dimanche 27 décembre 2020

Hommage - Disparition de Ousmane « Babson » Sy à l'âge de 45 ans

Ousmane « Babson » Sy, Photo DR

C'est avec beaucoup de tristesse voire de chagrin que nous avons appris la mort du danseur et chorégraphe Ousmane « Babson » Sy, membre du célèbre Wanted Posse, et depuis 2019 co-directeur du collectif FAIR[E] qui dirige le Centre chorégraphique national de Rennes et de Bretagne (notre article, sa bio), d'une crise cardiaque à 45 ans la nuit dernière alors qu'il était en train de répéter sa nouvelle création, One Shot, pour 9 danseuses, à La Villette (Paris), qui ouvrira du 8 au 10 janvier 2021 la 29° édition de Suresnes cités danse (ici). Il avait un pied dans le club, l’autre dans le battle et revendiquait son appartenance à la house. 

Ainsi, de One Shot : « Neuf « femmes puissantes » [Allauné Blegbo, Nadia Gabrieli Kalati, Cintia Gotilin, Linda Hayford, Anaïs Imbert-Cléry, Odile Lacides, Cynthia Lacordelle, Marina De Remedios, Johanna Faye] se partagent la scène, affirmant haut et fort leur singularité créative et leur gestuelle originale nourries d’influences multiples, sur un mix musical de house dance et d’afrobeat. Autour d’un «corps de ballet» constitué des danseuses de sa compagnie Paradox-sal, Ousmane Sy dit «Baba» a invité notamment Johanna Faye et Linda Hayford, membres comme lui du collectif FAIR[E] à la tête depuis 2019 du Centre chorégraphique national de Rennes et de Bretagne. Tous trois seront ainsi pour la première fois réunis autour d’un projet commun, entre figures d’ensemble et solos expressifs, dans le plaisir de la confrontation des styles. »
Fabien Rivière


COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Paris, le 28.12.2020
DISPARITION D’OUSMANE SY,  
CO-DIRECTEUR DU CCN DE RENNES ET DE BRETAGNE

Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la Culture, fait part de son émotion face à la disparition brutale d’Ousmane Sy dit «Babson », membre du collectif FAIR[E] et co-directeur du Centre chorégraphique national (CCN) de Rennes et de Bretagne.                                                
A la fois danseur et chorégraphe, figure incontournable du hip-hop depuis les années 1990, spécialiste de la house dance et ambassadeur de la french touch, Ousmane Sy a d’abord intégré l’emblématique groupe Wanted Posse avec lequel il a remporté en 2001 le championnat du monde Battle of the Year. Il a ensuite co-fondé avec Yugson le groupe Serial Stepperz avec lequel il a été vainqueur de nombreux battles français et internationaux.

A partir de 2012, il fonde le groupe ParadoxSal, exclusivement féminin, au sein duquel il impulse une recherche esthétique et culturelle qui trouve son apogée en 2019 avec la création de Queen Blood.  

Parallèlement, depuis 2014, il développe All 4 House, un concept unique regroupant créations, événements, soirées et formations réunissant les meilleurs danseurs et DJ français et internationaux.

Depuis janvier 2019, il avait pris la co-direction du CCN de Rennes et de Bretagne, avec Bouside Ait Atmane, Iffra Dia, Johanna Faye, Céline Gallet, Linda Hayford, Saïdo Lehlouh et Marion Poupinet, constituant ensemble le collectif FAIR[E].

En décembre 2020, marqué par plusieurs mois de crise sanitaire et souhaitant interroger les pratiques professionnelles, le collectif FAIR[E] a publié une tribune majeure intitulée Un usage du monde, qui se terminait par ces mots: « Rêver un peu - Imaginer beaucoup - Et faire ensemble ». Des mots qui ressemblent infiniment à Ousmane Sy.

La générosité, la créativité, l’exigence et l’engagement d’Ousmane Sy manquent déjà douloureusement au paysage chorégraphique français.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire