dimanche 3 novembre 2013

Livre - Atteinte du sida, une génération de quinquagénaires raconte sa survie

« Décembre 2012, Spencer Cox arrive aux urgences d’un hôpital de Harlem. Il est squelettique et peine à respirer. Son système immunitaire a cessé de fonctionner. L’homme de 44 ans, qui vit avec le sida depuis le milieu des années 80, est décédé cinq jours plus tard. Ce militant historique de Act Up, qui s’est battu durant des années pour obtenir l’homologation des traitements antirétroviraux, avait tout simplement cessé de prendre les médicaments qui le maintenaient en vie. Il n’en pouvait plus de lutter.
Ce décès tragique jette une lumière crue sur la génération de Spencer Cox. «Il y a environ 50 000 personnes infectées de longue date aux Etats-Unis», détaille Perry Halkitis, un professeur de psychologie à la New York University qui vient de leur consacrer un ouvrage et qui est lui-même séropositif. «La plupart ont la cinquantaine, ont contracté la maladie au début des années 80, sont gays et vivent dans les grands centres urbains comme New York ou San Francisco.» » Julie Zaugg, Le Temps (Suisse), 2 novembre 2013. SUITE (accès gratuit mais inscription obligatoire) (et 3 derniers articles ci-dessous) 
–– Le livre, The AIDS Generation, présentation par l'éditeur. ICI
–– Présentation de l'auteur du livre, Perry N. Halkitis. ICI  

–– Témoignage de Scott Jordan. ICI  

–– Lee Raines (ex-danseur):«Je me suis engagé corps et âme dans le militantisme». ICI 

–– Sean McKenna : «Je me sens comme le vétéran d'une guerre oubliée». ICI

Aucun commentaire:

Publier un commentaire