vendredi 2 novembre 2012

Jan Fabre agressé après un lancer de chats

Jan Fabre fait parler de lui en Belgique. La semaine dernière, il est en effet à l'origine d'un lancer de chats vivants sur la Grand Place et dans l'escalier de la maison communale (ou mairie) d'Anvers pour son film en préparation, Doctor Fabre will cure you (en français, Docteur Fabre vous guérira), réalisé par une maison de production française, Regards Productions. Cette dernière a déjà travaillé avec Jan Fabre, et on lui doit en 2002 Les Guerriers de la beauté du réalisateur Pierre Coulibeuf. Sur la page Facebook de la société, on trouve ces mots, en lettres majuscules : Valoriser l'être humain.  

Jan Fabre dit s'inspirer de cette œuvre du photographe Philippe Halsman, Dali anatomicus [1948].






La nouvelle a provoqué l'indignation. Après des insultes, des menaces, des courriels haineux (on cite le chiffre de 20.000...) Jan Fabre a été attaqué dans un parc d'Anvers lors d'un footing. La Libre Belgique expliquant : « L'artiste a d'ailleurs précisé qu'il avait dû "courir pour sauver ma peau". Jan Fabre a depuis lors été placé sous protection policière et a passé les trois derniers jours à des adresses différentes.

Constatant à ses dépens le tollé provoqué, il a présenté des excuses publiques, notamment pour les deux chatons mal réceptionnés et légèrement blessés. Il a également souligné qu'une "campagne de haine" tout à fait "néfaste pour la société" le visait.

Par ailleurs, la ville d'Anvers et l'association de défense des animaux Gaia ont annoncé qu'ils déposeraient plainte. » Précisons que la ville le subventionne par ailleurs.

L'affaire comporte une dimension politique. L'autorisation de filmer a été accordée sous l'ancienne municipalité socialiste, qui a laissé place depuis les élections du 14 octobre 2012 (lire) et 90 ans de direction, à la N-VA [Nieuw-Vlaamse Alliantie, en français Alliance néo-flamande], parti nationaliste accusé de proximité idéologique avec l'extrême-droite (lire).  

Fabre compte poursuivre avec d'autres animaux vivants : des tortues, des chiens, des faucons et des vautours. 

Sources : Flandreinfo.be, 26/10/12 iciFlandreinfo.be, 30/10/12 ici - La Libre Belgique, 02/11/12 ici - Rtbf.be info, 02/11/12 ici - La Libre Belgique, 02/11/12 ici.
Facebook de Jan Fabre (on y trouve un mot d'explication signé de l'artiste et de la société de production).

▼ Images des lancers de chats dans l'escalier de la mairie d'Anvers 

  Interview de Jan Fabre au sujet de cette affaire (en flamand) 

Les 28 jets de chats pour Dali,- Entretien avec la philosophe Vinciane Despret, par Guy Duplat, La  Libre Belgique.be, 5 novembre 2012. Ici

Aucun commentaire:

Publier un commentaire