mercredi 19 février 2014

Emio Greco et Pieter Scholten nommés à la tête du Ballet de Marseille

Pieter Scholten et Emio Greco, Photo Alwin Poiana

Le danseur et chorégraphe Italien Emio Greco et l'homme de théâtre Néerlandais Pieter Scholten, basés à Amsterdam où ils dirigent l'International Choreographic Arts Centre (ICK), viennent d'être nommés directeurs du Ballet de Marseille. Ce centre chorégraphique national (CCN) qui compte une équipe permanente de 60 salariés dont 30 danseurs en 2012 dispose d'un budget de 5 millions d'euros, dont 1,5 millions apportés par l'État et 1,5 millions par la ville de Marseille. À Paris, c'est au Théâtre de la Ville que l'on pouvait voir leur (très bon) travail (nous parlons ici des pièces de groupe, pas des soli), avant qu'il ne soit écarté de la programmation.

Dans un communiqué de presse que nous publions ci-dessous, le Ministère de la Culture et de la Communication indique que les nouveaux directeurs « proposent de mettre en œuvre un projet artistique autour de deux thématiques principales, « le corps en révolte » - sur l'expression et la présence de la danse dans la société ainsi que sur la position de l'artiste - et « le corps du Ballet » - sur la recherche et le développement d'une nouvelle forme de ballet contemporain. »
Fabien Rivière

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication, annonce la nomination d'Emio Greco et Pieter Scholten à la direction artistique du Centre chorégraphique national - Ballet national de Marseille

En accord avec Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille, et Michel Vauzelle, Président du Conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur, Aurélie Filippetti a donné son agrément à la nomination d'Emio Greco et Pieter Scholten à la direction artistique du Centre chorégraphique national - Ballet national de Marseille pour succéder à Frédéric Flamand qui a dirigé le ballet jusqu'à fin 2013.

Né en Italie, Emio Greco a développé une ligne artistique forte à travers l'Europe, en collaboration avec le dramaturge Pieter Scholten.

Leur projet pour le Ballet national de Marseille s'inscrit dans la continuité de leur ligne artistique et s'appuie sur leur connaissance du Ballet, avec lequel ils ont eu l'occasion de collaborer. Tout en poursuivant le travail d'ouverture et de partage de cet outil dédié à la danse, ils proposent de mettre en œuvre un projet artistique autour de deux thématiques principales, « le corps en révolte » - sur l'expression et la présence de la danse dans la société ainsi que sur la position de l'artiste -  et « le corps du Ballet » - sur la recherche et le développement d'une nouvelle forme de ballet contemporain. Ces thèmes sont au cœur du travail proposé avec les danseurs. Leur projet se déploiera grâce à des partenariats locaux, régionaux et internationaux, notamment en lien avec le réseau qu'ils ont développé à partir d'Amsterdam (Pays-Bas), où ils sont établis actuellement, et en Europe.

Emio Greco et Pieter Scholten travailleront avec le KLAP, dirigé par Michel Kelemenis, sur des propositions d'ouverture du Centre chorégraphique aux compagnies. Ils réfléchiront également aux liens à développer avec les écoles supérieures de danse de Marseille et de Cannes.

La ministre de la Culture et de la Communication salue les propositions de qualités des autres candidats, soumises au jury de sélection.

Publié le 19/02/2014
_______________________________________________________________
NOUS AVONS  PUBLIÉ
Succession ouverte à la direction du Ballet de Marseille
SITES  
International Choreographic Arts Centre (ICK Amsterdam) Emio Greco et Pieter Scholten
www.ballet-de-marseille.com
ON PEUT LIRE 
Au Ballet de Marseille, intrigues et succession difficile, Nouvel Observateur, 14 février 2014. ICI   

NOVEMBRE 2013

Aucun commentaire:

Publier un commentaire