samedi 16 octobre 2010

Suppression annoncée de Danse au Cœur (suite)

En septembre dernier, le conseil régional PS et le préfet de région informaient par courrier l'association Danse au Cœur — basée à Chartres, en région Centre de la suppression pur et simple des subventions pour 2011. Le 14 octobre, lors d'une assemblée générale de Danse au Cœur, la région annonce qu'elle revient sur sa décision, mais baissera de 33% la subvention pour 2011. La DRAC (Direction régionale des Affaires culturelles) était quant à elle tout simplement absente.   
  Département d'Eure-et-Loir
Région Centre
Remarque : Deux centres chorégraphiques nationaux se trouvent en région Centre : à Tours avec Bernardo Montet, et à Orléans avec Josef Nadj. Ils sont censés, avec le Centre National de la Danse (Pantin, 93), reprendre les activités de Danse au Cœur. 
Pour survivre, Danse au coeur espère convaincre ses financeurs, G. Lo., La République du Centre, 15 octobre 2010. Ici
▶ Danse au Cœur, vers une solution ?, Laurent Bordeau, Site du Parti de Gauche 28 -  Ecologie Socialisme République / Département d'Eure-et-Loir, non daté. Ici
Danse au coeur : « Ces gens-là sont des barbares… », non signé, La Piquouse 2 Rappel, 2 octobre 2010. Ici

Assemblée générale de Danse au Cœur le 14 octobre dernier (Précision : la légende indique par erreur qu'Aurélien Mollet serait directeur)
CLIQUER SUR LES COUPURES DE PRESSE POUR LES AGRANDIR
LIRE AUSSI  
Suppression annoncée de Danse au Cœur
 PÉTITION : Non au démantèlement de Danse au Cœur
Moins de danse et plus de théâtre à Chartres, interview d'Isabelle Rault-Brochet, adjointe chargée de la culture et du patrimoine de la ville de Chartres, par Hélène Bonnet. L'écho républicain, 20 octobre 2010. Ici
Site du Théâtre de Chartres. Ici
L’interview de rentrée de Jean-Pierre Gorges [député-maire de Chartres] - « Mon nouveau chantier de fin de mandat », Propos recueillis par Philippe Cavart, L'Écho Républicain, 9 septembre 2010.
EXTRAIT 
« (Question) Chartres, est aussi une ville de culture et d’histoire, la saison théâtrale a été présentée. Elle vous satisfait ? 
(Réponse de Jean-Pierre Gorges) Je l’ai dit à madame Brochet (NDLR, l’adjointe à la Culture). Je trouve que ce théâtre a trop basculé dans la danse, et je vais demander qu’on réoriente tout ça. Il y a aussi une question qui se pose. Est-ce qu’il faut en faire une scène nationale. Je dis non. Une scène conventionnée, je trouve que c’est déjà beaucoup de contraintes. J’écoute les habitants. Ils ne sont pas encore complètement satisfaits de cette programmation. C’est vrai que la danse, c’est sympathique, mais un théâtre à l’italienne comme ça, ce n’est pas fait que pour la danse. Il va falloir réviser les copies. » 
      L'AIGUILLON  
Bulletin d'Energies Citoyennes, journal (im)pertinent de l'agglomération chartraine, n°107, octobre 2010

 (Remerciements à l'auteur pour nous avoir communiqué son texte)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire