mercredi 11 mars 2015

« Chercher le garçon » Exposition collective d'artistes hommes, au MAC/VAL, au sud de Paris

Installation photographique de Michel Journiac : Hommage à Freud, constat critique d’une mythologie travestie, 1972-1984. (Photo © Jean-Luc Lacroix, Musée de Grenoble, 2005. Collection Institut d’art contemporain, Villeurbanne)

Pierre Molinier, Luciano Castelli, 1975. (Photographie noir et blanc, ensemble de 4 photographies, 17,7 x 12,7 cm sans cadre (42 x 32 cm avec cadre). 
Collection Frac Aquitaine. Photo © Frédéric Delpech) 

« Pour le premier grand rendez-vous de la programmation de l’année de ses 10 ans, le MAC VAL – Musée d’art contemporain du Val-de-Marne [sud de Paris] présente une exposition thématique pluridisciplinaire. 

Qu’est ce qui définit la masculinité aujourd’hui ? Et comment proposer des alternatives à la figure du mâle dominant dans la société patriarcale ? 

Pour répondre à ces questions, le commissaire Frank Lamy invite plus de cent artistes hommes, autant de pistes de réflexion autour des modèles culturels de la représentation masculine… de quoi faire tomber certaines idées reçues, aussi tenaces que fragiles. De l’acception de soi et des autres. »

        « Chercher le garçon » Exposition collective d'artistes hommes, MAC/VAL [Musée d'art contemporain du Val-de-Marne], Vitry-sur-Seine, Du 7 mars au 30 août 2015. Site 

PROGRAMMATION AUTOUR DE L'EXPOSITION : 
— Les visites fixes hebdomadaires, Gratuit avec le billet d'entrée du musée (La PVC : Parcours Visite des Collections, Tous les mercredis, 15h. La VIP : Visite Inattendue à Partager, Tous les samedis, 16h. La VVF : Visite à Voir en Famille, Tous les dimanches, 16h)
— « Boys don’t cry », Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 avril (Gratuit)
— La Nuit européenne des musées Samedi 16 mai, 13 h - 23 h (Gratuit)
— « Un dur, un vrai, un tatoué », Dimanche 7 juin (Gratuit)
— « Je ne suis pas un héros », Dimanche 5 juillet (Gratuit)

CATALOGUE D'EXPOSITION  
à paraître en mars 2015 
Chercher le garçon 
256 pages, 
150 reproductions, 
bilingue français-anglais, 
13 x 19,5 cm, 25€. 
Textes de Raewyn Connell, Fabienne Dumont, 
Alexia Fabre, Éric Fassin, Jean-Yves Jouannais, 
Frank Lamy, Giovanna Zapperi…


Neil Megson naît en 1950 à Manchester. En 1965, il se nomme Genesis P-Orridge. Il le devient légalement en 1971. En 1993, il rencontre à New York celle qui deviendra sa seconde femme, Lady Jaye, née Jacqueline Breyer. Ils subissent tous deux des opérations de chirurgie plastique dans le but de devenir physiquement semblables. « L'idée n'est pas d'être jumeaux mais d'être deux parties d'un nouvel être », un être "pandrogyne" (pandrogynous) qui s'appellerait Genesis Breyer P-Orridge. Genesis a notamment reçu des implants mammaires et a commencé à parler de lui même en utilisant le pronom anglais "she". Le 11 octobre 2007, Genesis Breyer P-Orridge annonce le décès inattendu de Lady Jaye Breyer P-Orridge. Lady Jaye est apparemment morte soudainement le 9 octobre d'une maladie cardiaque qui n'avait pas été diagnostiquée liée à son cancer de l'estomac. (source : wikipedia) 
 Genesis P-Orridge, capture d'écran Espaces Magnétiques

Aucun commentaire:

Publier un commentaire