mercredi 13 août 2014

Lettre ouverte à Bartabas (par Les Passeurs d’hospitalités)



Le cirque Zingaro et Bartabas installent leur chapiteau quai Fournier à Calais. Les environs ont été nettoyés de la présence indésirable des exilés.
Monsieur Bartabas,
Mesdames et messieurs de l’équipe de Zingaro,
Vous avez bien sûr entendu parler des « migrants » ou « réfugiés » de Calais. Mais vous ne savez probablement pas comment leur situation s’est trouvée liée à votre venue.
En octobre 2013, un campement s’est installé à l’angle de la rue Lamy et du boulevard des Alliés [cf. PLAN ci-dessous], à deux pas du quai Fournier où votre chapiteau est en cour de montage (voir https://goo.gl/maps/xXOSn), suite à une série d’expulsions. Le 28 mai dernier, il a été détruit en même temps que deux autres campements situés à proximité.
Le préfet ayant cru bon d’annoncer à l’avance ces expulsions, une partie des personnes ont occupé le lieu aménagé pour la distribution des repas, dont les entrées donnent sur la rue Lamy et la rue de Moscou, et dont les grilles donnent sur le quai Fournier.
Le 2 juillet, ils en ont été expulsés. Plus de six cents exilés ont été arrêtés ce jour-là, dont cent vingt mineurs. Deux cents personnes ont été placées en centre de rétention, avec des décisions d’expulsion vers des pays d’origine comme l’Afghanistan, le Soudan ou l’Érythrée – heureusement, ces décisions n’ont finalement pas été exécutées. Les journalistes et les soutiens ont été brutalement mis à l’écart pour qu’il n’y ait pas de témoin à ce qui se passait ce jour-là. Une partie de ces personnes vivent maintenant sur des terrains appartenant à l’usine Tioxide, et sont dans l’attente d’une nouvelle expulsion (voir http://france3-regions.francetvinfo.fr/nord-pas-de-calais/2014/07/30/situation-des-migrants-sur-la-zone-des-dunes-calais-c-est-inique-deplore-un-benevole-525269.html ou http://blogs.mediapart.fr/blog/francois-g/260714/dans-la-jungle-de-tioxide-calais-1).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire