vendredi 3 décembre 2010

Appel à une journée d'actions en faveur du spectacle vivant

(Extrait) Face au renforcement de l’offensive du gouvernement, nous devons réagir vite et fort pour obtenir que des mesures exceptionnelles soient prises rapidement en faveur du spectacle vivant

Nous appelons les artistes, les directeurs d’institutions, de festivals, de compagnies, les personnels techniques, administratifs et d’accueil permanents ou intermittents, les publics, les responsables politiques, les citoyens à venir manifester

Lundi 13 décembre à 14h30, Place du Palais Royal à Paris

En savoir + www.sfa-cgt
www.syndeac.org/
●  ●  ●
REMARQUE : On peut se demander pourquoi la manifestation n'a pas lieu un samedi pour permettre à plus de gens de se mobiliser.
●  ●  ●
(Agence France-Presse, Paris, 2 décembre 2010) Les acteurs du spectacle vivant sont appelés à manifester le 13 décembre à Paris "contre le désengagement de l'Etat" dans ce secteur, selon un communiqué de la Fédération CGT du Spectacle  et du Syndicat national des entreprises artistiques et culturelles (Syndeac) publié jeudi.

"Alors que le théâtre, la danse, la musique, les arts du cirque et de la rue sont plébiscités par les publics en France et à l'étranger, qu'ils portent les espoirs des nouvelles générations, ils sont à nouveau la cible de multiples mesures gouvernementales destinées à couper leur élan et à pousser des collectivités territoriales à faire de même", affirme les syndicats.

Ils appellent à la mobilisation tous les acteurs du spectacle vivant contre "le désengagement de l'Etat, les coupes claires dans les subventions ou encore le détournement des crédits des Drac (Direction régionale des affaires culturelles, NDLR)".

"Le budget 2011 pour notre secteur est une peau de chagrin et toutes nos revendications sont écartées", estiment le Fédération CGT du Spectacle et le Syndeac. "Quant aux projets nouveaux, quel que soit leur intérêt, nous ne pouvons accepter qu'ils soient financés au détriment des structures existantes", ajoutent-ils.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire