mardi 1 mai 2012

La danse et la performance en Suisse romande : État d'alerte

Editorial publié par Le Phare, revue (gratuite) du Centre culturel suisse de Paris, 
n°10, février 2012, page 3, et signé de ses deux directeurs. www.ccsparis.com

◆  ◆  ◆

www.grutli.ch - www.adc-geneve.ch - www.darksite.ch/theatreusinewww.comedie.ch - www.batie.ch/2012 - www.festival-far.ch  www.vidy.ch  www.arsenic.ch
◆  ◆  ◆

 La polémique « Der Kulturinfarkt » [« L'infarctus culturel »] 
passe d'Allemagne en Suisse 

INTERVIEW « La culture n'est plus une priorité », Le Temps (Suisse), 23 mars 2012. ICI
 Directeur de Pro Helvetia [1], Pius Knüsel suggère de réduire de moitié le nombre d’institutions culturelles. Pour recibler le soutien à la culture vers les besoins réels. Le livre auquel il a participé fait scandale dans le milieu germanophone.  
[1] « La Fondation suisse pour la culture Pro Helvetia est une fondation de droit public entièrement financée par la Confédération. »

Allemagne : l'infarctus culturel ?, Pascal Thibaut, Radio France Internationale (RFI), 16 avril 2012. ICI 

Pro Helvetia prend ses distances par rapport à « Kulturinfarkt » [« Infarctus culturel »], non signé, Geneveactive.ch, 29 mars 2012. ICI  

« Kulturinfarkt » [« Infarctus culturel »]Le Temps (Suisse), 30 mars 2012. ICI
 Marie-Hélène Miauton s’étonne que Pius Knüsel, le directeur de Pro Helvetia, soit l’objet de tant de critiques pour son livre «Kulturinfarkt». Elle estime au contraire qu’il pose les bonnes questions
Couverture de l'ouvrage Der Kulturinfarkt, paru aux éditions Knaus, 288 pages.
Les auteurs de l'ouvrage Der Kulkturinfarkt :
 (de gauche à droite)  Armin Klein, Stephan Opitz, Dieter Haselbach et Pius Knüsel.

Réaction du Syndicat suisse romand du spectacle vivant (SSRS) (site), publié sur le site d'actualité du Syndicat, Parler la bouche pleine. ▼  site  

◆  ◆  ◆

Loi fédérale sur l'encouragement de la culture, du 11 décembre 2009. ICI (format pdf, 16 pages)   

Aucun commentaire:

Publier un commentaire