mardi 9 juin 2015

Didier Fusillier nommé à direction de La Villette

Didier Fusillier, Photo DR

Didier Fusillier, 56 ans, a annoncé lui-même, dès le lundi 1er juin, sa nomination à la présidence de l’Etablissement public du parc et de la Grande Halle de la Villette (EPPGHV), dans le dix-neuvième arrondissement de Paris. Il a été élu à ce poste lors d'un Conseil d'administration de l'EPPGHV, vendredi 29 mai, pour un premier mandat de cinq ans. Comme l'écrit Le Monde du 2 juin 2015 (ici)
C’est la fin du cumul des postes pour cet homme-orchestre qui dirige deux scènes nationales - le centre culturel transfrontalier « le Manège » à Maubeuge, depuis 1990, la Maison des arts de Créteil depuis 1993 - et pilote les festivités de Lille 3000 en tant que directeur général. Bientôt, probablement aux alentours du 10 juin, il ne sera plus « que » le patron de la Villette, tout en restant conseiller artistique de Lille 3000. (...) 
Voilà un vaste territoire [de 55 hectares] à administrer pour Didier Fusillier, personnalité du monde de la culture depuis vingt-cinq ans. Après ses débuts à Maubeuge et à Créteil, il a été nommé en 1998 commissaire général du Printemps du Québec. Puis commença l’aventure lilloise, auprès de Martine Aubry, maire de Lille depuis 2001 : Didier Fusillier fut directeur général de Lille 2004, puis directeur artistique de Lille 3000. Parallèlement, il a organisé diverses grandes expositions (au Tripostal, à Lille, au Centre national des arts plastiques, etc.). Enfin, depuis 2013, il est le directeur artistique des Berges de Paris.
Nous n'oublierons pas la qualité de la programmation Danse et performance de la Maison des Arts de Créteil (94) sous sa direction, la fidélité de son soutien à des créateurs exceptionnels comme le collectif japonais Dumb Type, le chorégraphe britannique Michael Clark (bêtement snobé à Paris) et le chorégraphe états-unien Bill T. Jones. Qu'il soit permis de célébrer la qualité de l'accueil (cela devient tellement rare).
Fabien Rivière 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire