 25 mars

Malgré les apparences je suis parti volontairement optimiste pour cette première du programme Ratmansky / Robbins / Balanchine / Peck, ce jeudi 24 mars au Palais Garnier.

Le Seven Sonatas d'Alexeï Ratmansky avait bien commencé : costumes blancs angéliques et surtout affirmation de la joie de danser ensemble à travers trois duos (homme - femme). Tout allait bien. Mais pourquoi le chorégraphe à mi-parcours oriente-t-il son travail vers une psychologie amoureuse des plus banales ?  Le programme (à 10 €, ou 12) écrit très sérieusement qu'avec cette pièce Ratmansky « bouscule l'architecture classique. » 

Others Dances de Robbins et Duo Concertant de Balanchine sont deux duos. On peut parler d'amuse-gueules gentillets. Cela fait cher l'amuse-gueule quand on sait que les places sont à 110 et 95 € pour bénéficier d'une bonne visibilité. Il n'est pas sûr que Ludmila Pagliero et Mathias Heymann constituent dans Others Dances un couple crédible. Dans Duo Concertant, Laura Hecquet et Hugo Marchand sont plus convaincants.

Va-t-on à Garnier pour voir des... duos (qui plus est sans véritables enjeux) quand le Ballet compte 154 danseurs ? 

Que Benjamin Millepied soit obsédé par Balanchine et Robbins, pourquoi pas ? Mais ici, cela devient monomaniaque. Cette façon de snober des chorégraphes aussi importants que Karole Armitage ou Michael Clark est désespérant. 

Sans doute le sous-texte de la soirée consiste-t-il à célébrer la puissance pulsionnelle, fusionnelle et indestructible inouïe du couple (homme - femme). Soit. Mais si l'on veut voir de la danse, c'est un peu court. 

 In Creases, de Justin Peck, Photo DR

Dans ce contexte les douze minutes du In Creases de Justin Peck sont une vraie délivrance. Petits gabarits bondissants, beaux costumes, musique répétitive de Philip Glass jouée par deux pianos à queue de façon pêchue plus que mentale, et cela va très bien. 
Fabien Rivière

Palais Garnier, Programme Ratmansky / Robbins / Balanchine / Peck, du 24 mars au 5 avril. Site
 
DÉTAIL DE LA SOIRÉE : 
Alexeï Ratmansky Seven Sonatas — (créé pour) American Ballet Theatre, 2009, 33 mn. - 6 interprètes - (musique) Scarlatti 
Jerome Robbins Others Dances — 1976, 20 mn. - 2 interprètes - Chopin
George Balanchine Duo Concertant — New York City Ballet, 1972, 17 mn. - 2 interprètes - Stravinsky
Justin Peck In Creases — New York City Ballet, 2012, 12 mn. - 8 interprètes - Philip Glass

Aucun commentaire:

Publier un commentaire