mardi 1 juillet 2014

Danse et performance au Festival d'Avignon 2014

LA CGT SPECTACLE A INDIQUÉ RÉCEMMENT QUE LE FESTIVAL NE SERA PAS ANNULÉ - LES ANNULATIONS SERONT PONCTUELLES ET DÉCIDÉES AU FUR ET À MESURE
P.-S. Ce mardi 1er juillet, 80% du personnel a voté contre la grève. ICI

Après dix ans de forte présence, et la direction du Festival d'Avignon étant confié à un homme de théâtre, les milieux de la danse et de la performance se demandaient ce qu'ils allaient devenir. 

Au vu de cette première édition signée Olivier Py ils peuvent être plutôt rassurés. On passera sur Lemi Ponifasio dans la Cour d'honneur (voir plus bas) pour se concentrer sur ce qui s'annonce comme excellent, le Belge Alain Platel et la Sud-Africaine Robyn Orlin. Forte attente pour les Français Thomas Lebrun et Julie Nioche comme pour l'Israélien Arkadi Zaides. On ne sait pas à vrai dire ce que peut valoir le travail en commun des Belges Josse De Pauw et Kris Defoort. Sujets à Vif se poursuit cette année.  
Fabien Rivière

                           LEMI  PONIFASIO      I AM     18>23
Photo MAU

C'est une surprise de taille : Lemi Ponifasio est présenté dans la prestigieuse Cour d'Honneur du Palais des Papes. Nous avons découvert son travail au Théâtre de la Ville de Paris qui a proposé trois de ses pièces (Tempest : Without a Body en janvier 2010, Birds With Skymirrors en novembre 2011 et The Crimson House en mars 2014). Cette dernière, comme les deux autres à vrai dire, nous a laissé perplexe (lire notre  Bonzes en folie (The Crimson House)). On peut cependant faire crédit pour cette création, I am, du sujet : l'engagement des peuples du Pacifique dans la guerre de 14-18, « ces gens de Nouvelle-Zélande, d'Australie, des petites îles qui sont partis combattre pour des pays qu'ils ne connaissaient même pas, pour la gloire de l'empire britannique ou de l'empire français ».

Si l'on considère l'histoire de la danse dans la Cour d'honneur — depuis 1966 ! —, on espère que la direction du Festival aura à l'avenir des choix plus exigeants et dignes de son glorieux passé.   

LA DANSE DANS LA COUR D'HONNEUR DU PALAIS DES PAPES

1966, 1967, 1968 et 1969 : Maurice Béjart. (...)

Merce Cunningham (Events 166, 167, 168, 169) et les Étoiles familières d'Avignon en 1976 (Afin qu'il n'y soit rien changé de Jean Guizerix, Avalanche de Lar Lubovitch, Bhakti de Maurice Béjart, Apollon musagète de George Balanchine, Giselle de Jean Coralli, Jules Perrot, Marius Petipa, Nikita Dolgouchine, Halte de cavalerie de P. Goussev d'après Marius Petipa), Alvin Ailey American Dance Theater en 1977 (The MoocheBlues suite, The Lark ascending, Pas de Duke, RevelationsNight Creature d'Alvin AileyAfter Eden et Facets de John Butler, Rainbow 'round my shoulder de Donald Mc Kayle, Hobo Sapiens et Gazelle de George Faison), Alwin Nikolais en 1978 (Casting, Divertissement et Suite from sanctum; Guignol (Dummy Dances), Triple duet from grotto et Styx), Twyla Tharp en 1979 (Country Dances / Cacklin'Hen; Eight Jelly RollsSue's Leg et The Fugue).

Lar Lubovitch (After the Time beforeNorth Star, Exultate, jubilate et Marimba, New Duet Les noces, Cavalcade), et Jennifer Muller  en 1980 (Armless, Beach act 1 et Speeds, Conversations, Chant), Jiry Kilan en 1981 (Kinderspielen, Messe Glagolitique, Symphonie des psaumes, La nuit transfigurée, Symphonie en D), Pina Bausch en 1983 (Tanzabend : Nelken), le Groupe de Recherche Chorégraphique de l'Opéra de Paris (GRCOP) en 1984 (Inlets 2 de Merce Cunningham, Raymonda de Rudolf Noureev, No man's land de Rudi Van Dantzig et GV 10 de Karole Armitage), Merce Cunningham en 1985 (Roaratorio et Inlets 2), Paul Taylor en 1986 (Roses), Martha Graham en 1987 (Temptations of the moonDiversion of angels, Errand into the maze et The Rite of spring), Merce Cunningham en 1988 (Five Stone Wind, Points in space et Rainforest), Maguy Marin en 1989 (Eh qu'est-ce que ça m'fait à moi!?). 

