samedi 14 décembre 2013

Pétition - Non à la fermeture des Rencontres internationales de danse contemporaine (RIDC)

     LA PÉTITION                                           POUR SIGNER LA PÉTITION  > ICI
Les Rencontres Internationales de Danse Contemporaine occupent les locaux du 104 Boulevard de Clichy [Paris, France] depuis 1955. Actuellement l’école risque l’éviction pure et simple, d’ici à quelques mois.

Fondée par Françoise et Dominique Dupuy, véritables pionniers de la danse contemporaine en France, c'est aujourd'hui un institut de formation professionnelle agréé par le Ministère de la Culture et un centre d’activités culturelles important au cœur du XVIIIe arrondissement. Depuis plus de 40 ans, les RIDC développent des activités de formation professionnelle, des cours pour les enfants et les amateurs…
Les RIDC, ce sont aussi :
Pour la première fois en France, en 1964, Merce Cunningham y présente une lecture-démonstration. S'y sont rendus : José Limon, Valeska Gert, Samuel Beckett, Roger Blin, Deryk Mendel...

Le théâtre de la rencontre de Toulouse Lautrec et de Van Gogh et lieu de formation de nombreux artistes dont Serge Gainsbourg.

Un haut lieu de formation pour des danseurs-chorégraphes de la scène actuelle (Joëlle Bouvier, Régis Obadia, Nathalie Pernette, José Jaen Montalvo, Cécile Loyer) et de nombreux danseurs et enseignants en danse contemporaine. 

En 2014, cela fera 60 ans que cette adresse est un lieu de vie pour la danse contemporaine, sa création et sa transmission. 

Il est inconcevable qu’un lieu d’une telle valeur culturelle et artistique disparaisse !
POUR NOUS SOUTENIR :
- signez la pétition
- partagez à vos contacts
- envoyez une lettre de soutien personnalisée à ridc@orange.fr
Site internet : www.ridc-danse.com/

Facebook : ici

         COMMUNIQUÉ DE PRESSE       

Les Rencontres Internationales de Danse Contemporaine sont en péril.

Cette école de danse, formée sous association loi 1901, est présente dans le XVIIIe arrondissement de Paris depuis 1955. Elle a été fondée par Françoise et Dominique Dupuy, véritables pionniers de la danse contemporaine en France. Située au 104 boulevard de Clichy, elle est maintenant dans l’attente de la date d’éviction de ses locaux. La fermeture de l’école entrainerait la disparition d’un institut de formation professionnelle agréé par le Ministère de la Culture, d’un centre d’activités culturelles important au cœur du XVIIIe arrondissement et d’un patrimoine historique.

Les locaux de l’association sont un lieu chargé d’histoire. Anciens ateliers de peinture, ils ont hébergé CORMON (Académie de Montmartre), puis Fernand Léger et Yves Klein. Théâtre de la rencontre de Toulouse Lautrec et de Van Gogh et lieu de formation de nombreux artistes dont Serge Gainsbourg, ils accueillent plus tard le travail de création chorégraphique de Françoise et Dominique Dupuy (Ballets Modernes de Paris). Le studio devient un haut lieu de formation pour des danseurs-chorégraphes de la scène actuelle (Joëlle Bouvier, Régis Obadia, Nathalie Pernette, José Jaen Montalvo, Cécile Loyer) et de nombreux danseurs et enseignants en danse contemporaine.

Depuis plus de 40 ans, les RIDC développent des activités de formation professionnelle, des cours pour les enfants, les amateurs….

Cette année nous accueillons :
• 46 étudiants en formation au Diplôme d’Etat de professeur de danse contemporaine
• 185 enfants de 4 à 16 ans
• 155 personnes en cours adultes amateurs et professionnels
• Des compagnies professionnelles (prêt de studios) : Cie Nathalie Pernette, Artefactdanse, Brigitte Asselineau, Christine Gérard, Sillages, Minna no project…
• 15 associations totalisant 205 adhérents (locations) pour d’autres pratiques : Yoga, Tai-chi, Tango, Danse écossaise, tango, Danse Classique, etc.

Les RIDC emploient 5 permanents et environ 85 intervenants professionnels par an (enseignants, chorégraphes et musiciens accompagnateurs). L’activité générée par les associations locataires compte 15 emplois supplémentaires.

L’expulsion de l’association de ses locaux entrainera donc une perte d’emploi pour près de 105 personnes et, au total, plus de 600 personnes ne pourront plus suivre d’activité culturelle régulière dans ces locaux. Il est inconcevable qu’un lieu d’une telle valeur culturelle et artistique disparaisse.

Nous demandons l’appui et le concours des pouvoirs publics (Mairie d’arrondissement, Mairie de Paris, Ministère de la culture…) : exercice du droit de préemption sur les locaux, procédure de classement des bâtiments comme lieux historiques ou toute autre action permettant de maintenir l’activité. 

Contact : Sophie Chadefaux, Directrice pédagogique et artistique des RIDC, 104 Boulevard de Clichy,75018 Paris. Tél./Fax: 01 42 64 77 71 - Mél : ridc@orange.fr

Aucun commentaire:

Publier un commentaire