lundi 28 juillet 2014

L’Atelier de Paris - Carolyn Carlson deviendra, en janvier 2015, un Centre de Développement Chorégraphique (CDC)


À l'origine, en 2009, la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC) d'Île-de-France décide d'associer quatre lieux dédiés (en tout ou partie) à la danse à Paris en un Centre de Développement Chorégraphique (CDC) Paris réseau, en préfiguration, comprenant le studio Le Regard du Cygne (20° arrondissement), Micadanses (4°), l'Étoile du Nord (18°) et l'Atelier de Paris - Carolyn Carlson (12°, à la Cartoucherie). 

Cinq ans plus tard ce projet tombe à l'eau, au sens où le regroupement en une structure ne fonctionne pas. Micadanses aurait bien voulu récupérer le label, mais c'est l'Atelier de Paris qui le gagne. 

Une question continue d'agiter les CDC : la direction d'un CDC doit-elle être réservée à une personne qui n'est pas un/e artiste (ce qui est le cas des 9 existants) ? "Mieux" (façon de parler) : Faut-il interdire à un artiste de créer pendant qu'il dirige un CDC (comme cela a été le cas pour le danseur et chorégraphe Fabrice Dugied co-responsable avec Amy Swanson du studio Le Regard du Cygne, qui s'est plié à cette contrainte) ? Si un artiste dirigeant un CDC ne peut pas se programmer dans son lieu, son travail peut-il être présenté dans un autre CDC ? Bref, que disent les textes, ont-ils raison de le dire et quelle est la bonne lecture des textes ? Quoiqu'il en soit, l'Atelier de Paris - Carolyn Carlson, fondée par cette dernière en 1999 (« direction artistique fondatrice »), qui porte son nom, dont elle est « présidente d'honneur » du conseil d'administration et où elle conserve la « direction artistique », est "dirigé" par Anne Sauvage (au sens de « direction générale »). 
Fabien Rivière


Extraits du site de l'Atelier de Paris - Carolyn Carlson, Capture d'écran Espaces Magnétiques, le 28/07/2014

Aucun commentaire:

Publier un commentaire