Le Ballet classique thaï de Bangkok (Khon) et le Ballet du Sultanat de Yogyakarta (Wayang orang) en 1990, William Forsythe - Ballett Frankfurt en 1991 (Die Befragung des Robert Scott, In the middle, somewhat elevated et Enemy in the figure), Jean-Claude Gallotta en 1992 (avec La Légende de Don Juan), Dominique Bagouet en 1993 (Jours étranges et So Schnell), le Ballet de l'Opéra national de Paris en 1994 (dans le cadre de Classiques du XX° siècleIn the middle somewhat elevated de William Forsythe, Speaking in tongues de Sandra Aberkains et In the night de Jerome Robbins),  Pina Bausch en 1995 (Café Müller et Le Sacre du Printemps), Bill T. Jones en 1996 (D-Man in the Waters et Sur la placeUrsonate de Daria Villani), Angelin Preljocaj en 1999 (Personne n'épouse les méduses).

Pina Bausch en 2000 (Le laveur de vitres), Jan Fabre en 2001 (Je suis sang), Sasha Waltz en 2002 (NoBody). Jan Fabre (Je suis sang) et Alain Platel (Wolf) étaient pévus en 2003 et furent annulés comme tout le Festival. Jan Fabre (L'Histoire des larmes et Je suis sang) et Mathilde Monnier (Frère et sœur) en 2005, Josef Nadj en 2006 (Asobu).   

Anne Teresa De Keersmaeker (Cesena) et Boris Charmatz (enfanten 2011, Jérôme Bel (Cour d'honneur) et Anne Teresa De Keersmaeker & Boris Charmatz (Partita 2. Sei Solo) en 2013.
  
                       direction artistique
         SERGE KAKUDJI, FABRIZIO CASSOL, ALAIN PLATEL    COUP FATAL   4>8
        sur une idée de        direction musicale
Coup Fatal (Répétitions), Photos de Chris Van der Burght





.
                         ROBYN ORLIN       
AT THE SAME TIME WE WERE POINTING A FINGER AT YOU, WE REALIZED WE WERE POINTING THREE AT OURSELVES...   13>18
Photos Shush Tenin

                  THOMAS LEBRUN             LIED BALLET    6>13
Photos Frédéric Iovino 

                           ARKADI ZAIDES      ARCHIVE    8>14
(haut) Archive, Photo DR - (bas) Arkadi Zaides, Photo Yuval Tebol

                          JOSSE DE PAUW & KRIS DEFOORT       AN OLD MONK    16>21
Photo  Kurt Van der Elst

                           JULIE NIOCHE        MATTER    20>27
Matter, Capture d'écran Espaces Magnétiques


     Sujets à Vif 2014      8° édition  
Initiative de la SACD - au Jardin de la Vierge du Lycée Saint-Joseph
Photo Christophe Raynaud de Lage - Festival d'Avignon 
——— Programme A - 11h -  7>13 juillet (relâche le 10)
Un jour nous serons humains
Une commande à David Léon, Hélène Soulié et Emmanuel Eggermont 
Texte : David Léon - Mise en scène : Hélène Soulié 
Chorégraphie : Emmanuel Eggermont 
Interprétation : Emmanuel Eggermont et Marik Renner

Religieuse à la fraise 
Une commande à Kaori Ito et Olivier Martin-Salvan
Conception et interprétation : Kaori Ito et Olivier Martin-Salvan

——— Programme B - 18h 7>13 juillet (relâche le 10)
Tapis rouge  
Une commande à Nadia Beugré et Seb Martel 
Chorégraphie et interprétation : Nadia Beugré 
  Nadia Beugré >
Musique : Seb Martel, Conseiller artistique et dramaturgie : Boris Hennion

R2JE 
Une commande à Clément Dazin et Chinatsu Kosakatani 
Conception et interprétation : Clément Dazin et Chinatsu Kosakatani 
Bande originale : Spike Clément Dazin ci-dessous


——— Programme C - 11h 18>24 juillet (relâche le 21)
Il se trouve que les oreilles n’ont pas de paupières (prélude) 
Une commande à Benjamin Dupé et Pierre Baux
Conception, musique et mise en scène : Benjamin Dupé
Texte : d’après le livre La Haine de la musique de Pascal Quignard aux éditions Calmann-Lévy
Collaboration à la Scénographie : Olivier Thomas 
Collaboration informatique musicale IRCAM : Manuel Poletti 
Interprétation et musique : Pierre Baux et Garth Knox (alto)

Buffet à vif  
Une commande à Pierre Meunier et Raphaël Cottin 
Conception et interprétation: Pierre Meunier et Raphaël Cottin 
Collaboration artistique : Marguerite Bordat

——— Programme D - 18h 18>24 juillet (relâche le 21)
Irrévérence(s)  
Une commande à Marie-Agnès Gillot et Lola Lafon 
Conception et interprétation : Marie-Agnès Gillot et Lola Lafon

Je vais danser autour de ta tête jusqu’à ce que tu tombes 
Une commande à Manuel Vallade (comédien) et Volmir Cordeiro (danseur)
Conception et interprétation : Manuel Vallade et Volmir Cordeiro 
Collaboration artistique : Audrey Gaisan Doncel, Marie Alberto Jeanjacques 
Costumes : Frédéric Cambier (Haut) Volmir Cordeiro - (Bas) Manuel Vallade

——————————————————————————————
——————————————————————————————
LUNDI 14 JUILLET
ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE L’ASSOCIATION DES CENTRES CHORÉGRAPHIQUES NATIONAUX (ACCN)
14h-17h – Cloître Saint-Louis – Salle de commission 2e étage – iSTS
Contact Hélène Joly, secrétaire générale - helenejoly@yahoo.fr - 06 82 07 02 87 
Réunion interne des membres de l’ACCN

JEUDI 17 JUILLET 
RENCONTRES DU SPECTACLE VIVANT DE LA RÉGION RHÔNE-ALPES
13h30 – Péniche de la région rhône-Alpes
L’action artistique dans le secteur chorégraphique: repousser les limites
Le secteur chorégraphique a toujours eu à cœur de sonder les frontières entre les œuvres et les spectateurs. À travers des projets remarquables, tels que Domaine nomade, Babel 8.3 ou les Mallettes pédagogiques, il s’agira de présenter de nouvelles perspectives de développement de l’art chorégraphique dans le monde. 
Avec Christiane Blaise, directrice artistique du Pacifique CDC (Grenoble), Raphaëlle Girard, Chargée des relations avec les publics des Subsistances (Lyon), Dominique Hervieu, chorégraphe, directrice de la Maison de la Danse et directrice artistique de la Biennale de la Danse de Lyon, Laurent Pichaud, chorégraphe, Yuval Pick, chorégraphe et directeur du CCN de Rillieux-la-Pape 
Proposé par le CCN de Rillieux-la-Pape, la Maison de la Danse de Lyon, Les Subsistances - Laboratoire international de création artistique et Le Pacifique CDC (Grenoble)
Réunion publique 

LUNDI 21 JUILLET 
16h-18h30 Un chorégraphe peut-il être à la direction d’un équipement culturel pluridisciplinaire ? 
Cour du Cloître Saint-Louis - Maison professionnelle - 
Avec Daniel Larrieu, chorégraphe, Didier Deschamps, directeur du Théâtre national de Chaillot, Philippe Boronad, metteur en scène de la compagnie Artefact, Christophe Haleb, chorégraphe. 
Modération Michelien Lelièvre, chorégraphe et membre du Conseil d’administration du syndicat
Organisé par le Syndicat des chorégraphes 
Entrée libre

MARDI 22 JUILLET 
RENCONTRE 11h à 13h - Chorégraphe, ta gueule !
Conservatoire du Grand Avignon, Salle Jolivet
Chorégraphes associés invite la profession de chorégraphe à l’OUVRIR autour de ces questions qui concernent TOUTES ET TOUS : quelle visibilité, quel avenir ? Et quel engagement, quelle solidarité pour faire avancer cette profession ?
En présence de Nadège Macleay, Isabelle Magnin, Micheline Lelièvre, Jean-Christophe Bleton, chorégraphes et membres du Conseil d’administration de Chorégraphes associés.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire