lundi 3 mars 2014

Le danseur : « volatil, inculte et sectaire »

Dans un article consacré aux choix pédagogiques et artistiques de la nouvelle direction du Centre National de Danse Contemporaine (CNDC) d'Angers — constituée de Robert Swinson, ancien assistant de Merce Cunningham, assisté de Claire Rousier — et publié par Raphaël de Gubernatis (cf. photo ci-dessous à droite) sur le site de l'hebdomadaire Le Nouvel Observateur le 1er mars 2014, on trouve ce paragraphe qui entend dresser un portrait du danseur (français) :  

« Dans ce monde souvent si volatil, inculte et sectaire des danseurs, lesquels ne possèdent la plupart du temps qu’une culture artistique très fragmentaire et, aussi surprenant que cela paraisse, bien peu de notions d’histoire de la danse, ne vivant en fait que des modes du moment, le retour pourtant nécessaire à un grand maître est parfois considéré comme "ringard". Et cela au sein d’une micro société sans mémoire qui imagine inventer des esthétiques nouvelles quand elles ont vu le jour ailleurs depuis fort longtemps. » Article à lire ici

Aucun commentaire:

Publier un commentaire