vendredi 14 juillet 2017

Sénégal : « Pourquoi nos dirigeants laissent-ils la danseuse Germaine Acogny courir à la faillite ? »

Germaine Acogny, Photo DR

Le Monde Afrique, 14 juillet 2017.  

Aisha Dème, militante culturelle à Dakar, s’insurge de voir l’Ecole des Sables à cours de moyens alors que les législatives battent leur plein, à coups de milliards de francs CFA.

Il y a quelques jours, une lettre de Germaine Acogny est tombée dans la boîte aux lettres électronique de nous autres, acteurs culturels, militants ou amoureux de culture en Afrique [cf. ci-dessous]. Il s’agissait d’une relance à une précédente lettre qui invitait, avec beaucoup de pudeur, à soutenir financièrement l’Ecole des Sables, un centre international de danses traditionnelles et contemporaines d’Afrique, située à Toubab Dialo, à quelques kilomètres au sud de Dakar.

Cette relance est arrivée comme une gifle. « Est-ce que vous avez compris ? », nous disait-elle. « Cela fait quelques semaines que nous avons écrit une lettre à tous ceux qui nous connaissent, qui connaissent l’Ecole des Sables, pour leur demander un soutien à cause de notre situation financière difficile. » C’était la version « soft », rédigée cela fait un moment. La réalité d’aujourd’hui est beaucoup plus brutale. Actuellement, l’Ecole des Sables n’a plus les moyens de fonctionner que quelques mois. C’est donc « demain ». 



———————————————————————————

LETTRE DE GERMAINE ACOGNY 

ET L’ECOLE DES SABLES

9 juillet 2017

Chers amis,
Cela fait quelques semaines que nous avons écrit une lettre à tous ceux qui nous connaissent, qui connaissent L’Ecole des Sables pour leurs demander un soutien à cause de notre situation financière difficile.
C’était la version « soft », rédigée cela fait un moment. La réalité​ d’aujourd’hui est beaucoup plus brutale.
Actuellement l’Ecole des Sables a encore  des moyens pour fonctionner que quelques mois.C’est donc « demain ».Pour cette raison nous lançons aujourd’hui un deuxième appel à tous ceux qui ne sont pas encore devenu  un/une « Ami / Amie de l’Ecole des Sables »à se manifesté par un don, petit ou grand, pour permettre à l’Ecole des Sables de tenir en attendant de trouver des solutions plus importantes. On y travail dur et on y croit.
Qui n’a pas aujourd’hui au moins 20 Euros, bien sûr plus, si possible (vous n’êtes pas obligé de sauver seul l’Ecole des Sables !) pour participer afin que ce lieu important continue son travail, sa vie, continue à rayonner, continue à donner courage, espoir et joie de danser et regarder la danse.
Et c’est si facile aujourd’hui. On bouge le doigt (n’importe lequel) un peu et on CLIC.
Nous vous souhaitons un bon CLIC et vous remercions. Ne laissez pas aux autres.
C’est vous qui comptez !
Chaleureuses salutations
Helmut et Germaine
Comment faire pour que votre soutien devienne réalité :
Vous cliquez sur le lien suivant:
Ce lien vous connecte avec notre Site Internet. 
Vous allez trouver toutes les informations sur comment procéder.
(source : ICI)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire