mercredi 21 janvier 2015

À Saint-Priest, la mairie UMP change le programme du théâtre municipal

Façade du Théâtre  municipal de Saint-Priest, Photo Vincent Moncorge 

Le Monde, 14 juillet 2014
De l'aveu d'un dramaturge, « personne ne s'attendait à ce que cela se fasse avec une telle violence ». C'est un épisode qui rappelle immanquablement l'éviction, en avril, d'Abdel Seshaf, alors directeur du théâtre municipal de Roanne. Ou encore la suspension de neuf cadres de l'Opéra de Saint-Etienne, en mai. A chaque fois, la scène est rejouée : les élections municipales portent des candidats UMP au pouvoir, qui, une fois en place, remodèlent les institutions cultu-relles de la municipalité.

Au théâtre Théo Argence de Saint-Priest (Rhône), le chambardement de la programmation par l'équipe du maire UMP Gilles Gascon a été mal perçu. Sur les 44 spectacles présentés pour la saison 2014-2015, une vingtaine a été écartée par la mairie. > SUITE

— Saint-Priest est une ville de plus de 42.000 habitants située à deux kilomètres au sud-est de Lyon.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire