jeudi 21 avril 2016

« ON BLOQUE TOUT » bloqué par les CRS



Des lycéens, des étudiants, des intermittents et plusieurs manifestants de Nuit Debout ont mené une action devant plusieurs fast-foods devant la Gare du Nord (Paris) ce mercredi vers 11 heures. L'action se nomme « ON BLOQUE TOUT ». 

Selon la Coordination des intermittents et précaires d'Île-de-France (CIP-IDF), ils venaient dénoncer «les emplois précaires», «l'exploitation» des employés et «l'optimisation fiscale» de la chaîne McDonald's. Ils ont été bloqués jusqu'à 17 heures par des cordons de CRS face au restaurant Quick

Selon la CIP-IDF : 
Journée d’action à l’appel des coordinations étudiantes, de la coordination des intermittent.e.s et précaires et d’autres : bloquons des entreprises qui exploitent en CDI à temps partiel - à un salaire proche du SMIC HORAIRE- les 25% de lycéen.ne.s de plus de 16 ans qui travaillent déjà, des « étudiants » dont les trois quart sont enrôlés dans l’emploi précaire dès à présent, des « mères isolées » à qui ni les minima « sociaux » ni la « prime d’activité » ne garantissent de subvenir à leurs besoins et à ceux de leurs enfants, des précaires plus âgés et dépourvus de droit à une pension de retraite substantielle [1].

Sous contrat pour 15, 18 ou 20 heures hebdo, ces femmes, ces jeunes, ces « chômeurs en activité à temps réduit » travaillent souvent, pour le même tarif horaire, jusqu’à 35 voire 48h par semaine. Y compris le dimanche et la nuit. L’obligation pour ces salariés d’accepter des HEURES COMPLÉMENTAIRES (payés au même tarif) a assez duré. > SUITE
Vue de l'action

Aucun commentaire:

Publier un commentaire