jeudi 5 janvier 2012

Au Jeu de Paume : Diane Arbus

Enfant avec une grenade en plastique dans Central Park, New York 1962, The Estate of Diane Arbus 
Jumelles identiques, Roselle, N.J. 1967, The Estate of Diane Arbus
Couple d’adolescents à Hudson Street, New York 1963, The Estate of Diane Arbus 
Sans titre (6) 1970–71, The Estate of Diane Arbus 
    NOTRE AVIS    Foisonnante et émouvante exposition de plus de deux cents photographies en noir et blanc de Diane Arbus (New York, 1923-1971). Les prises de vue sont toujours d'une grande élégance, simple et non affectée. Diane Arbus porte un regard très aigu sur la diversité des corps et des visages, au-delà des appartenances de classes, de races et de genres (ces derniers pouvant être fluctuants). Le plus souvent dans les rues de New York comme dans des lieux à la marge de la société. Toujours profondément humain, vivant, et exigeant. On perçoit aussi un rapport au temps et à l'histoire. Elle se suicide à 48 ans. Exposition vivement conseillée. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire