samedi 14 janvier 2012

Afshin Ghaffarian, danseur et chorégraphe iranien réfugié en France, sur France Inter et Arte

Afshin Ghaffarian dans Le Cri persan, Photo Céline Buisson
Afshin Ghaffarian a grandi dans le nord de l’Iran, à Mashaad (cf. plan ci-dessous, noté A), deuxième ville d'Iran après Téhéran.

«Très tôt attiré par l’expression corporelle, il décide d’abord de se lancer dans le théâtre, puis la danse vient à lui, dans un Iran où elle est officiellement proscrite. Au moment des élections de 2009,  Asfhin décide de rejoindre le mouvement vert pour protester contre les fraudes électorales… [lors de l'élection présidentielle] Ce qui l’entraine à s’écrier, lors d’une représentation en Allemagne « Vive l’Iran libre !» [à l'issue de la dernière représentation, dans le cadre d'un festival de théâtre]. Une parole aussi forte qu’un acte qui le condamne à l’exil.»

Il s'installe en France il y a deux ans, débarquant gare de l'Est le 23 octobre 2009, à 23 ans.

Soutenu par le Centre national de la Danse (CND), à Pantin (93), il y présentait du 30 novembre au 2 décembre 2011, un excellent solo, Le Cri persan (en savoir +; le montage vidéo présenté par le CND donne une image faussement hystérisante de la pièce).

Invité de France Inter, dans l'émission de Brigitte Patient, Venus d'ailleurs, Afshin Ghaffarian s'est expliqué sur sa vie, sa démarche et sur son pays, les mercredi 11, jeudi 12 et vendredi 13 janvier 2012, de 5h38 à 5h43. 

On peut réécouter cette très intéressante interview (3 fois 5 minutes) :
 PREMIÈRE PARTIE   démarrer l'écoute (ré)écoutez cette émission (disponible jusqu'au 06/10/14 à 05h42)
 DEUXIÈME PARTIE   démarrer l'écoute (ré)écoutez cette émission (disponible jusqu'au 07/10/14 à 05h42)
TROISIÈME PARTIE   démarrer l'écoute (ré)écoutez cette émission (disponible jusqu'au 08/10/14 à 05h42)
Mashaad, deuxième ville d'Iran, au nord est (notée A)
www.afshinghaffarian.com

Aucun commentaire:

Publier un commentaire